Getty Images

Sagan remporte la 8e étape, Spilak reste leader

Sagan était encore trop fort
Par AFP

Le 17/06/2017 à 17:41Mis à jour Le 17/06/2017 à 18:11

TOUR DE SUISSE - Le Slovaque Peter Sagan s'est offert son deuxième succès sur l'édition 2017 en remportant la 8e étape au sprint samedi à Schaffhausen. Il n'y a pas de changement au classement général, toujours dominé par le Slovène Simon Spilak avant le contre-la-montre de la dernière étape dimanche, toujours à Schaffhausen.

Peter Sagan est en grande forme à deux semaines du Tour de France. Le Slovaque a devancé samedi les Italiens Sacha Modolo (UAE) et Matteo Trentin (Quick-Step) pour s'imposer sur le circuit de Schaffausen lors de la 8e étape du Tour de Suisse, signer son deuxième succès sur cette édition et porter à 15 son record de victoires d'étapes dans l'épreuve à la veille de la dernière étape dimanche, un contre-la-montre, encore à Schaffhausen.

Sagan, véritable puncheur qui peut rivaliser avec les meilleurs sprinteurs sur la prochaine Grande Boucle, a pris le meilleur par sa puissance. Le champion du monde avait remporté la première de ses 15 victoires d'étapes sur l'épreuve en 2011. Avec ce 15e succès, Sagan devance trois Suisses qui comptent chacun 11 bouquets: Fabian Cancellara, jeune retraité, et deux champions des années 50, Hugo Koblet et Ferdy Kübler, décédé en décembre dernier.

Spilak favori pour la victoire finale

Cette avant-dernière étape de seulement 100 km, disputée sur un circuit de 12,5 km à parcourir 8 fois, a de nouveau donné lieu à une échappée. Parmi les quatre fuyards figurait le Danois Lasse Norman Hansen (Aqua-Blue) qui défendait ainsi son maillot de meilleur grimpeur puisque des points étaient distribués à chaque passage de la côte de Herblingen (3e catégorie). Hansen était accompagné notamment du Néerlandais Nick Van Der Lijke (Roomport), son dauphin au classement. Hansen ayant assuré son maillot de meilleur grimpeur au terme des 7 premiers tours, le peloton reprenait les échappés à 12 km du but.

Dimanche, sur un contre-la-montre vallonné de 28,6 km, Spilak, meilleur rouleur que ses principaux rivaux, partira favori pour accrocher un 2e Tour de Suisse à son palmarès, après sa victoire en 2015. Il possède avant ce chrono une avance qui semble le mettre à l'abri d'une surprise: 52 secondes sur l'Italien Damiano Caruso (BMC) et plus d'une minute sur le grimpeur néerlandais Steven Kruijswijk (Lotto-NL).

0
0