Des Superstock sans complexe

Des Superstock sans complexe

Le 18/09/2016 à 10:40Mis à jour Le 18/09/2016 à 10:50

De notre partenaire Fimewc.com

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Les meilleurs Superstock font le spectacle au Bol d’Or. Trois d’entre eux tiennent fermement leurs places dans le top 10, Moto Ain, le Tati Team Beaujolais Racing et le Team 3Art Yam’Avenue. Et trois autres Superstock se glissent dans le top 15.

Bol,Dor,2016,Race,Team,Sert

Bol,Dor,2016,Race,Team,SertFimewc.com

Si en piste, la différence avec les machines EWC se fait aussi sur les performances du pilote, au stand lors des ravitaillements, les Superstock ne bénéficient pas de démontage rapide de roues. Cela donne d’autant plus de valeurs aux performances des équipes Superstock qui, après plus de 18 heures de course, s’accrochent sans complexe à leurs places dans le Top 10.

On trouve là le Tati Team Beaujolais Racing avec Julien Enjolras, Dylan Buisson et Anthony Violland, équipe privée sur Kawasaki engagée en Coupe du Monde FIM EWC depuis 2014, Moto Ain qui a confié sa Yamaha à Hugo Clere, Johan Nigon et Alexis Masbou, pilote débutant en Endurance issu du Moto3, et le Team 3Art Yam’Avenue, vainqueur de la Coupe du Monde FIM EWC 2016, avec Louis Bulle, Alex Plancassagne et Luca Marconi. Ces trois là se disputent les trois marches du podium Superstock au gré des ravitaillements ou des faits de course. Le Tati Team Beaujolais Racing a été retardé par un axe de roue bloquée et le Team 3Art Yam’Avenue par une panne d’essence.

Le Yamaha Viltaïs Experiences a perdu le contact avec ce groupe après une série de soucis mécaniques mais pointe encore dans le Top 15 avec le Racing Team Sarazin et le Völpker NRT48 Schubert Motors. Un peu plus loin encore, on trouve le Junior Team Le Mans Sud Suzuki, qui a fait de fréquents retours au stand après une chute.

0
0