AFP

Quintana: "L'objectif principal, c'est le Tour"

Quintana: "L'objectif principal, c'est le Tour"
Par AFP

Le 27/01/2017 à 10:45Mis à jour Le 27/01/2017 à 11:05

Le Colombien Nairo Quintana a déclaré mercredi qu'il gardait une "dette" envers le Tour de France, seul grand Tour manquant à son palmarès, et que sa saison 2017 allait "tourner autour du Tour" en juillet même s'il briguera auparavant le Tour d'Italie en mai.

Eurosport Player : Regardez toutes les étapes du Tour en LIVE

Voir sur Eurosport

Comment abordez-vous la saison 2017, avec cette ambition affichée de réussir le doublé Giro-Tour ?

N.Q. : C'est un grand défi. Nous avons pris la décision de viser ce doublé avec l'équipe. D'abord parce que c'est le centenaire du Giro, et ensuite parce que nous gardons une dette envers le Tour. Nous allons essayer, nous allons arriver avec une équipe très forte et nous espérons que notre préparation nous permette d'être à 100% dans les deux courses. C'est un défi qui motive beaucoup l'équipe. Si cela nous réussit, ce sera un incroyable exploit. Et si cela ne nous réussit pas... eh bien nous n'en savons rien pour le moment, parce que nous n'avons pas encore essayé."

L'an dernier, vous avez remporté le Tour d'Espagne, un mois après une 3e place sur le Tour de France. L'idée est-elle de reproduire ce schéma avec le Giro puis le Tour un mois plus tard ?

N.Q. : J'ai bien couru sur ces deux courses et nous avons confiance dans le fait que si nous courons deux grands Tours, nous aurons un bon rendement. (...) L'objectif principal que nous avons, la dette que nous gardons, c'est le Tour de France. Donc tout va tourner autour du Tour. Cela dit, nous n'abordons pas le Giro comme une promenade de santé ou un entraînement, mais simplement avec davantage de tranquillité. (...) Notre préparation va être un peu plus tranquille parce que nous savons que le Tour d'Italie va être très exigeant nous ne pouvons pas reproduire les préparations des années précédentes. L'idée est d'être un peu plus tranquille pour être en forme sur les deux courses.

Vous sentez-vous capable de battre Chris Froome et l'armada de l'équipe Sky ?

N.Q. : Il est en grande forme, dans la meilleure période de sa carrière sportive. Nous, nous sommes encore en développement, en progression. Nous avons une bonne équipe qui met du coeur à l'ouvrage, qui donne tout, et cela me pousse à me battre pour essayer de le vaincre. Nous l'avons déjà vaincu sur certaines courses un peu plus petites, et cela nous donne cet élan pour essayer de le battre. (...) Bien sûr, avoir moins de budget (que Sky) génère des différences, cela nous limite un peu pour avoir autant de coureurs de qualité que nous aimerions. Mais nous avons une belle équipe, qui donne tout, et c'est parfois plus important que d'avoir des coureurs payés à prix d'or qui ne font pas les choses qu'on attend d'eux.

0
0