casillas - AFP
 
Article
commentaires
Football > Ballon d'Or

"Le Ballon d'Or n'aime pas les gardiens"


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 29/11/2012 à 17:26 -
Par Eurosport - Le 29/11/2012 à 17:26
Durant une heure, nous avons parlé des finalistes du Ballon d'Or, qui sont Lionel Messi (FC Barcelone/Argentine), Cristiano Ronaldo (Real Madrid/Portugal) et Andres Iniesta (FC Barcelone/Espagne). Iker Casillas (Real Madrid/Espagne) avait également sa place, selon Maxime Dupuis.

2s : Je trouve scandaleux que Casillas ne soit pas sélectionné parmi les trois finalistes. Et votre avis ?

Maxime DUPUIS : Scandaleux est un mot trop fort, mais je suis en grande partie d'accord avec vous Oui, Iker Casillas aurait fait un très beau troisième finaliste. Parce qu'il a gagné la Liga et le Championnat d'Europe et, qu'encore une fois durant l'Euro, il n'a pas pris un but après le premier tour. C'est exceptionnel. Mais Casillas est pénalisé par son poste de gardien de but. Le Ballon d'Or n'aime pas les gardiens. Si Lev Yachine est le seul vainqueur du trophée à ce poste, ce n'est pas pour rien.

Bastien : Messi et Ronaldo, ne pensez-vous pas que ces deux-là sont retenus grâce à leurs noms plus que leurs palmarès cette saison ?

M.D. : Je vois ce que vous voulez dire. Votre argument était valable avec l'ancienne élection du Ballon d'Or, qui privilégiait le palmarès. Ce qui n'est plus le cas. Après, n'oubliez quand même pas que le duo Ronaldo - Messi a quelque chose d'unique dans l'histoire : les deux joueurs se tirent la bourre à un niveau inconnu jusqu'ici. Imaginez que Messi en est à 82 buts depuis le 1er janvier ! On ne peut pas passer à côté de cela. Et leur place n'est absolument pas usurpée.

Telex : Aucun finaliste de la Ligue des Champions, qui est la compétition majeure du football européen... Est-ce que le jury du Ballon d'Or n'est pas influencé par les lobbies qui existent autour des deux clubs espagnols représentés ?

M.D. : Avec l'ancien mode de scrutin, on aurait pu imaginer Didier Drogba parmi les finalistes. Car l'Ivoirien a été exceptionnel durant trois matches. Les plus importants de la saison (en club) : les deux demies et la finale. Maintenant, ce n'est plus possible. Pour ce qui est du "lobby", je n'utiliserais pas le même mot mais parlerais simplement de la "surmédiatisation" du FC Barcelone et du Real Madrid. C'est un fait. Mais elle ne remet cependant pas en cause la place de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo parmi les trois. Individuellement, ils sont à leur place. Pour ce qui est d'Iniesta, il y a aussi l'équipe d'Espagne. Gagner l'Euro, ce n'est pas rien.

Fafou : Au vu de son palmarès cette saison (Liga, demi-finale en Ligue des Champions et à l'Euro perdues aux tirs aux buts), Cristiano Ronaldo ne mériterait-il pas de remporter le Ballon d'Or ?

M.D. : Tout d'abord, le palmarès concerne les trophées. Une demie n'est pas un titre. Mais Cristiano Ronaldo ferait un beau Ballon d'Or. Comme vous l'avez dit, il a gagné la Liga, joué deux demies de grands tournois (C1 et Euro). Le sera-t-il ? J'ai un doute. Et ce n'est pas seulement lié à ses qualités de footballeur. J'ai peur que le Portugais soit desservi par le capital sympathie de Lionel Messi qui, faut-il le rappeler, fait une saison extraordinaire sur le plan individuel. Lui aussi mérite amplement le Ballon d'Or. Ses prestations et la sympathie qu'il dégage pourraient lui donner un avantage considérable. C'est injuste pensez-vous ? Oui. Mais on ne peut pas empêcher les votants (sélectionneurs et capitaine notamment) de le prendre en compte. Ce n'est pas pour rien que Ronaldo a lancé une grande campagne médiatique cet automne visant à lui donner un visage un peu plus avenant.

TheIceMan : Iniesta peut-il créer la surprise, comme il a remporté le prix UEFA en septembre ?

M.D. : Là, je ne crois pas. Andres Iniesta n'a aucune chance. Sa vraie chance, le Barcelonais l'a eue en 2010. Un but en finale de la Coupe du monde aurait dû et pu lui offrir la récompense suprême, comme Zinédine Zidane en 1998. Le jury en a décidé autrement. En 2012, je ne crois pas une seconde à un éventuel triomphe du joueur du FC Barcelone.

Swaggme : Pourquoi un seul joueur français dans les 23 ?

M.D. : Je dirais surtout : pourquoi celui-là ? Je ne suis pas certain que Karim Benzema ait sa place. En tout cas, pas plus que Franck Ribéry, qui a joué une finale de Ligue des Champions et a été plutôt convaincant tout au long de l'année. On en parlait plus tôt mais je pense que la caisse de résonance médiatique autour du Real Madrid avantage ses joueurs. Plus que ceux du Bayern Munich.

Benjamin : Est-ce une honte que Zlatan Ibrahimovic ne soit pas dans les trois finalistes ? Sur l’année civile, il a des stats qui font peur et marque des buts d'anthologie !

M.D. : Je vais retourner la question : Aurait-il été juste que Zlatan soit dans les trois, à la place de Ronaldo, Messi ou Iniesta ? Et passe devant un Casillas ou un Falcao ? Ma réponse est nette : c'est non.

Visiteur : Pourquoi Neymar n'est pas dans la liste des trois ?

M.D. : Je pense comme Sepp Blatter, qu'il est "difficile pour quelqu'un ne jouant pas en Europe d'être finaliste". Tout simplement. En 2014, s'il gagne la Coupe du monde avec le Brésil en revanche, on en reparlera...

CapitanPuyol : Quand on été réalisés les votes pour départager les trois finalistes ?

M.D. : C'est déjà fait. La FIFA connait le nom de l'heureux élu. Les journalistes, capitaines et sélectionneurs votent une seule fois. La FIFA étire le suspense jusqu'au 7 janvier mais le nom du vainqueur est déjà décidé.

Leprincedutennis57 : Que pensez-vous de la non-nomination d'Andrea Pirlo, qui a fait une saison extraordinaire avec la Juve, et un superbe Euro ? Je pense qu'il méritait sincèrement le podium....

M.D. : Andrea Pirlo aurait peut-être pris place sur le podium, assurément même, s'il avait gagné l'Euro avec l'Italie. Il lui a manqué le match de Kiev pour aller plus haut. Il aurait même fait un très beau Ballon d'Or... avec l'ancienne formule.

Footdu83 : Le Ballon d'Or ne serait-il pas en train de disparaître et devenir un autre trophée ? A mon avis, il favorise les attaquants…

M.D. : Rien de nouveau. Ça a toujours été le cas, même avec l'ancien scrutin. Regardez le palmarès pour vous en assurer : Fabio Cannavaro et Lev Yachine sont des anomalies. On donne toujours le Ballon d'Or à des attaquants ou des milieux offensifs. Vous pensez à Franz Beckenbauer et Matthias Sammer ? Des défenseurs qui attaquaient... Les joueurs de devoir sont des footballeurs de l'ombre et le Ballon d'Or n'a guère d'yeux pour eux.

Thomas : Les buts de Zlatan et de Mexès auraient dû faire partie de la sélection des buts de l’année. Non ?

M.D. : Problème : ils ont été marqués... trop tard. Ils sont éligibles pour la saison prochaine. Bref, les buts de Zlatan et de Mexès en 2012 seront peut-être élus en... 2013. Bizarre, non ?

Florian : Messi et Ronaldo vont-ils se partager le Ballon d'Or pendant encore les cinq prochaines années ? Qui peut les en empêcher ?

M.D. : Je ne suis pas devin. Exemple : qui savait, en 2005, que Messi décrocherait trois Ballons d'Or de suite ? On ne peut pas savoir ces choses-là. Un talent incroyable va peut-être arriver d'ici deux ans. Et, vous savez, si Neymar est champion du monde avec le Brésil en 2014 avec 6 buts marqués durant le Mondial, Messi devra faire une parenthèse. Enfin j'espère...

Pierrick : Comment était organisée l’ancienne formule du Ballon d’Or ?

M.D. : Vote des journalistes uniquement. Par exemple, en 2010, si vous n'aviez pris en compte que les votes des journalistes, le Ballon d'Or n'aurait pas été Messi, ni Ronaldo, ni Iniesta... mais Sneijder, qui avait presque tout gagné, sauf la Coupe du monde dont il avait été finaliste. Dans le vote des journalistes, Lionel Messi n'était que quatrième.

Jeremy68 : Qu’a-t-il manqué à Falcao ?

M.D. : Enfin une question sur Falcao ! Lui aussi aurait fait un très beau finaliste. Non ? Des buts à la pelle, deux finales européennes exceptionnelles... Si vous voulez mon avis, Falcao a un tort : ne pas jouer au Real ni au Barça. A bon entendeur...