Imago

A une semaine du choc face à Paris, le Bayern met les points sur les i à Schalke

A une semaine du choc face à Paris, le Bayern met les points sur les i

Le 19/09/2017 à 22:20Mis à jour Le 20/09/2017 à 07:50

BUNDESLIGA - A huit jours du sommet du groupe B de Ligue des champions au Parc des Princes contre Paris, le Bayern Munich s'est imposé à Schalke 04 (0-3) pour la 5e journée de Bundesliga. Sans Manuel Neuer ni Arjen Robben, les Bavarois ont signé une prestation solide. James Rodriguez, auteur d'un but et une passe décisive, s'est mis en évidence.

Quelle démonstration de la part du Bayern Munich ! A une semaine de leur rencontre face au Paris Saint-Germain en Ligue des champions, les Bavarois ont étrillé Schalke 3-0. Grâce à des réalisations de Robert Lewandowski sur penalty (0-1, 25e) et de James Rodriguez (0-3, 27e), les hommes d'Ancelotti avaient déjà fait le plus dur à la pause. En seconde période, Vidal est venu conclure le véritable festival de James Rodriguez, le grand bonhomme du match, pour donner d'avantage d'ampleur au score (0-3, 76e). Après sa victoire ce weekend 4-0 face à Mayence, le FC Bayern prend la tête de la Bundesliga.

Avant de retrouver le PSG en C1, le Bayern fait forte impression. Il aura fallu très peu de temps aux joueurs de Carlo Ancelotti pour imposer leur domination sur la pelouse de Gelsenkirchen. Neuf minutes exactement. Sur un bon mouvement initié par James Rodriguez, titularisé à gauche de l'attaque bavaroise et auteur d'un match de très grande qualité, Sebastian Rudy est venu solliciter pour la première fois de la soirée Fahrmann. Malheureusement pour Schalke, ça n'a pas été la dernière. Loin de là.

James Rodriguez très en vue

Juste avant la demi-heure de jeu, après avoir fait appel à l'assistance vidéo, l'arbitre a accordé un penalty au Bayern. Naldo a logiquement été sanctionné pour une main complètement décollée du corps sur un centre en retrait d'un James Rodriguez très remuant. Il n'en fallait pas plus à Robert Lewandowski pour permettre à son équipe de prendre l'avantage au score (0-1, 25e). Cette ouverture du score n'a fait que confirmer la domination du Bayern sur une équipe de Schalke perdue au milieu de terrain.

Moins de trois minutes plus tard, c'est l'inévitable James qui a fait le break pour son équipe. Servi par un excellent Corentin Tolisso (sortie sur blessure à la 69e) à droite dans la surface, l'ancien joueur du Real Madrid a trompé Fahrmann, abandonné par sa défense, du pied gauche au premier poteau (0-2, 27e). C'est le premier but inscrit par le Colombien en Bundesliga et son premier en championnat depuis 136 jours. Si ensuite, les joueurs de la Ruhr ont tenté de réagir par Goretzka (29e), c'est bien le Bayern Munich qui a basculé à la pause avec deux buts d'avance amplement mérités vue la physionomie des 45 premières minutes.

Les Parisiens sont prévenus

La seconde période a été du même acabit. Face à une équipe du Bayern en démonstration, Schalke a semblé faire parfois de la simple figuration. Avec un milieu de terrain largement dominateur, Carlo Ancelotti aura pu faire tourner tranquillement son effectif après la pause. James, bien servi par Muller dans la surface a été tout proche à la 51e de s'offrir son premier doublé en Bundesliga. Le Colombien a vu sa tête s'écraser sur le poteau droit de Fahrmann qui ne pouvait que constater la domination des visiteurs.

Et le "festival James" n'était pas encore terminé. Sur un enchaînement de grande classe, à l'entrée de la surface, l'ancien joueur du Real a éliminé deux joueurs avant de glisser un petit ballon piqué par-dessus la défense bleue et blanche. A la réception de ce petit bijou, Arturo Vidal a catapulté sa reprise en première intention dans la lucarne droite de Ralf Fahrmann (0-3, 76e).

Avec cette large victoire 3-0 et après sa victoire à l'Allianz Arena le weekend dernier face à Mayence 4-0, le Bayern Munich monte provisoirement sur la première marche de Bundesliga. Et a une semaine de retrouver la Ligue des champions sur la pelouse du Parc des Princes, Carlo Ancelotti doit être satisfait de sa soirée et de l'excellente prestation de ses joueurs. Les Parisiens eux, sont prévenus.

0
0