AFP

3e étape: Edvald Boasson Hagen survole le chrono et prend le pouvoir

Boasson Hagen survole le chrono et prend le pouvoir
Par AFP

Le 10/02/2016 à 17:19

TOUR DU QATAR - Edvald Boasson Hagen a laminé la concurrence mercredi lors du contre-la-montre. A l'issue de cette 3e étape, le Norvégien endosse le maillot de leader.

Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, sans rival sur le circuit de Lusail, situé au nord de Doha, a survolé mercredi le contre-la-montre individuel au menu de la 3e étape du Tour du Qatar, pour faire un grand pas vers la victoire finale.

Intouchable, Boasson Hagen a bouclé le parcours de 11,4 km en 13'26", avec 25 secondes d'avance sur le Néerlandais Jos Van Emden et 29 secondes sur l'Italien Manuel Quinziato, pour offrir la deuxième victoire de la semaine à sa formation Dimension Data, après celle décrochée par Marc Cavendish lundi.

Van Avermaet limite la casse

Grâce à son très bon chrono, le coureur de 28 ans s'est emparé du maillot or de leader aux dépens de son coéquipier et leader Cavendish, et prend une option sur la victoire finale, avant deux étapes de plat. "Je me sens plus fort que la saison dernière, et avec chance je le suis. J'ai réussi à décrocher la victoire aujourd'hui, maintenant je vais essayer de défendre le maillot or", a réagi le Norvégien après son succès, acquis encore une fois vent de face.

Avant la démonstration de l'ancien coureur de Sky, c'est le surprenant Jos Van Emden (Lotto NL) qui avait un temps pris les commandes. Parmi les prétendants à la victoire finale, Greg Van Avermaet est celui qui a limité le mieux la casse. Le leader belge de l'équipe BMC a terminé 4e, à 32 secondes, juste derrière son coéquipier Quinziato.

Si Cavendish, 7e à 44 secondes, s'en est bien sorti sur cet exercice, sans que cela soit suffisant pour conserver la tête du classement général, son rival Alexander Kristoff (15e) a éprouvé beaucoup plus de difficultés en dévissant à près d'une minute du vainqueur. Jeudi, la 4e et avant-dernière étape, longue de 189 km, s'élancera du Fort Al Zubarah pour s'achever à Madinat Al Shamal.

Edvald Boasson Hagen

Edvald Boasson HagenAFP

0
0