30
Commentaires par  
Temps forts 
  
  • Matches
 
 
 Supprimer
 
17:39 

Pablo Lastras (Caisse d'Epargne) termine seul à la troisième place, juste devant le groupe Nibali.

17:38 

Michele Scarponi prend une belle deuxième place mais il n'y avait rien à faire contre Gilbert aujourd'hui.

17:37

VICTOIRE DE PHILIPPE GILBERT! Magnifique victoire du coureur wallon, qui était bel et bien le plus fort.

 
 
1km 

Flamme rouge pour Gilbert.

2km 

10 secondes d'écart entre Gilbert et Scarponi.

3km 

Philippe Gilbert file vers le doublé. Quelle démonstration encore aujourd'hui de la part du Belge !

5km

Philippe Gilbert est parti! Michele Scarponi se retrouve planté sur la route. En quelques secondes, le Belge a creusé un écart sans doute définitif.

5km 

A 500m du sommet, Gilbert et Scarponi restent côte à côte. Gilbert ne ressent pas le besoin de décrocher Scarponi et l'Italien n'en a peut-être pas les moyens.

6km 

Gilbert et Scarponi nous font une Anquetil-Poulidor, épaule contre épaule...

7km 

Gilbert regarde Scarponi. Le Belge est a priori plus rapide au sprint, mais s'il se sent très fort, il attaquera. Derrière, Fuglsang démarre. La troisième place est en jeu.

8km 

Gilbert et Scarponi ne s'attaquent pas pour l'instant.

9km 

Les deux hommes de tête arrivent au pied de l'ultime bosse.

11km 

Une minute d'avance pour le duo de tête ! C'est plié, sauf catastrophe pour Gilbert et Scarponi. Ils vont se disputer la victoire.

 
12km 

On voit mal désormais comment la victoire pourrait échapper à Philippe Gilbert ou Michele Scarponi. Le groupe Nibali a du mal à s'organiser.

14km 

Il reste encore une bosse, courte mais pentue (passage à 10%) à négocier dans les 15 derniers kilomètres, le San Marco di Battaglia. C'est là que Philippe Gilbert avait fait définitivement la différence l'an dernier. Rebelote aujourd'hui?

16km 

C'est fait. Scarponi est revenu et les deux hommes unissent leurs efforts.

17km 

Roberto Damiani, le directeur sportif de l'équipe Omega Pharma, est venu parler à Philippe Gilbert. Il lui demande sans doute d'attendre Scarponi pour collaborer.

19km

Les écarts: Michele Scarponi est à 10 secondes et le groupe Nibali à 45 secondes !

20km 

C'est clair, Philippe Gilbert veut aller seul au bout. Le leader d'Omega Pharma n'attend pas Michele Scarponi, qui n'est pourtant pas à plus de 10 secondes derrière lui.

21km 

Michele Scarponi toujours en chasse-patate derrière Gilbert mais devant le groupe Nibali.

22km

Il pleut de plus en plus fort. C'est vraiment un temps apocalyptique.

24km 

Regroupement derrière avec un groupe où l'on trouve Mollema, Nibali, Barredo, Fuglsang ou encore Samuel Sanchez, le champion olympique.

26km 

Philippe Gilbert décide de partir seul! C'est un gros risque tout de même à plus de 25 kilomètres de l'arrivée. Michele Scarponi et Pablo Lastras sont derrière. Un peu plus loin encore, on trouve Nibali.

 
28km 

Nibali est à une dizaine de secondes. Voilà, c'est fini pour la descente.

29km 

Encore et toujours Philippe Gilbert pour mener en bas de la descente. Le Wallon court à la perfection aujourd'hui. Nibali, lui, prend tous les risques pour opérer la jonction avant la vallée suite à sa chute.

30km

Chute de Vincenzo Nibali! L'Italien a chassé de l'avant dans un virage. Le vainqueur de la Vuelta se retrouve dans les feuilles, mais pas de casse. Il peut repartir presque aussitôt. Il laisse toutefois filer Gilbert, Lastras et Scarponi. Bauke Mollema, lui, n'arrive pas à suivre les leaders dans la descente.

32km 

Bauke Mollema a été repris par le groupe Gilbert. Nibali, Lastras et Scarponi sont également là. Un vrai groupe royal !

33km 

La classique des feuilles mortes porte bien son nom. La route est jonchée de feuilles...

34km 

Plus que 9 secondes d'avance pour Bauke Mollema !

35km 

Philippe Gilbert fait la descente en tête avec Vincenzo Nibali. Le Belge ne veut pas se retrouver avec 15 ou 20 coureurs en bas.

38km

Ecart stable entre Mollema et le peloton: 20 secondes.

40km 

Attention à la descente, jugée très dangereuse... Surtout sous cette pluie battante.

41km 

SOMMET DU COLMA DI SORMANO: Bauke Mollema, qui se révéèl à ce niveau, bascule seul en tête. Il se retrouve avec une quinzaine de secondes d'avance sur le peloton mené par Philippe Gilbert. Ils ne sont plus que 15 dans ce peloton.

 
42km 

Attaque de Vincenzo Nibali. Philippe Gilbert ne tarde pas à réagir.

43km 

Bauke Mollema continue de résister tout seul devant. Gusev et Zubeldia sont intercalés à une vingtaine de secondes, et le peloton, réduit à sa plus simple expression, est juste derrière mais très désorganisé.

43km 

Visconti n'en peut plus. Il est avalé par le peloton.

43km

Le temps est épouvantable sur la Lombardie aujourd'hui. Il ne fait pas plus de 7 degrés dans l'ascension.

44km 

Bauke Mollema a lâché Visoncti et Gusev! Le Néerlandais vole dans le Sormano. Il compte 20 secondes d'avance sur le groupe des favoris. Zubekldia et Gusev sont intercalés.

44km 

Sous la pluie, Haimar Zubekldia sort à son tour en contre-attaque !

44km 

C'est fait, Mollema est revenu.

44km 

Joli numéro de Mollema, qui a quasiment comblé son retard sur Gusev et Visconti !

44km 

Bauke Mollema (Rabobank) tente de sortir en contre.

45km 

Gusev et Visconti sont à un peu plus de 4 kilomètres du sommet.

 
45km

25 secondes d'avance pour le duo de tête sur le peloton principal.

45km 

Visconti est impressionnant. Il en remet une couche et c'est au tour de Madrazo de lâcher. Il ne reste plus que Gusev dans la roue du champion d'Italie.

46km 

Et c'est fini pour Michael Albasini, qui a beaucoup donné aujourd'hui. Il était le dernier rescapé de l'échappée matinale. Une autre course commence maintenant. Visconti, Gusev et Madrazo sont devant avec 25 secondes d'avance sur le groupe Gilbert.

46km 

Les échappés sont dans l'ascension du Colma di Sormano.

46km 

Le groupe de tête: Vladmir Gusev (Katusha), Giovanni Visconti (ISD-Neri), Angel Madrazo (Caisse d'Epargne) et Michael Albasini (HTC-Columbia).

47km 

Regroupement à l'avant de la course. Albasini a été repris par ses poursuivants.

49km 

En tête du peloton, trois coéquipiers de Philippe Gilbert roulent pour essayer de mettre un terme à l'offensive de Giovanni Visconti, considéré par Philippe Gilbert comme un de ses principaux adversaires.

51km 

Pas question d'attendre le retour des poursuivants pour Michael Albasini. Le Suisse continue d'insister dans la descente du Ghisallo. Mais derrière, ça revient fort, avec un gros effort de Diego Caccia qui donne tout ce qu'il a pour son leader Giovanni Visconti. Belle course d'équipe des ISD.

53km

Albasini compte 40 secondes d'avance sur un groupe de 4 coureurs (Gusev, Caccia, Visconti et Madrazo). Le peloton des favoris suit à 55 secondes de l'homme de tête.

56km 

Michael Albasini insiste. Derrière, Gusev a repris Caccia.

 
58km 

Albasini seul en tête au sommet du Ghisallo.

60km 

Albasini et Caccia comptent 55 secondes d'avance sur Vladimir Gusev.

61km 

Ca bouge encore dans le groupe des favoris. Giovanni Visconti sort à son tour.

62km 

Personne n'a suivi Gusev pour l'instant. Le Russe insiste.

63km 

Accélération de Vladimir Gusev (Katusha) en tête du peloton.

64km 

Au tour de Calrstrom d'être distancé. Toujours Michael Albasini pour imprimer le tempo, élevé. Mirenda continue de s'accrocher dans la roue du Suisse.

66km 

Seuls Caccia et Carlström ont pu prendre la roue d'Albasini. Ils ne sont donc plus que trois en tête de la course. Mais le peloton est à moins de trios minutes désormais.

67km 

Les voilà au pied du Ghisallo. Michael Albasini, a priori le plus costaud dans l'échappée, décide d'accélérer. Les autres ont bien du mal à suivre... La course débute vraiment maintenant.

69km 

Les frères Schleck, Frank et Andy, sont présents aujourd'hui. C'est la toute dernière fois qu'ils portent le maillot de l'équipe Saxo Bank...

2010 Tour de France Saxo Bank Frank Andy Schleck
71km 

Ils ne sont plus que quatre devant. Malheureusement, Tony Gallopin a lâché prise, tout comme Mirenda. Rappelons que les échappés sont partis dès le kilomètre 15.

 
72km

Les hommes de tête approchent du Ghisallo, lieu mythique du Tour de Lombardie, avec sa pente de 8,5 kilomètres avec des passages supérieurs à 14%. Au sommet, il faudra rapidement enchainer avec le Colma di Sornano, une ascension inédite sur l'épreuve qui, avec ses 10 kilomètres de montée, devrait décider du sort de la course. En haut, il restera 40 kilomètres, dont 13 d'une descente que l'on dit redoutable et qui fait peur à beaucoup de coureurs...

74km 

Dans la foulée de sa victoire sur la Vuelta, Vincenzo Nibali aimerait épingler le Tour de Lombardie à son palmarès. "C'est depuis toujours une course qui me fait rêver, a confié le jeune Italien. Mais pour une raison ou une autre, je n'ai jamais réussi à y obtenir un grand résultat jusqu'ici. Mais cette année, j'ai de grandes ambitions."

77km

Alors que les hommes de tête sont autour du Lac de Côme, là où les choses sérieuses commencent vraiment, leur avance continue de fondre pour descendre à 3'40".

80km 

Interrogé sur ses adversaires, Gilbert pointe également, outre Nibali, le champion d'Italie Giovanni Visconti. Mais il place en première ligne le champion du monde 2009, l'Australien Cadel Evans, et le champion de Russie Alexandre Kolobnev, abonné aux accessits (3e en Lombardie l'an passé) mais toujours à la recherche de la grande victoire dans une classique majeure. "Il y aussi (Jakob) Fuglsang et (Chris) Horner", ajoute Gilbert, quelque peu méfiant.

85km 

S'il n'a plus le maillot arc-en-ciel sur les épaules (ce qui le rend un peu triste, a-t-il avoué), Cadel Evans (BMC Racing Team) n'en reste pas moins ambitieux. Après le Mondial, dont il fut un des grands animateurs, l'Australien avait annoncé sa participation au Tour de Lombardie, mais, avait-il assuré, il ne fallait pas attendre de miracle, fatigue oblige. Mais il a pourtant toutes les qualités requises pour briller ici. Attention à lui, donc, malgré tout...

90km 

Rappel groupe de tête: Tony Gallopin (Cofidis), Gianluca Mirenda (ISD-Neri), Diego Caccia (ISD-Neri), Mauro Da Dalto (Lampre-Farnese Vini), Kjeil Carlström (Team Sky) et Michael Albasini (HTC-Columbia.

95km

L'écart continue de chuter: 4'30" au dernier pointage.

100km 

Tony Gallopin (Cofidis) est donc le seul représentant français dans cette échappée. L'occasion pour le neveu d'Alain de confirmer tout le bien qu'on pense de lui. A 22 ans, l'ancien vainqueur de Paris-Tours Espoirs (en 2008) a signé cette année sa toute première victoire chez les pros en remportant une étape du Tour du Luxembourg. Le tout à 22 ans à peine. Il est en forme en cette fin de saison après avoir disputé la Vuelta en septembre.

105km 

Sans surprise, Philippe Gilbert, tenant du titre et grand favori encore aujourd'hui, a mis à contribution ses coéquipiers d'Omega Pharma pour mener la poursuite derrière l'échappée. Mais si loin de l'arrivée, l'écart est relativement ténu et il n'y a pas le feu, loin de là.

110km

Après quatre heures de course, la moyenne horaire s'élève à 39,700 km/h.

 
115km

Le point sur la course: A environ 115 kilomètres de l'arrivée, soit après 145 kilomètres de course, six hommes se trouvent en tête. Ils ont compté près de huit minutes d'avance, mais leur marge n'est plus que de 5'45" sur le peloton. Ces six échappés sont: Tony Gallopin, Kjell Carlström, Gianluca Mirenda , Diego Caccia, Michael Albasini et Mauro Da Dalto.

14:40 

Victime de problèmes intestinaux, l'Espagnol Joaquin Rodriguez (Katusha) a été contraint à l'abandon peu après le départ.

14:30 

Pour tous, il s'agit de conclure en beauté une saison affectée depuis la fin de l'été par de nouvelles affaires de dopage et leur cortège de déclarations en tous genres. Le peloton envisage d'ailleurs un mouvement de protestation à Milan -départ retardé d'une dizaine de minutes- contre les récents propos du procureur du Comité olympique italien, Ettore Torri, lequel n'a pas hésité à globaliser le dopage dans le cyclisme.

14:25 

L'Italien Vincenzo Nibali, vainqueur de la Vuelta, relève de cette double catégorie. Première chance de son pays -bredouille cette année dans les classiques- en l'absence du triple vainqueur Damiano Cunego, Nibali a aussi pour lui, tout comme Gilbert, des talents de descendeur très utiles sur les routes lombardes, sinueuses et souvent glissantes en cas d'averse.

14:20 

Irrésistible jeudi dans le Tour du Piémont, Gilbert postule comme l'an passé à une victoire de prestige dans la dernière grande classique de l'année. Mais le Wallon doit s'accommoder d'un changement d'itinéraire, sensiblement durci par l'introduction de la montée de Sormano (9,5 km à 6,6 % de pente), à 41 kilomètres de l'arrivée, aussitôt après la Madonna del Ghisallo, lieu culte du cyclisme italien.

14:15 

Bonjour à toutes et à tous.Bienvenue pour suiver EN DIRECT le Tour de Lombardie, dernière grande course de la saison 2010.