Article
commentaires
Football > Ligue 1

Svara, l'optimiste


Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 01/06/2004 à 22:00
Svara, l'optimisteLes dirigeants monégasques avaient rendez-vous avec la DNCG mardi à Paris. Très confiant, Pierre Svara assure que la situation financière du club est saine. Au rayon transferts, le président de l'ASM est tout aussi optimiste; il se dit certain à 99% que D

L'AS Monaco a passé son grand oral mardi après-midi, devant la DNCG. Il y a un an, cet obligatoire examen de passage avait failli être fatal à l'ASM, relégué en Ligue 2 en première instance, avant de sauver sa peau en appel. Cette fois, Pierre Svara a pris soin de boucler un dossier suffisamment solide pour éviter pareille mésaventure au club de la Principauté. Visiblement, le président monégasque est ressorti très confiant de cette audition d'un peu plus d'une heure. "La situation financière du club est saine, a priori, nous n'avons pas d'appréhension même si c'est la DNCG qui décide", note Svara.

"Les chiffres qui circulent concernant Monaco sont faux, a-t-il poursuivi. Certains disent que l'ASM aurait un déficit de 83 millions d'euros, ce sont des chiffres aberrants ! Nous avons réservé nos informations à la DNCG et une fois que cette dernière aura rendu sa décision, mardi ou mercredi, nous préciserons ces chiffres". Pour sa part, un des administrateurs de l'ASM, Claude Tomatis, a déclaré que "la commission paraissait satisfaite" des éléments que lui avaient fournis les responsables monégasques.

"Morientes veut rester"

Reste que l'avenir du club reste incertain. Du palais princier au bureau du président, on entend parler depuis des semaines de nouveaux investisseurs, susceptibles de consolider la situation financière de l'ASM. M.Tomatis a ressorti le couplet mardi, affirmant que "certaines choses étaient en cours" concernant l'arrivée de nouveaux investisseurs, indiquant qu"il y aurait "vraisemblablement des gens qui s'ajouteraient aux financiers actuels". Vraisemblablement.

On ne peut pas reprocher en tout cas à Pierre Svara de ne pas voir le bon côté des choses en toutes circonstances. Interrogé sur les contours de l'effectif la saison prochaine, il a d'abord évoqué le cas de Didier Deschamps. A l'en croire, il sera toujours l'entraîneur de Monaco en 2004-2005, ce qui appraît assez plausible après la signature de Capello à la Juventus, où Deschamps était annoncé avec insistance. "A plus de 99%, Didier Deschamps reste à Monaco", jure Svara. "Mais il reste toujours 1% et donc une marge d'incertitude". Les deux hommes doivent se rencontrer mercredi matin.

Si le maintien de Deschamps semble de plus en plus probable, on peut en revanche se montrer sceptique lorsque le président monégasque annonce que Fernando Morientes pourrait lui aussi rester. " Il semble vouloir continuer avec l'ASM. Il va d'abord retourner à Madrid, à qui il appartient, puis fera le point sur sa situation " a-t-il expliqué Le svraisemblables nouveaux investisseurs auront alors intérêt à faire chauffer le portefeuille. Car si Monaco veut Morientes, il devra désormais payer 100% du salaire de l'Espagnol. Pas 35 comme cette saison.