AFP

Thiago Silva a remonté la pente grâce au PSG, il attend désormais que Dunga s'en rende compte

Thiago Silva a remonté la pente grâce au PSG, il attend désormais que Dunga s'en rende compte

Mis à jourLe 12/01/2016 à 14:14

Publiéle 12/01/2016 à 12:58

Mis à jourLe 12/01/2016 à 14:14

Publiéle 12/01/2016 à 12:58

Article de Maxime Dupuis

BALLON D'OR - Thiago Silva était radieux, lundi soir à Zurich. Ravi d'être sélectionné une nouvelle fois dans l'équipe de l'année. Le Brésilien sait qu'il revient de loin et n'a pas oublié de le rappeler. Dans la forme de sa vie, le joueur du PSG veut désormais retrouver la Seleção.

Carlos Dunga doit être un homme heureux aujourd'hui. Forcément. Le sélectionneur du Brésil, en charge de la reconstruction d'une sélection nationale traumatisée, n'a probablement pas manqué de noter que quatre de ses compatriotes avaient été retenus dans l'équipe FIFPro de l'année 2015, lundi à Zurich. Quatre joueurs, dont trois en défense. Mis à part un "intrus" ibère nommé Sergio Ramos, le prestigieux quatuor monté sur la scène du Kongresshaus était auriverde, puisque constitué d'une triplette Marcelo, Dani Alves, Thiago Silva.

Nommé dans cette équipe de gala pour la troisième fois de suite (seul six joueurs ont fait mieux, ndlr), le Parisien n'a évidemment pas boudé son plaisir. "O Monstro" n'est pas du genre à se montrer revanchard ou acide devant les micros, il a préféré féliciter… ses partenaires. Et les remercier. Car il sait d'où il (re)vient. "Je ne joue pas tout seul, a-t-il rappelé. Les autres joueurs du PSG m'ont beaucoup aidé, surtout après la Coupe du monde qui a été terrible pour moi. Ils ont toujours été à mes côtés, c'est pour ça que je les remercie". Cauchemar éveillé pour une nation, traumatisme absolu pour lui qui avait cédé sous l'immense pression populaire, Thiago Silva a mis du temps avant de se remettre d'aplomb. Dans cet intervalle, le Brésilien a cédé son brassard de capitaine de la Seleção à Neymar. Et perdu sa place en sélection. Un crève-cœur.

" Je mérite d'aller en sélection"

"Je vis aujourd'hui le meilleur moment de ma carrière", a-t-il lancé en zone mixte. Et, sans aucune amertume, rappelé sa candidature à Dunga : "Je pense que je mérite d'aller en sélection mais le choix en revient au sélectionneur". La question est désormais de savoir si ce dernier a vraiment envie de revoir le défenseur central, symbole de la déroute de 2014, dans ses rangs ? A priori, oui. C'est en tout cas le sens de ses déclarations récentes.

Thiago Silva buteur pour le Brésil contre la Colombie au Mondial 2014
Thiago Silva buteur pour le Brésil contre la Colombie au Mondial 2014 - Panoramic

Thiago Silva peut aussi lui forcer la main en poursuivant sur sa lancée. Le Championnat de France d'ores et déjà gagné, le capitaine parisien se tourne doucement vers l'objectif XXL de la saison du Paris-Saint-Germain : la Ligue des champions. En brillant dans la compétition de clubs la plus exposée au monde, le Brésilien sait qu'il pourrait faire d'une pierre deux coups. Mais ne le dit pas, passant son cas personnel derrière le collectif parisien. "C'est évidemment un objectif important. C'est même l'objectif premier de la saison. Mais il faut continuer à travailler pour cela". Et commencer par sortir Chelsea.

"Cela ne sera pas facile, même s'ils ont beaucoup de problèmes, confie-t-il, prudent. D'ailleurs, à chaque fois que j'ai affronté des équipes qui étaient dans une passe difficile, j'ai perdu. Il faut continuer à conserver la même mentalité, on aura la possibilité de passer si on n'oublie pas cela". Le travail, toujours le travail, vertu cardinale de Thiago Silva. Celle-là même qui lui a permis de revenir au sommet. En attendant de redevenir prophète en son pays.

0 commentaire
Vous lisez :