Getty Images

6e journée : Le Bayern Munich accroché par Wolfsburg (2-2)

Avant d'aller à Paris, le Bayern lâche encore des points

Le 22/09/2017 à 22:25Mis à jour Le 22/09/2017 à 22:50

BUNDESLIGA - Soirée compliquée pour le Bayern Munich. Les Bavarois ont mené 2-0 face à Wolfsburg à la pause, avant que leur adversaire ne revienne à leur hauteur en ouverture de la 6e journée (2-2). Les champions en titre laissent échapper deux nouveaux points et ce n'est pas Dortmund, leader avant cette journée, qui s'en plaindra.

On a connu meilleure façon de préparer un déplacement sur la pelouse du Paris-Saint-Germain en Ligue des champions. Malgré un regain de forme récent lié à trois victoires de rang sans encaisser de but, le Bayern Munich a replongé dans ses doutes du début de saison après ce match nul face à Wolfsburg (2-2) ce vendredi. Malgré ce résultat négatif, les joueurs de Carlo Ancelotti reviennent à hauteur du Borussia Dortmund en tête, mais pourraient se retrouver à trois points du BVB, qui joue ce samedi.

Les Parisiens présents devant leur télévision n'ont pas vraiment dû trembler. Passés complètement à côté de leur match, les joueurs de Carlo Ancelotti ont été punis par une équipe de Wolfsburg d'abord timorée puis finalement décomplexée. Le pire dans tout ça, c'est que les Bavarois ont été plutôt chanceux de mener à la marque. D'abord en se voyant offrir un penalty généreux pour une faute légère de Marcel Tisserand sur Robert Lewandowski dans la surface (33e), et ensuite en doublant la mise sur une frappe de Robben sur laquelle Casteels a été surpris par... une déviation involontaire de Rafinha (42e).

Ulreich, la boulette

Habituellement, un Bayern Munich en bonne santé ne se fait jamais rejoindre à domicile avec un avantage de deux buts. Mais ce vendredi, les Munichois ont joué un peu à l'envers. La possession a été stérile, l'animation offensive prévisible et le retour de Wolfsburg... inéluctable.

Symbole de la fébrilité du champion d'Allemagne en titre, Sven Ulreich. Le gardien du Bayern, remplaçant de Manuel Neuer, a commis une grossière faute de main sur un coup franc puissant signé Maximilian Arnold (56e). Il a encaissé son dixième coup franc en Bundesliga, et son quatrième face au VfL. Derrière, Didavi, entré en jeu un peu plus tôt, égalisait d'une tête décroisée avec l'aide du poteau (82e).

Les entrées en jeu de Corentin Tolisso, James Rodriguez et Kingsley Coman n'ont rien changé. Mis en cause en début de mois après la défaite à Hoffenheim et l'absence de fond de jeu de son équipe, Carlo Ancelotti risque de connaître des prochains jours mouvementés. Côté Wolfsburg, ce point sonne comme une victoire après trois matches sans le moindre succès. C'est surtout la première fois depuis 2001 que le VFL ramène quelque chose d'un déplacement sur la pelouse du Bayern Munich.

0
0