Eurosport

TOUR DE FRANCE - Christopher Froome, le 7e jaune bredouille

Froome, le 7e jaune bredouille

Le 23/07/2017 à 22:29Mis à jour Le 24/07/2017 à 11:34

TOUR DE FRANCE - Impérial tout au long des trois semaines, Christopher Froome vient d’ajouter un 4e Tour de France à son palmarès. Mais, contrairement à ses précédents succès, le Britannique n’y a pas remporté la moindre victoire d’étape. Loin d’être une première sur le Tour.

Quatrième Grande Boucle, zéro étape

Pour Christopher Froome, le principal est acquis. Le Britannique, malgré des écarts bien plus resserrés que d’habitude, a bel et bien ramené le maillot jaune à Paris, s’offrant ainsi son 4e Tour de France. Cependant, le leader de la Sky n’aura pas réussi à lever les bras sur cette 104e édition. Une première pour "Froomey". Que ce soit en 2013 (Ax-3-Domaines, Ventoux et chrono à Chorges), en 2015 (La Pierre Saint-Martin) ou 2016 (Bagnères-de-Luchon et chrono à Megève), le quadruple vainqueur était toujours parvenu à s’offrir au moins une victoire d’étape. Mais pas cette année. La faute notamment aux Barguil, Bardet et autre Uran

Le sprint de la 17e étape entre Chris Froome, Romain Bardet et Rigoberto Uran

Le sprint de la 17e étape entre Chris Froome, Romain Bardet et Rigoberto UranGetty Images

Le 7e vainqueur sans succès

Pour autant, Christopher Froome est loin d’être le seul maillot jaune à être revenu bredouille sur les Champs-Elysées. Dans l’histoire du Tour, le Britannique devient même le 7e coureur à "réussir" pareille performance. Il succède ainsi à Firmin Lambot (1922), Roger Walkowiak (1956), Gastone Nencini (1960), Lucien Aimar (1966), Greg Lemond (1990) et Óscar Pereiro (2006), dont le succès n’a certes été officiel que post-Tour, à la suite du contrôle positif de Floyd Landis. Mais, si l’Espagnol n’était pas maillot jaune sur les Champs-Elysées, le coureur de la Caisse D’Epargne est bien le vainqueur officiel de l’édition 2006. Comme Christopher Froome est celui de 2017, sans succès malgré pas moins de dix top 10 et quatre podiums.

Sous la canicule, l'échappée vers Montélimar qui va changer le destin d'Oscar Pereiro (Caisse d'Epargne). Il gagnera le Tour 2006.

Sous la canicule, l'échappée vers Montélimar qui va changer le destin d'Oscar Pereiro (Caisse d'Epargne). Il gagnera le Tour 2006.Getty Images

Une saison à la Lemond et à la Pereiro

Mais le Britannique a un autre point commun avec Oscar Pereiro et Greg Lemond : celui de ne pas avoir gagné une seule course depuis le début de la saison ! Placé à l’Herald Sun Tour (6e) et au Critérium du Dauphiné (4e), piégé sur le Tour de Catalogne (2e après la montagne, 30e au final), décevant en Romandie (18e), Christopher Froome n’a même terminé qu’une seule fois deuxième. C’était lors de la 5e étape du Tour de Catalogne, au sommet de Lo Port. Malgré tout, le voilà ce dimanche sur la plus haute marche du podium du Tour de France. Et c’est bien tout ce qui compte pour le Britannique.

Chris Froome (Sky) et Alberto Contador (Trek-Segafredo) sur la 5e étape du Tour de Catalogne 2017.

Chris Froome (Sky) et Alberto Contador (Trek-Segafredo) sur la 5e étape du Tour de Catalogne 2017.Getty Images

0
0