Saison 2012/2013: Lionel Messi (l), Cristiano Ronaldo - AFP
 
Article
commentaires
Football > Ballon d'Or

Ballon d'Or 2012 - Ronaldo : "Messi encore un cran devant Cristiano Ronaldo"

Ronaldo : "Messi encore un cran devant Cristiano Ronaldo"

Par AFP
Dernière mise à jour Le 30/11/2012 à 10:24 -
Par AFP - Le 30/11/2012 à 10:24
Pour Ronaldo, l'ancien joueur brésilien, Lionel Messi est au-dessus de CR7 et devrait remporter le Ballon d'Or 2012 en janvier prochain.

Ronaldo, ex-gloire de la Seleçao, ancien double Ballon d'Or, a estimé jeudi devant la presse que "Messi est encore un cran devant Cristiano Ronaldo", alors que les deux hommes sont finalistes pour le Ballon d'Or cette année avec Andres Iniesta. "Tôt ou tard Cristiano Ronaldo remportera le Ballon d'Or (il l'a déjà eu en 2008, ndlr), d'après moi Messi et Cristiano Ronaldo sont devant Andres Iniesta --qui est un très bon joueur, je l'ai toujours pensé, il mérite d'être là-- mais Messi est encore un cran devant Cristiano Ronaldo".

AFP

"Messi et Cristiano Ronaldo sont vraiment les deux seuls en compétition à mon avis, a poursuivi le Brésilien. A mon époque, c'était entre moi, Zidane, Figo, Ronaldinho, Beckham, etc, il y avait une liste de dix meilleurs joueurs probables". Interrogé pour savoir s'il était jaloux de Messi, l'ex-"Fenomeno" a répondu: "Les récompenses de Messi sont tout à fait justifiées, mon orgueil ne souffre pas qu'il me dépasse en records. Je serais très heureux de pouvoir continuer à admirer Messi".

Ronaldo croit en Neymar

L'ancienne star de la Seleceao est aussi revenu sur le cas du jeune brésilien Neymar qu'il juge capable de remporter un jour le Ballon d'Or : "Neymar, est une étoile incontestée au Brésil, mais on ne le voit pas en Europe. Parfois, je lui ai parlé de la possibilité de jouer en Europe, en fonction de son ambition, et pour être parmi les premiers d'envisager d'aller dans un club européen", a révélé l'ex-"Fenomeno".

Ronaldo, aujourd'hui membre du comité d'organisation local (COL) du Mondial-2014, a été plus précis dans les objectifs à atteindre: "il faudrait qu'en 2014 au Mondial, avec la sélection brésilienne, il écrase tout le monde". Une façon pour l'ex-buteur vedette de la Seleçao de mettre le génie en herbe devant ses responsabilités le jour où Luiz Felipe Scolari a été nommé à la tête de l'équipe "auriverde", alors que selon Ronaldo, "le Brésil est un peu au creux de la vague, vit un moment difficile de son histoire".