Getty Images

Le Bayern Munich prend les commandes après sa victoire sur Leipzig (2-0)

Le choc et la première place : soirée parfaite pour le Bayern

Le 28/10/2017 à 20:21Mis à jour Le 28/10/2017 à 21:13

BUNDESLIGA - Le Bayern Munich a remporté le choc de la 10e journée de Bundesliga face au RB Leipzig (2-0). Cette victoire permet aux Bavarois de prendre la première place devant Dortmund.

Il y a un mois, quasiment jour pour jour, le Bayern Munich traversait une grosse zone de turbulences marquée par la lourde défaite contre le PSG au Parc des Princes (3-0) en Ligue des champions. Le lendemain, Carlo Ancelotti était limogé. L'éviction de l'entraîneur italien a permis le retour aux affaires de Jupp Heynckes. Depuis qu'il s'est réinstallé sur le banc, le club munichois a remporté l'ensemble de ses matches toutes compétitions confondues : cinq sur cinq. Ce samedi, la victoire a été facilitée par le carton rouge reçu par Willi Orban à la sortie du premier quart d'heure (13e). Une faute en position de dernier défenseur sur Arjen Robben et l'arbitre - M. Siebert - renvoyait rapidement le défenseur central au vestiaire avec l'aide de l'assistance vidéo.

10e but en 10 matches pour Lewandowski

A 11 contre 10, et après une entame de match plutôt à leur avantage, les Bavarois ont planté deux banderilles pour définitivement sceller l'issue de cette rencontre. D'abord avec James Rodriguez, à la réception d'un centre de Robben (1-0, 13e) dans la surface. Puis avec un Robert Lewandowski clinique, qui remportait son face-à-face (2-0, 38e). Le dixième but en... dix matches de championnat pour l'attaquant polonais, qui revient à la hauteur de Pierre-Emerick Aubameyang au classement des buteurs. Même s'il est sorti avant la mi-temps à cause d'une gêne derrière la cuisse gauche. Les champions d'Allemagne ont ensuite géré à leur main et auraient pu aggraver la marque. Mais ils ont manqué d'efficacité (9e, 22e, 49e, 90e) au grand dam de Heynckes, agacé sur son banc de touche. Et malgré la patte gauche inspirée de James Rodriguez.

En milieu de semaine, Leipzig avait été plombé par l'exclusion de Naby Keita qui a nourri plusieurs débats outre-Rhin. Cette fois-ci, c'est la sortie prématurée d'Orban, son défenseur, qui ne lui a pas permis de lutter à armes égales avec le Bayern. Mais les coéquipiers de Jean-Kévin Augustin, resté sur le banc tout le match, restent sur le podium à la troisième place. Le Bayern, lui, profite des défaillances de Dortmund (troisième match consécutif sans victoire) pour prendre la tête de la Bundesliga. Tout en ne puisant pas dans ses réserves grâce au scénario du match avant son déplacement à Glasgow, mardi, pour affronter le Celtic en Ligue des champions.

0
0