Panoramic

Tous les massifs français traversés, un chrono à Marseille : Le Tour 2017 dévoilé

Tous les massifs français traversés, un chrono à Marseille : Le Tour 2017 dévoilé

Le 18/10/2016 à 16:18

TOUR DE FRANCE 2017 - Le parcours de l'édition 2017 de la Grande Boucle a été révélé ce mardi. Le départ sera donné à Düsseldorf le 1er juillet prochain. Les coureurs passeront par l'ensemble des massifs français avec un double passage dans les Alpes. Outre le chrono initial, un second contre-la-montre individuel est prévu à Marseille lors de l'avant-dernier étape.

A l'est, du nouveau. La 104e édition du Tour de France est appétissante et couve de belles promesses. Elle visitera tous les massifs français pour la première fois depuis 25 ans, fera la part belle à l'est de l'Hexagone et à la moyenne montagne qui en sera, à n'en pas douter, son facteur X. Après les Vosges et un retour savoureux à la Planche des Belles-Filles, dès la 5e étape, le Jura doit être visité en profondeur, du côté des Rousses et du Grand-Colombier, montagne-totem. Le peloton arpentera les pentes du Massif Central mais n'oubliera pas ses fondamentaux.

Cette 104e édition débutera d'Allemagne, pour la première fois depuis 1987, par un contre-la-montre individuel de 13 kilomètres, sur les bords du Rhin. Le lendemain, la course partira de Düsseldorf pour une boucle d'une cinquantaine de kilomètres passant par Neandertal avant d'achever sa première journée en ligne à Liège et de mettre les voiles vers Luxembourg. Si ce parcours reste moins montagneux qu'en 2016, il ne sera pas avare en sommets et en étapes qui piquent les mollets.

Double ration d'Alpes et chrono à Marseille

La Grande Boucle passera évidemment par les Pyrénées, avec une journée qui s'annonce dantesque jusqu'à Peyragudes (pentes à 20%), et les Alpes. Et plutôt deux fois qu'une. Après une arrivée à Chambéry le 9 juillet pour ce qui ressemble à l'étape reine de cette édition 2017 (4600 mètres de dénivelé positifs), le Tour partira à l'ouest avant de revenir dans les Alpes pour des journées pleines de saveurs avec des arrivées à Serre-Chevalier et au sommet du mythique col de l'Izoard.

Un contre-la-montre dans les rues de Marseille, la veille de l'arrivée à Paris, finira de dessiner le classement général avec une arrivée jugée dans le stade Vélodrome. Les étapes plates sont peu nombreuses mais les sprinters pourront tout de même s'expliquer lors de six journées si tout se déroule comme prévu pour eux. Notamment lors de la dernière étape et l'arrivée légendaire sur les Champs-Elysées. Elle adressera aussi un clin d'oeil à la candidature de Paris pour les jeux Olympiques 2024. Dans la dernière étape parisienne, le 23 juillet, le peloton traversera la nef du Grand Palais, l'un des sites du projet olympique.

Vidéo - Froome : "Ce sera un Tour très dur, pour les grimpeurs"

02:36
0
0