ERC

Magalhães : Une série d’accidents “simplement folle” à Chypre en ERC

Magalhães : Une série d’accidents “simplement folle” à Chypre en ERC
Par ERC

Le 19/06/2017 à 12:43Mis à jour Le 19/06/2017 à 12:49

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Le leader du Championnat d'Europe FIA des Rallyes, Bruno Magalhães, a parlé de l'accident qui l'a éliminé du Rallye de Chypre, qualifiant la situation de “folle” après que Kajetan Kajetanowicz et Murat Bostanci sont aussi sortis dans le même virage de la sixième spéciale.

Magalhães et son copilote Hugo Magalhães sont sortis indemnes de leur ŠKODA Fabia R5 aux couleurs de SEAJETS, qui est partie en tonneaux et a dévalé un ravin. En raison des dégâts élevés, il est improbable qu'ils puissent repartir pour la seconde journée.

Comme vous pouvez l'imaginer, c'est une situation très étrange que trois voitures sortent dans le même virage”, a dit le Portugais.“J'avais dans mes notes que c'était un virage difficile. Comme je ne connaissais pas la spéciale, je roulais complètement aux notes mais quand j'ai vu le copilote de Kajto [Jarek Baran], j'ai perdu ma concentration une ou deux secondes et c'était assez pour louper le point de freinage. Quand j'ai vu le copilote, j'avais besoin de voir s'il me disait de continuer ou de stopper, j'ai dû le regarder et après seulement quelques mètres dans l'autre virage, je me suis dit que je ne comprenais pas l'information des notes et je suis sorti, et je crois que c'était la même raison pour Bostanci.”

Magalhães était le troisième pilote à sortir dans ce droite après approximativement quatre kilomètres sur les 18,48 de la spéciale de Giorgos Kyprianou Lefkara, qui avait été annulée plus tôt dans la journée, la Mitsubishi Lancer de Deniz Denner bloquant la route avec une boîte bloquée.

C'est un virage avec une crête et après la crête, ça se resserre un peu, [on est à] pas plus de 10 km/h”, a expliqué Magalhães.“J'étais lent mais le problème était que les autres allaient tout droit, moi j'ai tourné et c'est pour ça que je suis parti en tonneaux. Difficile de dire à quel point la voiture est abîmée, du fait de l'endroit où elle est, mais je ne pense pas qu'il soit possible de repartir. C'est une situation tout simplement folle d'avoir trois pilotes sortant de la route au même endroit.”

0
0