AFP

Tour de France 2015 - 18e étape : Bardet offre à Ag2r et au cyclisme français une deuxième victoire

Après Vuillermoz, au tour de Bardet de faire gagner AG2R et le cyclisme français

Le 23/07/2015 à 17:26Mis à jour Le 23/07/2015 à 18:01

TOUR DE FRANCE 2015 - Romain Bardet a remporté jeudi en solitaire la 18e étape, entre Gap et Saint-Jean-de-Maurienne. AG2R apporte à la France sa deuxième victoire dans cette édition, après Alexis Vuillermoz à Mûr-de-Bretagne. Bardet intègre le Top 10 du classement général, où le leader Chris Froome n'a encore pas concédé la moindre seconde sur ses rivaux. Un pas de plus vers la victoire finale.

Cette fois, Romain Bardet a mis dans le mille. Frustré à Mende le week-end dernier, déçu de ne pouvoir suivre les meilleurs de façon constante comme l'an dernier, il a touché les fruits de sa persévérance jeudi en remportant la 18e étape du Tour 2015, qui a par ailleurs vu Chris Froome effectuer un pas de plus vers la victoire finale. A la fois audacieux et costaud, Bardet s'est montré le plus fort au sein de l'échappée fleuve du jour qui s'était formé sur la route de Saint-Jean-de-Maurienne. Il signe la deuxième victoire française de cette 102e édition, à mettre une fois encore au crédit de l'équipe AG2R La Mondiale.

Quelle journée en tout cas pour Romain Bardet ! Il a su prendre le bon coup dès le col Bayard, cinq petits kilomètres après le départ de Gap. Il en restait 180. Une échappée de près de 30 coureurs initiée par Pierre Rolland. Cinq heures plus tard, on allait retrouver les deux Français aux deux premières places de l'étape. C'est en sortant dans le col du Glandon, gros morceau du jour, que Bardet a porté l'estocade décisive, lâchant Winner Anacona à moins de trois kilomètres du sommet. Mais l'affaire était loin d'être dans le sac. Il lui a fallu livrer une descente du Glandon homérique, puis une solide montée des sublimes lacets de Montvernier, qui en ont mis plein les yeux. Bardet aussi.

Froome fait un pas de plus

Sur la ligne d'arrivée, le jeune espoir tricolore qui, rappelons-le, n'a pas encore fêté ses 25 ans, a préservé une bonne trentaine de secondes d'avance sur Pierre Rolland, à qui il a manqué un peu de jambes pour rafler la mise. Ou de culot. Ou les deux. Il en avait manqué beaucoup plus à Thibaut Pinot, lui aussi présent dans cette échappée, avant d'exploser totalement dans le Glandon. La chance ne peut sourire à tous les courageux... Bardet a su prendre la sienne magistralement et, en plus de ce superbe succès, le voilà revenu à la hauteur de Joaquim Rodriguez dans la course au maillot à pois et, accessoirement, dans le Top 10 au classement général, où il supplante Warren Barguil.

C'est d'ailleurs là l'unique changement notable dans la hiérarchie. En dehors d'une offensive vite avortée d'Alberto Contador dans le Glandon, qui a permis à l'Espagnol de posséder furtivement une minute d'avance sur le groupe maillot jaune, les ténors sont arrivés groupés à Saint-Jean-de-Maurienne. Chris Froome, en bon gestionnaire, continue donc de capitaliser sur l'avance forgée dans les Pyrénées. Il ne lui reste que deux étapes de montagne à tenir. Les deux plus dures, certes. Mais on voit tout de même de moins en moins où et comment Nairo Quintana et les autres vont bien pouvoir trouver la clé d'un problème en apparence insoluble.

0
0