De Schalke 04 à Hanovre, la suite du mercato show allemand

De Schalke 04 à Hanovre, la suite du mercato show allemand
Par Eurosport

Le 09/01/2013 à 23:35

La Bundesliga observe une trêve jusqu'au 18 janvier. Mais pas de répit pour les directions générales, qui préparent activement leur mercato. Deuxième partie.

Schalke : l'aile ou la cuisse ?

SID

Concernant le Germano-Anglais Lewis Holtby, tout est désormais clair : le joueur ira jusqu’à la fin de son contrat avant de partir. Il se dit que la direction a rompu les discussions avec le capitaine des U21 devant ses prétentions salariales (6 millions d’euros par an). Cette annonce laissera des traces auprès des supporters et tout le monde espère que les paroles de Heldt ("Nous sommes persuadés qu’il continuera à donner le meilleur de lui-même jusqu’à la fin de l’exercice") se réaliseront. En tout cas le passage en 4-4-2, sans Holtby, pour le dernier match de l’année 2012, était prémonitoire. Reste à connaitre la stratégie du club de la Ruhr en 2013 : Jurado, prêté, sera-t-il définitivement vendu au Spartak Moscou ? Le Mexicain Marco Fabian sera-t-il le nouveau meneur de jeu de S04 ?

AFP

Mais l'urgence c'est maintenant ! Aussi je me risquerais à glisser un petit nom pour la reprise : le Suisse Christian Gross, libre de tout contrat et qui m'avait fait bonne impression à Stuttgart en 2009-2010. Car l'homme providentiel, Thomas Tuchel, lié à Mayence jusqu'en 2015, a fort peu apprécié la campagne l'envoyant à Gelsenkirchen sans lui demander son avis. La presse nationale en a pris pour son grade, à raison.

Cela dit, le coach de Mainz 05 n'est pas le seul actif qui intéresse la direction sportive de Schalke : ils ont un défenseur central, Jan Kirchhoff, que l'on annonce un peu partout en Bundesliga. "C'est un joueur intéressant, dont le contrat court jusqu'en juin" annonce Heldt dans RevierSport avant d'ajouter qu'il avait "des contacts avec son agent non pas pour évoquer un transfert mais seulement car ce dernier s'occupe des intérêts d'autres joueurs qui sont chez nous, mais c'est un fait indéniable que la blessure de Papadopoulos engendre un besoin de renfort en défense centrale". On peut difficilement faire plus énigmatique. D'autant plus que M05 a les yeux rivés sur un espoir de Gelsenkirchen que j'aime beaucoup, Moritz, libre en juin. Peut-on supposer un échange lors du mercato hivernal ? Aux dernières nouvelles, le joueur préfèrerait quitter M05 plutôt à la fin de l'exercice afin de pouvoir choisir sa destination. Alors ? Dortmund ? Schalke…ou le Bayern ?

Hambourg : invitation au dégraissage

SID

Mönchengladbach : sauvegarder l'essentiel

On l'oublie toujours, obnubilé par la médiatisation à outrance des transferts à sensation, mais un entraîneur souhaite surtout conserver son propre effectif avant de songer à tout chambouler. On l'a bien compris au Borussia Mönchengladbach, lequel a réussi à convaincre Stranzl de poursuivre l'aventure et de ne pas arrêter son métier en juin. "Ce fut la décision la plus difficile à prendre de ma carrière car je souhaitais me consacrer uniquement à ma famille. Mais j'ai été tellement surpris par la volonté du club de continuer à me faire confiance que j'ai changé d'avis" déclare l'ex-international autrichien, élu, au passage, joueur de Mönchengladbach des matches aller. Idem pour les deux jeunes figures des Fohlen, Jantschke et Nordveit. Surtout ce dernier, suivi par de nombreux clubs européens et pas des moindres. Reste à régler le cas de Hanke, libre à la fin de la saison. Quelque part, la politique de Lucien Favre n'est-elle pas la meilleure ? Construire et conserver son groupe en l'améliorant à dose homéopathique. A ce sujet, je ne serais pas étonné que Mönchengladbach soit l'équipe du Rückrunde (matches retour).

Stuttgart : t'as pas cent balles ?

Le VfB est dans le rouge et les erreurs commises dans le recrutement des années précédentes continuent de peser sur les comptes. L'actuel président du club, Dieter Hundt, confirme une perte pour la saison 2011-2012 "de l'ordre de 10 millions d'euros", bien loin des objectifs affichés d'équilibre budgétaire. Le directeur sportif, Fredi Bobic, tire la sonnette d'alarme : "Nous devons changer nos structures" afin que la masse salariale ne dépasse pas 50% du chiffre d'affaires. "Nous n'offrirons plus des salaires de 4 à 5 millions d'euros annuel dans l'avenir, ajoute-t-il. Evidemment, nous pouvons perdre des joueurs comme Khedira lorsque le Real appelle mais l'objectif est de ne plus dépendre des contraintes économiques".

Eurosport

Hanovre : le calme avant la tempête ?

dpa

Voilà ! C'était un petit tour d'horizon des principaux clubs allemands sans oublier un Werder particulièrement tranquille (excepté le transfert souhaité d'Ekici. En Turquie ?) ou un Hoffenheim et son nouveau coach Kurz (que faire de Derdiyok ? Le relancer ? Un transfert à Fenerbahce ?). Au-delà des supputations et autres extrapolations (Valentin Stocker, Keisuke Honda, Siem de Jong, le Brésilien du FC Twente Douglas), le mercato hivernal montre bien qu’il permet surtout l'ajustement de la politique des clubs, à l'affût de bonnes affaires, ou bien en train de pousser leurs pions pour le grand marché estival. En tout état de cause, c’est aussi une occasion de tirer les conclusions de la première partie de saison.

Chroniqueur et éditorialiste spécialiste du football allemand sur RMC, Polo a choisi son pseudonyme en hommage au grand défenseur et esprit libre Paul Breitner, buteur lors de deux finales de Coupe du Monde et meilleur joueur étranger dès sa première saison au Real Madrid. Observateur de la saga de la Bundesliga, de ses grandes et de ses petites histoires, Polo a passé une grande partie de son existence outre-rhin à y écumer les stades.

0
0