Getty Images

Le Bayern domine Dortmund (1-3)

Le Bayern enfonce Dortmund façon rouleau compresseur

Le 04/11/2017 à 20:22Mis à jour Le 04/11/2017 à 21:27

BUNDESLIGA - Le Bayern Munich s'est imposé sur la pelouse de Dortmund (1-3) lors du choc de la 11e journée du championnat d'Allemagne. Robben (17e), Lewandowski (37e) et Alaba (67e) ont permis aux Bavarois de l'emporter. Ce succès leur permet de prendre quatre points d'avance sur le RB Leipzig et six sur le Borussia.

Après avoir pris les commandes de la Bundesliga la semaine dernière, le Bayern Munich a confirmé son leadership en s'imposant avec la manière sur la pelouse de Dortmund (1-3). Les Bavarois ont confirmé qu'ils retrouvent, au fil des rencontres, leur jeu sous la coupe de Jupp Heynckes et le Borussia n'a rien pu faire en cédant à trois reprises sur des buts d'Arjen Robben (17e), Robert Lewandowski (37e) et David Alaba (67e). En fin de match, Marc Bartra a adouci la note pour son équipe (87e) mais le mal était déjà fait. Grâce à sa démonstration de force, le champion d'Allemagne prend six points d'avance sur sa victime du jour, qui rétrograde à la troisième place derrière Leipzig.

On dit qu'un changement d'entraîneur entraîne souvent un déclic dans la mentalité des joueurs et l'arrivée de résultats probants. Moribond avec Carlo Ancelotti aux commandes, le Bayern Munich retrouve des couleurs depuis que Jupp Heynckes est revenu sur le banc bavarois. Ses joueurs avaient l'occasion de confirmer leur regain de forme dans une affiche toujours électrique en Allemagne contre le Borussia Dortmund. Et ils l'ont fait en alignant une septième victoire consécutive toutes compétitions confondues (dont une qualification arrachée aux tirs au but en Coupe d'Allemagne contre Leipzig). Les contours de ce nouveau succès se sont d'abord dessinés avec la "spéciale" de Robben : une frappe enroulée du gauche dans la lucarne (1-0, 13e). Son 93e but en Bundesliga pour devenir le meilleur buteur étranger de l'histoire du club.

Heynckes dessine déjà son ossature, sans Tolisso mais avec Coman

Après une séquence qui a vu Yarmolenko perdre un duel (30e), le tir de Kagawa heurter le poteau (32e) et Lewandowski buter sur Bürki (31e), c'est le Polonais qui a soulagé le Bayern avec une Majder, déviée par Weigl (2-0, 37e). Les Munichois ont ensuite contrôlé les opérations, tout en se procurant deux nouvelles situations par Lewandowski (48e, 64e). Avant de tuer définitivement tout suspense sur un centre de David Alaba, sur lequel Lewandowski (encore lui) était trop court (3-0, 67e). De l'autre côté du terrain, Pierre-Emerick Aubameyang a très peu pesé sur les débats et souffert de la comparaison avec celui qui a été son dauphin au classement des buteurs la saison dernière. Comme un symbole d'un BVB qui tousse depuis plusieurs semaines (une victoire sur ses sept dernières rencontres).

Heynckes dessine déjà son ossature, avec notamment Javi Martinez réinstallé au milieu de terrain, et Corentin Tolisso n'en fait pour le moment pas partie. Il est resté sur le banc toute la partie ce samedi. Contrairement à Kingsley Coman, qui a disputé toute la partie. L'ailier de l'équipe de France a fait de nombreuses différences et a fait vivre une fin d'après-midi difficile à son adversaire direct, Marc Bartra. Martyrisé par l'ancien Parisien, le défenseur espagnol pourra au moins se consoler avec la jolie frappe enveloppée qui a permis à Dortmund de réduire le score dans les dernières encablures de la rencontre (1-3, 88e). Un but qui ne permettra pas au BVB d'oublier qu'au soir de la septième journée, le 1er octobre, il comptait… cinq points d'avance sur le Bayern en tête du championnat. Un mois plus tard, les deux équipes sont séparées de six unités.

0
0