Retraité, Andy Roddick gagne deux places au classement ATP

Retraité, Andy Roddick gagne deux places au classement ATP
le 20/02/2013 à 11:29

Andy Roddick n'est toujours pas à la retraite. Officieusement, oui depuis son annonce faite à l'issue de l'US Open en huitièmes de finale par Juan Martin Del Potro (7-6, 6-7, 2-6, 4-6). Mais officiellement auprès de l'ATP, ce n'est visiblement pas le cas. Pour preuve, l'Américain apparaît toujours dans le classement mondial ATP. Et même mieux que ça : il vient de gagner deux places cette semaine.

Alors qu'il aurait être supprimé du classement suite à son annonce, il est pourtant bel et bien présent. Il est logé à la quarantième place mondiale alors qu'il a quitté le circuit pro depuis six mois et qu'il passe ses journées de sportif reconverti à jouer au golf du côté de Pebble Beach en Californie. A bien regarder son parcours depuis le mois de septembre 2012, l'ex-numéro un mondial, qui était  22e au moment de ranger ses raquettes, avait même repris une place (de 30e à 29e mi-octobre 2012) sans que cela ne choque personne.

L'explication serait la suivante : Roddick n'a pas notifié noir sur blanc qu'il renonçait à son statut de joueur de tennis pro auprès de l'ATP. Du coup, tant que l'Américain ne l'a pas fait, il apparaitra comme un joueur toujours en activité. A moins qu'il ait envie de faire un "come-back" retentissant... Pas si sûr. D'après le journal américain US Today, Roddick, alerté à ce sujet, aurait enfin rempli les formalités nécessaires pour se voir retirer du classement ATP dès la semaine prochaine. Michael Llodra, 51e cette semaine, pourrait donc retrouver sa place dans le Top 50...

 
Dispense de Sport
Dispense de Sport

Quand les stars sortent du vestiaire, quand la folie du sport entraîne la folie des gens, quand le web croque l'actu de nos athlètes dans toute sa démesure, quand l'info craque sous la dent : c'est ici, un blog qui ne parlera ni de 4-4-2, ni des cols de première catégorie, ni de la bonne flexion des jambes. En tout cas, pas pour un revers à deux mains...