AFP

Franck Ribéry (Bayern Munich) : "Ancelotti est exactement le genre d'entraîneur qui me convient"

"Ancelotti est exactement le genre d'entraîneur qui me convient"
Par AFP

Le 13/01/2016 à 15:13

TRANSFERTS - Franck Ribéry se réjouit de l'arrivée d'Ancelotti au Bayern Munich à la fin de cette saison. Non pas que ses relations avec Pep Guardiola soient tendues... Le milieu offensif bavarois estime que ses blessures, qui l'ont souvent éloigné des terrains, ne lui ont pas permis de développer des atomes crochus avec le Catalan.

"Nous nous sommes déjà rencontrés sans pour autant avoir énormément échangé", a-t-il ajouté. "Mais j'ai souvent entendu dire qu'il a un très bon contact avec ses joueurs. C'est exactement le genre d'entraîneur qui me convient". En 2009, l'entraîneur italien, qui dirigeait alors Chelsea, avait voulu engager le milieu de terrain français, proposant jusqu'à 80 millions d'euros. "Cela montre qu'il m'apprécie en tant que joueur. C'est super", s'est félicité Ribéry.

" Ancelotti m'apprécie en tant que joueur."

Le joueur européen de l'année 2013 explique sa relation compliquée avec le Catalan Pep Guardiola par ses nombreuses blessures. "C'est normal que nous ayons moins été en contact", a-t-il affirmé. "C'est quelque chose de complètement différent, que tu sois tous les jours sur le terrain et dans le vestiaire avec le coach ou que tu ne le sois pas. Pep aussi a été triste. Il n'y a pas de problème entre nous", a rassuré le Français.

Ribéry soigne actuellement une blessure à une cuisse, contractée début décembre peu après son retour après neuf mois d'indisponibilité en raison d'une cheville récalcitrante. "Ma cuisse va bien. Je peux à nouveau courir sans douleur. Je ne suis pas à 100%, mais tout se remet au fur et à mesure", a-t-il précisé dans son interview.

Ribéry espérait dimanche reprendre l'entraînement collectif "dans deux semaines" et ainsi participer à la phase retour de la Bundesliga, que le Bayern domine actuellement avec 8 points d'avance sur Dortmund, deuxième. "J'ai beaucoup de 'punch' et d'énergie. Je suis convaincu de pouvoir redevenir l'ancien Ribéry", a conclu "Kaiser Franck", en référence à son niveau de 2013, année du triplé bavarois qui l'avait vu terminer sur le podium du Ballon d'or.

0
0