ERC

Récap de la saison : Sirmacis domine sa manche à domicile, Kajetanowicz conserve son titre

Récap de la saison : Sirmacis domine sa manche à domicile, Kajetanowicz conserve son titre
Par ERC

Le 24/12/2016 à 11:00Mis à jour Le 29/12/2016 à 11:47

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ralfs Sirmacis remporte son troisième rallye de l'année pour sa première saison au plus haut niveau du Championnat d'Europe FIA des Rallyes, sur ses terres, en Lettonie. Kajetan Kajetanowicz est parvenu à décrocher le titre pour la deuxième année consécutive.

Sirmacis a offert une démonstration somptueuse de pilotage au Rally Liepāja, qui se déroulait entièrement sur terre pour la première fois cette année. Arrivé avec plus d'une minute d'avance sur la concurrence, le pilote de 22 ans et son copilote Arturs Šimins se sont imposés dans toutes les spéciales exceptées les deux courtes épreuves en ville à Liepāja le samedi soir.

Seul pilote à avoir remporté plus d'un rallye cette saison en ERC, Sirmacis est désormais à trois victoires en cinq départs depuis qu'il a quitté le Championnat Junior ERC pour passer dans une Fabia R5 de l'équipe ŠKODA Baltic Motorsport, préparée par les lettons de Sports Racing Technologies. "C'est une très belle sensation, j'ai failli avoir deux accidents avant l'arrivée. C'est génial d'être premier à domicile", raconte Sirmacis avant d'ajouter qu'il a pour projet de disputer la saison complète en ERC l'année prochaine dans le but de succéder à Kajetanowicz.

La quatrième place en Lettonie a été suffisante à ce dernier pour s'offrir un deuxième titre de suite au volant de sa Ford Fiesta R5 de l'équipe LOTOS Rally Team Ford Fiesta R5. "C'est génial, déclare le Polonais.Je pense que j'ai la meilleure équipe du monde et je suis content de pouvoir réussir une nouvelle fois une telle performance. J'ai travaillé très dur car je voulais mériter ce titre. Nous avons eu beaucoup de problèmes cette saison. Merci à ma famille, mes sponsors, mes fans, ils sont tous géniaux."

Alexey Lukyanuk a occupé la deuxième place du début à la fin avec une Mitsubishi Lancer Evolution X au lieu de son habituelle Ford Fiesta R5. La rythme de Sirmacis, combiné aux petites erreurs commises le samedi, l'ont empêché de s'imposer avec la voiture qui lui avait permis de s'imposer en Estonie en 2015, mais il peut se satisfaire d'avoir terminé le week-end sans problème après les déceptions des deux derniers rallyes. Il conserve sa deuxième place au championnat devant Sirmacis avant la dernière manche, à Chypre, le mois prochain.

Lukyanuk s'est en revanche imposé dans la catégorie ERC2 mais ne devance que d'une place Siim Plangi, lui aussi avec une Mitsubishi, qui a également réussi une belle performance pour grimper sur le podium du général en Lettonie pour la deuxième année de suite. Plangi avait perdu la troisième place au profit de Kajetanowicz dans les spéciales de ville tortueuses le samedi soir, mais il a rapidement récupéré son bien le matin suivant. Kajetanowicz avait été retenu par des soucis techniques dans deux spéciales lors de la première journée et a perdu environ 20s suite à une coupure moteur dans l'ES10.

Le Letton Raimonds Kisiels termine au cinquième rang dans sa Fabia R5 préparée par Toni Gardemeister après avoir gagné trois places dans la dernière journée grâce aux problèmes rencontrés par les pilotes qui devançaient. Son compatriote Jānis Vorobjovs a abandonné alors qu'il occupait la cinquième place à cause d'un problème moteur sur son Evo X dans l'ES11, ce qui a permis à Łukasz Habaj de lui chiper la place. Le champion de Pologne en titre a ensuite arraché une roue de sa Fiesta R5 dans la spéciale finale. Le Norvégien Frank Tore Larsen avait fait un tonneau dans l'ES9 mais termine quand même 11ème.

Les Lettons de l'ERC2, Māris Neikšāns et Martin Švilis, terminent respectivement aux sixième et septième places et n'étaient séparés que par deux dixièmes. Tomasz Kasperczyk est remonté de trois places dans la dernière spéciale et termine finalement huitième dans sa Fiesta R5 de l'équipe Tiger Energy Drink Rally Team avec une demie seconde d'avance sur Dávid Botka. Ce dernier avait écopé d'une pénalité de 30s après avoir été en retard suite à un problème moteur sur sa Citroën DS3 R5. Jarosław Kołtun a repris la route une fois ses problèmes de freins du samedi réparés et a été le cinquième plus rapide du dimanche avec sa Fiesta R5.

Griebel décroche le titre en Junior ERC et la possibilité de rouler avec une voiture R5 à Chypre
Marijan Griebel s'est emparé du titre de Champion FIA de Junior ERC en s'imposant dans le duel intense qui l'opposait à Chris Ingram durant le dernier rallye de la saison en Lettonie. L'Allemand remporte une place à bord d'une  ŠKODA Fabia R5 préparée par Motorsport Italia pour disputer le Cyprus Rally.

Les coéquipiers Opel ont débuté le week-end en sachant que le vainqueur serait sacré champion, mais ils ont été confrontés à une féroce concurrence venue des régions baltes et de Finlande. Griebel menait de 0,7s devant Ingram à la fin de la première journée et ils étaient à égalité après la première spéciale du dimanche. Une sortie de route a ensuite fait chuter Ingram en quatrième position avant qu'il ne soit contraint à l'abandon suite à un problème électrique dans l'ES11.

Griebel était toujours obligé de s'imposer s'il voulait remporter le titre mais il ne comptait que six secondes d'avance sur Miko Niinemäe et Alex Forsström à deux spéciales de la fin. Obligé de rouler avec des pneus différents après avoir découvert une crevaison lente, il a toutefois réussi à s'accrocher pour finalement s'imposer avec 4,7s d'avance sur Niinemäe, avant que l'Estonien n'écope d'une pénalité de 20s pour s'être présenté tardivement à l'arrivée.

"C'est un sentiment génial, confie Griebel, dont la victoire fait de lui le seul pilote à avoir remporté plus d'un rallye cette saison en Junior ERC.J'avais mon destin entre les mains en République Tchèque et j'ai fait une erreur. Ici, je pense que j'ai réalisé la meilleure performance de ma carrière. J'étais à 100%, agressif et concentré et je n'ai pas fait d'erreur. Je suis vraiment très impatient d'être à Chypre, c'est l'un de mes rêves de piloter une voiture R5." Ingram se consolera avec le titre ERC3 car Griebel ne pourra pas le lui disputer à Chypre étant donné qu'il s'élancera avec une voiture R5.

La pénalité de Niinemäe l'a fait chuter en troisième position et a permis à Forsström de gratter une place sur le podium pour sa deuxième apparition en ERC. Le débutant Mārtiņš Sesks a été impressionnant et a appliqué ce qu'il a appris pendant l'Expérience Junior ERC pour décrocher la quatrième place. Il a célébré son 17ème anniversaire de la meilleure des manières le dimanche en remportant les deux premières spéciales du dimanche.

Alors qu'il était monté jusqu'à la deuxième place, Joonas Tokee doit se contenter de la cinquième place devant Julius Tannert. Ce dernier a fait un tonneau dans l'ES10. Kristóf Klausz termine septième devant Catie Munnings qui en profite pour prendre la tête au classement du Trophée ERC Femmes. Nikolay Gryazin a repris la route après son accident du samedi et termine neuvième. Łukasz Pieniążek a été contraint à l'abandon suite à un problème moteur dans l'ES9 mais conserve sa troisième place au classement, tandis que Dominik Brož est sorti dans cette même épreuve. Murat Bostanci est le premier pilote non Junior de l'ERC3 et termine septième alors qu'Artur Muradian et Szabolcs Várkonyi se sont arrêtés dans la deuxième boucle du dimanche.

Chuchała remporte le titre ERC2 malgré un accident dans la dernière spéciale
Wojciech Chuchała a décroché le titre de champion FIA ERC2 en Lettonie, même s'il ne terminera pas l'année avec 100% de victoires après son accident dans la toute dernière épreuve du rallye.

Le pilote Subaru Poland Rally Team était assuré du titre à partir du moment où Giacomo Scattolon n'a pas pu prendre le départ le dimanche matin suite à des problèmes de boite de vitesse et grâce à ses cinq victoires en autant de rallyes jusque là. Premier à s'élancer le dimanche, il a glissé à la cinquième place de la catégorie avant son accident.

Alexey Lukyanuk a battu Siim Plangi dans la lutte pour la victoire en ERC2, et a pris la deuxième place au classement général, pour 44 secondes. La bataille pour la dernière place sur le podium s'est jouée à deux dixièmes mais Māris Neikšāns a réussi contenir les attaques de Martinš Svilis. Ils ont profité des problèmes rencontrés par Chuchała, mais aussi ceux de Jānis Vorobjovs, qui a abandonné alors qu'il était troisième suite à des soucis moteur. Le Lituanien Vytautas Švedas termine cinquième en ERC2 et 10ème du général, juste devant Tibor Érdi Jr, sixième.

Sesks et Rovanperä décrochent le Colin McRae ERC Flat Out Trophy
Le Trophée Colin McRae ERC Flat Out a établi un nouveau record au Rally Liepāja. Pour la première fois de son histoire, il a été décerné non pas à un, mais à deux pilotes. Ceux-ci sont de plus les deux plus jeunes à avoir participé à un rallye ERC.

Les deux vainqueurs sont Mārtiņš Sesks, qui a montré une pointe de vitesse capable de lui faire gagner des spéciales après avoir appris de l'Expérience Junior ERC, et Kalle Rovanperä, qui a égalé les temps du vainqueur Ralfs Sirmacis. Sesks fêtait son 17ème anniversaire dimanche tandis que Rovanperä, qui mène actuellement le championnat de Lettonie, n'a pas encore 16 ans.

Jim McRae, l'un des membres du jury du prix, qui comprend également le directeur sportif de l'ERC Jean-Pierre Nicolas et le directeur de la production Gilbert Roy, déclare : "Colin est le plus jeune champion du monde de l'histoire du sport, c'est donc incroyable de voir de jeunes talents récompensés par un tel trophée en ERC. Martin et Kalle ont fait du très bon travail, je leur souhaite tout le meilleur pour l'avenir."

Rovanperä et Sesks sont à l'image avec leur trophée aux côtés de leur père respectifs : le vainqueur en WRC Harri Rovanperä et le maire de Liepāja Uldis Sesks.

0
0