AFP

Ballon d'Or : Et en plus, Lionel Messi a de l'avenir...

Et en plus, Messi a de l'avenir...

Mis à jourLe 12/01/2016 à 20:57

Publiéle 12/01/2016 à 19:20

Mis à jourLe 12/01/2016 à 20:57

Publiéle 12/01/2016 à 19:20

BALLON D'OR - A 28 ans, Lionel Messi est au sommet de sa forme. La retraite ? Ranger ses crampons ? La puce argentine n’y pense pas car il a encore faim de titres et de victoires.

C’est l’histoire d’un petit homme qui n’en finit plus de surprendre et de grandir. A 28 ans, Lionel Messi impressionne ses coéquipiers et ses adversaires et subjugue les centaines de millions de téléspectateurs qui suivent, chaque semaine, ses prouesses. Buteur, passeur, chef d’orchestre, sa panoplie de super héros du ballon rond n’en finit plus de s’élargir. "La grande qualité de Leo, c’est qu’il continue de progresser et de faire évoluer son jeu. Aujourd’hui, il est donc plus complet qu’hier. La question est : où s’arrêtera t-il ?", vient de déclarer l’ex-capitaine blaugrana, Carles Puyol, au quotidien Mundo Deportivo.

Et c’est vrai que le glouton argentin s’épaissit. Il n’est plus le gamin timide et réservé qui avait presque honte de répondre aux questions des journalistes. Il n’est plus ce joueur de Playstation, supersonique, tellement obnubilé par le ballon qui lui arrivait même de faire la tête sur le terrain lorsqu’il ne le touchait plus. "Non, Leo est devenu un homme, annonce Cesar Luis Menotti à l’agence DPA. Il est plus patient sur le terrain et je trouve qu’il montre beaucoup plus de caractère. Il peut s’énerver, répondre à une provocation, discuter avec un arbitre. Il n’est plus ce gamin qui donnait l’impression de jouer dans la rue, en bas de chez lui."

Lionel Messi
Lionel Messi - Eurosport
" J’en ai marre qu’on dise ici et là que je n’ai pas la fibre patriotique"

Les dernières interviews données par le quintuple Ballon d’Or donnent raison à Puyol comme à Cesar Luis Menotti. Lionel Messi fait désormais passer des messages et n’hésite plus à dire ce qu’il pense. Car, s’il est adulé sur le vieux continent, il ne fait pas encore l’unanimité chez lui, en Argentine. "J’en ai marre qu’on dise ici et là que je n’ai pas la fibre patriotique, que je ne 'sens' pas le maillot de la sélection, a t-il raconté sur la chaîne TyC Sports. Les gens oublient vite qu’on vient de faire finale de la Coupe du Monde et finale de la Copa America. Lorsque j’écoute ce qui se dit, j’ai l’impression qu’on n’a rien fait. C’est vrai, nous n’avons pas gagné, mais on est allés jusqu’en finale, on ne s’est pas fait éliminés en huitièmes de finale, non ?"

Cette interview donnée à une chaîne de télé argentine a fait couler beaucoup d’encre. Parce que jamais Leo n’avait haussé le ton comme ça. Mais aussi parce que Messi a montré, une nouvelle fois, qu’il voulait gagner des grands titres avec l’albiceleste. Des titres avec sa sélection, c’est d’ailleurs ce qu’il manque à son extraordinaire palmarès. Encore que, on oublie bien souvent que la "puce atomique" a remporté une Coupe du Monde des -20 ans (2005) et une médaille d’or aux Jeux Olympiques (2008). Ce qui n’est pas rien.

Lionel Messi avec l'Argentine
Lionel Messi avec l'Argentine - Panoramic
" Il n’en finit plus de battre des records et pourtant, il ne veut pas s’arrêter là"

"Lorsque j’enfile le maillot albiceleste, je veux tout gagner, poursuit Leo dans cette interview. Cet été, il y a une nouvelle Copa America (aux Etats-Unis), et on va encore tout faire pour ramener le trophée à la maison." Et après, il sera temps pour lui de se préparer à l’un des derniers grands rendez-vous de sa carrière internationale : la Coupe du Monde 2018. Une compétition qui est déjà dans un coin de sa tête car il sait que l’Argentine aura encore une équipe capable de la gagner. Il y a peu, Messi s’est montré dithyrambique avec Paulo Dybala, un futur coéquipier en sélection ?

"Vous savez, Messi se donne toujours des nouveaux défis et c’est ce qui lui permet de continuer d’être motivé, saison après saison, affirme Luis Enrique. Il n’en finit plus de battre des records et pourtant, il ne veut pas s’arrêter là. Il se surpasse chaque jour un peu plus et c’est ce qui fait sa force. Et tout ça, ça va durer jusqu’à ce qu’il le veuille. C’est un joueur unique…" Et Messi a en effet prouvé qu’il pouvait changer, faire évoluer son jeu pour continuer de régner sur le football mondial. Alors, quel Messi pour 2018 ?

"Messi est devenu un joueur total, a déclaré son acolyte Javier Mascherano à ESPN Radio Sur. Ce n’est pas seulement un goleador. C’est également un milieu de terrain passeur qui est capable de contrôler le tempo, de mener le jeu. Avec Guardiola, Messi devait finir le travail, inscrire des buts car le rôle de créateur était donné à Xavi, Iniesta et à Busquets. Aujourd’hui, avec Suarez et Neymar à ses côtés, il est dans un autre registre. Il contrôle, il mène le jeu et il le fait très bien. Le Barça est encore plus dépendant de lui qu’il y a quelques saisons…"

Le seul qui pourrait le faire quitter le Barça, c'est... Neymar

L’Argentin a donc plus d’un tour dans son sac. En 2018, il sera certainement plus bas sur le terrain pour être le chef d’orchestre dans son club comme dans sa sélection. Et c’est cette évolution constante et étonnante (en comparaison avec Cristiano Ronaldo par exemple) qui devrait lui permettre de continuer à briller sur les pelouses. Aujourd’hui père de deux enfants, il semble plus responsable et plus épanoui que jamais.

L’autre question qui n’a pas fini d’être posée lors des prochaines saisons est de savoir s’il va quitter ou non son Barça. "Tant que le Barça veut de moi, je n’ai aucune raison d’aller voir ailleurs" ne cesse de répéter l’Argentin. Pour l’instant, il n’a aucune raison de s’exiler en Angleterre ou ailleurs. Mais, dans le football, il ne faut jamais dire jamais, car tout est possible dans ce milieu.

Alors, profitons-en, car "l’Argentin est un mythe" (dixit Hristo Stoichkov) qui a déjà marqué l’histoire du jeu.

Neymar et Lionel Messi
Neymar et Lionel Messi - Panoramic


0 commentaire
Vous lisez :