Getty Images

Bauke Mollema (Trek – Segafredo) remporte la 15e étape en solitaire

Mollema a fait mouche, Froome s'est fait secouer par AG2R

Le 16/07/2017 à 17:51Mis à jour Le 16/07/2017 à 19:11

Bauke Mollema a remporté la 15e étape du Tour de France en solitaire, dimanche au Puy-en-Velay. Le Néerlandais a pris la poudre d'escampette à 31 kilomètres de l'arrivée et décroché son premier succès sur la Grande Boucle. Chris Froome (Sky) conserve le maillot jaune mais il s'est fait attaquer par l'équipe AG2R La Mondiale.

Eurosport Player : Regardez toutes les étapes du Tour en LIVE

Voir sur Eurosport

A la veille du second jour de repos, le peloton n'a pas ménagé ses efforts ce dimanche. Une 15e étape complètement folle qui a vu Bauke Mollema (Trek - Segafredo), présent dans l'échappée du jour, s'imposer en solitaire au Puy-en-Velay. Dans la lutte pour le classement général, Chris Froome (Sky) n'a pas été ménagé par Romain Bardet et AG2R La Mondiale. Le Britannique a dû s'employer mais a sauvé l'essentiel - son maillot jaune - à l'issue d'une journée qui a vu Dan Martin (Quick-Step Floors) grappiller quelques secondes et passer à la 5e place du général. Nairo Quintana (Movistar) a lui craqué… encore une fois.

Vidéo - Mollema a pu savourer sa première : l'arrivée de la 15e étape

01:32

A ceux qui disent qu'on s'ennuie ferme depuis quinze jours sur la Grande Boucle, on espère que cette 15e étape mouvementée les a fait changer d'avis. Entre Laissac et le Puy-en-Velay, il s'est passé beaucoup de choses et on a du mal à savoir par quoi commencer. Débutons donc par le vainqueur du jour. Il ne l’a pas volé. Pour la première fois de sa carrière sur le Tour, Bauke Mollema a levé les bras au terme d'un sacré numéro. Présent dans l'échappée du jour, le coéquipier néerlandais d'Alberto Contador est parti seul à 31km de l'arrivée, au sommet de la principale difficulté du jour, le col de Peyra Taillade. Au courage, il a résisté au retour d'un groupe de quatre, composé notamment de Tony Gallopin et Warren Barguil, classés respectivement 3e et 5e.

Froome souffre, Martin grignote

On savait que ce 15e acte dans le Massif central était piégeur et propice à une course de mouvements. Au sein du groupe des cadors, AG2R La Mondiale a été l'équipe la plus volontaire. Les Terre et Ciel ont tout tenté pour décramponner Chris Froome et les adversaires de Romain Bardet. Le coup de maître n'est pas passé loin. L'image de cette journée restera d'ailleurs le maillot jaune à l'arrêt à 38km de la ligne d'arrivée. Victime d'un incident mécanique et secouru par Michal Kwiatkowski, le triple vainqueur de l'épreuve a été contraint de changer de roue arrière.

Vidéo - Victime d'un incident mécanique, Froome a dû changer de roue arrière

01:37

Obligé de boucher 45 secondes sur un groupe de 12 hommes (dont 5 coureurs de l'équipe de Vincent Lavenu !), Froome n'a pas ménagé ses efforts pour revenir, bien aidé par Mikel Landa. C'était d'ailleurs la seconde fois que "Froomey" avait dû combler un écart. Quelques kilomètres plus tôt, AG2R avait provoqué une belle cassure. Sans conséquence finalement, hormis le décramponnage de Nairo Quintana. Eprouvé, le Colombien a cédé beaucoup de temps à l'arrivée (46e, à 10'19" du vainqueur). Le voilà hors du top 10 du général (11e à 6'16" de Froome).

Parvenu à s'échapper en fin de course, Dan Martin a signé la bonne opération au général. L'Irlandais a récupéré 14 secondes sur le groupe des favoris et a gagné un rang au classement (5e à 1'12"). Romain Bardet reste, lui, bien accroché à sa place sur le podium (3e). Ce dimanche, il n'est pas passé loin de changer la face du Tour. Cette fois-ci, le maillot jaune britannique n'a pas craqué. Qu’il se repose bien lundi car nul doute qu'il sera de nouveau secoué la semaine prochaine.

0
0