Getty Images

Le Bayern renverse Leipzig au terme d'un match de folie (4-5)

Un final de folie et le Bayern a démoralisé Leipzig

Le 13/05/2017 à 17:26Mis à jour Le 14/05/2017 à 09:25

Déjà champion mais pas démobilisé, le Bayern est revenu de Leipzig avec une victoire au terme d'un match hyper spectaculaire et durant lequel il a été mené 4-2. Mais Lewandowski (84e), Alaba (90e) et Robben (90+5) ont tout renversé. Le RB Leipzig est néanmoins assuré de terminer deuxième du championnat. Dortmund a été tenu en échec à Augsbourg (1-1).

On a certainement assisté au match le plus fou de la saison en Bundesliga. Et il a opposé les deux premiers du classement. En cette avant-dernière journée de championnat, le Bayern, déjà sacré, a fini par s'imposer sur la pelouse de son dauphin, le promu Leipzig (4-5). Une issue totalement inimaginable alors que les Bavarois ont été sévèrement bousculés pendant presque toute la rencontre. Mais, grâce à dix dernières minutes de folie, ils ont pu inscrire trois buts et s'offrir un succès de prestige.

Privés de nombreux éléments (Neuer, Hummels, Javi Martinez notamment), les Bavarois ont longtemps apparus totalement hors du coup. A l'image de Xabi Alonso, Lahm ou Boateng, coupables de plusieurs grossières erreurs inhabituelles dont ont parfaitement su profiter les joueurs de Leipzig. En toute logique, ils ont marqué à quatre reprises. Grâce à Sabitzer (2e), Werner (29 s.p., 65e) et Poulsen (47e). Pendant que Lewandowski (17e s.p.) et Thiago Alcantara (60e) ont maintenu le Bayern à flots (4-2).

Dix dernières minutes complètement folles

Avec cette avance de deux buts, Leipzig s'apprêtait à signer une victoire méritée couronnant une prestation collective aboutie. Mais le promu a commis l'erreur de reculer un peu trop sur la fin. Juste le nécessaire pour relancer des Munichois peu inspirés jusque-là et qui ont fait basculer le match dans l'irrationnel. Lewandowski, à l'affût pour reprendre une frappe de Robben sur la barre (4-3, 84e), Alaba, d'un coup franc direct (90e+1) et Robben sur un exploit personnel (90e+5) ont offert à leur équipe une victoire totalement inespérée.

Un sacré coup de massue pour Leipzig. Malgré cela, l'équipe de Ralph Hasenhüttl peut se consoler avec une deuxième place au classement définitivement validée grâce au nul concédé par Dortmund à Augsbourg (1-1). Avec cinq longueurs d'avance à une journée de la fin, le promu ne peut plus être rejoint. Dans le bas du classement, Ingolstadt s'est contenté d'un partage des points à Fribourg (1-1) qui condamne le club à un retour immédiat dans la division inférieure.

0
0