Panoramic

Le danger numéro un pour le Bayern, c'est bien Forsberg

Le danger numéro un pour le Bayern, c'est bien Forsberg

Le 20/12/2016 à 23:54

BUNDESLIGA - Emil Forsberg s'est imposé comme l'un des éléments offensifs majeurs du championnat allemand avec Leipzig, qui affronte le Bayern mercredi dans le choc au sommet de la Bundesliga. Le Suédois a franchi un cap avec le promu, dont il est l'un des joueurs clés.

Vous vous souvenez certainement de lui. Le 11 novembre dernier, il avait glacé le Stade de France. Lui, c'est Emil Forsberg. Il avait laissé Hugo Lloris sans réaction sur un coup franc "à la Juninho" pour donner l'avantage à la Suède face aux Bleus, qui avaient finalement retourné la situation pour s'imposer devant les Suédois (2-1). C'était l'une des trois défaites subies par Forsberg cette saison toutes compétitions confondues, en club et en sélection. Normalement, il est plutôt habitué à gagner. Et à bien jouer.

Si le RB Leipzig pointe actuellement à la deuxième place de la Bundesliga, avec le même nombre de points que le Bayern Munich, le Suédois n'y est vraiment pas pour rien. Il est le créateur d'un promu qui pointe au troisième rang des meilleures attaques de Bundesliga, avec 31 buts inscrits. Plutôt meneur de jeu dans le profil, mais régulièrement amené à évoluer en tant que milieu offensif sur le côté gauche, Forsberg s'est imposé comme l'un des éléments créatifs les plus performants du championnat allemand cette saison. C'est ce que Dietmar Hamann, l'ancien joueur du Bayern, a dit sur Eurosport.

" C'est le meilleur joueur, et le plus créatif, de la Bundesliga."

Les statistiques parlent d'elles-mêmes. Avec 8 passes décisives, le Suédois est le meilleur passeur de Bundesliga et le deuxième sur l'ensemble des cinq grands championnats en Europe, derrière le Belge Kevin De Bruyne (9 passes décisives). Egalement auteur de 5 réalisations, Forsberg a été directement impliqué dans 13 buts de son équipe cette saison. C'est aussi bien que Robert Lewandowski au Bayern. Et Pierre-Emerick Aubameyang, avec 16 buts et une passe décisive pour le Borussia en championnat, est le seul à faire mieux que le Polonais et le Suédois.

Le classement des meilleurs passeurs en Europe (au 19/12/2016)

Les chiffres forcent l'admiration, mais ils ne disent pas tout. L'impact de Forsberg sur le collectif du RB Leipzig est bien plus large. Déjà parce que, à 25 ans seulement, il fait figure de cadre dans un effectif dont la moyenne d'âge est inférieure à 23 ans et demi. Ensuite, parce que, malgré ses responsabilités dans l'animation offensive, le Suédois ne se ménage pas dans les tâches défensives. Son activité dans le pressing est à souligner en particulier. Car elle est essentielle dans le style de jeu mis en place par Ralph Hasenhüttl à Leipizig.

Une bonne nouvelle pour la Suède, aussi

Forsberg n'est pas seulement l'un des éléments offensifs les plus influents de Bundesliga. L'ancien prodige de Malmö démontre match après match qu'il devient un joueur de plus en plus complet. Le Suédois ne partait dans l'inconnu en choisissant une carrière dans le football avec un père professionnel à Sundsvall, sa ville natale. Mais sa capacité d'adaptation au jeu allemand en moins de deux ans, et à devenir l'un des hommes forts du championnat d'Allemagne après moins de six mois au sein de l'élite, est tout à fait remarquable.

C'est prometteur pour Leipzig. Ça l'est aussi pour la Suède. Compte tenu de sa montée en puissance en Bundesliga, Forsberg est amené à prendre une place de plus en plus importante au sein d'une sélection qui ne se remet pas si mal de la retraite internationale de son icône, Zlatan Ibrahimovic. En partie grâce à la prise de responsabilités de certains joueurs comme le stratège de Leipzig. Sa montée en puissance est très nette. Les Bleus peuvent en témoigner. Et ils ne sont pas les seuls.

0
0