3
-
0
 
Terminé
00:00
 
 
 
     
 
ArbArbitre Björn KuipersMaracanã • lundi 1 juillet 2013 • 00:00

Match Brésil - Espagne, en direct

commentaires

Équipes

Stats

Players Comparison

Classements

Tableau

Classements -

Classements

Pas de commentaire pour cet événement
    
30
Commentaires par Jonathan MURCIANOJonathan MURCIANO
- 

Merci à tous et à toutes de nous avoir suivi pour le triomphe final du Brésil dans cette Coupe des Confédérations 2013 après sa large victoire face à l'Espagne (3-0). C'est fini pour le football international cette saison mais les clubs de Ligue 1 reprennent le chemin de l'entraînement et vous pourrez suivre bientôt les matches de préparation de vos clubs favoris.

- 

Le Brésil soulève la Coupe des Confédérations avec son capitaine Thiago Silva. A un an de sa Coupe du monde, la Seleçao est prête et les joueurs vont pouvoir partir en vacances l'esprit léger.

FOOTBALL - 2013 - Brazil - Confederations
- 

Le Maracana est en folie et s'apprête à saluer ses champions.

- 

Scolari est le premier à monter en tribunes. Il a des difficultés à se frayer un chemin entre les supporters de la Seleçao.

- 

Les Espagnols vont chercher leurs médailles de finalistes. Casillas en tête.

- 

Sans surprise, Neymar est élu meilleur joueur de la compétition. C'est le deuxième trophée de la soirée pour lui en attendant la Coupe que le Brésil soulèvera dans quelques minutes.

- 

Iniesta reçoit le ballon d'argent et termine deuxième meilleur joueur de la compétition. Il est difficile de lui arracher un sourire après cette défaite.

Andres Iniesta - Spain
- 

Paulinho est élu troisième meilleur joueur du tournoi et reçoit le ballon de bronze.

- 

Julio César reoit le trophée de meilleur gardien. Relégué en D2 anglaise avec les Queens Park Rangers, il se rattrape avec sa sélection. Il porte même le maillot de Casillas qu'il a échangé à la fin de la rencontre.

2013, Julio Cesar, AP/LaPresse
- 

Fernando Torres monte aussi en tribunes et va recevoir le soulier d'or pour ses cinq buts inscrits lors de cette Coupe des Confédérations 2013. Il pose en compagnie des deux Brésiliens pour la photo souvenir.

- 

C'est au tour de Fred de recevoir le soulier d'argent pour ses cinq buts dans la compétition malgré sa parité au classement des buteurs avec Fernando Torres.

- 

Neymar va recevoir le soulier de bronze pour ses quatre buts dans la compétition et sa troisième place au classement des buteurs.

- 

Neymar, Paulinho, Pirlo, Iniesta, Luis Suarez et Sergio Ramos. Ce sont les six joueurs qui sont en lice pour le titre de meilleur joueur de la compétition. Quel est votre choix ?

- 

Les Brésiliens fêtent cette victoire en cercle avec le Bavarois Dante qui joue de la musique.

-

La possession du ballon s'est rééquilibrée en deuxième période avec 52% en faveur de l'Espagne au coup de sifflet final. Le total des tirs est dans la même veine avec 14 tirs brésiliens (8 cadrés) contre 15 (7 cadrés) pour la Roja. La Seleçao a continué à commettre des fautes (26 contre 16).

- 

On prépare le podium pour la cérémonie du trophée. Les mines espagnoles sont tristes et très tirées.

- 

L'Espagne ne paniquera pas malgré cette lourde défaite. En 2009, elle avait été éliminée par les Etats-Unis (3-2) en demi-finale de la Coupe des Confédérations. Cela ne l'avait pas empêchée de remporter le Mondial 2010 en Afrique du Sud.

- 

Neymar a été élu homme du match par la FIFA.

2013, Neymar, Brasile, AP/LaPresse
- 

C'est la quatrième fois de son histoire que le Brésil remporte la Coupe des Confédérations. Sans surprise, c'est le record de cette épreuve organisée tous les quatre ans.

- 

Vicente Del Bosque vient de féliciter Neymar pour sa performance ce soir.

-

Marcelo a été le joueur brésilien qui a touché le plus de ballons (66) juste devant Neymar (65). Fred a frappé six fois au but pour inscrire son doublé.

- 

Les Brésiliens communient avec le public du Maracana. Les caméras s'attardent sur Fred, le héros de la soirée, auteur d'un doublé. Neymar félicite tout le staff technique.

-

C'est terminé entre le Brésil et l'Espagne (3-0) avec le triomphe final de la Seleçao. La Roja n'a pas existé ce soir face aux Brésiliens avec un doublé de Fred (2e et 47e) et un but de Neymar (44e). A un an du Mondial 2014 organisé sur ses terres, le Brésil fait le plein de confiance et l'Espagne termine la compétition sur une très mauvaise note. Mais c'était la soirée cauchemar par excellence.

90e+2 

Les joueurs brésiliens sautent déjà sur le banc de touche.

90e+1 

L'Espagne a abdiqué et ne remportera pas cette année sa première Coupe des Confédérations.

90e

Il y aura deux minutes de temps additionnel.

90e 

Le Maracana fête déjà ses nouveaux héros. Luiz Felipe Scolari va pouvoir travailler dans la sérénité jusqu'au prochain Mondial, organisé par son pays.

88e

Marcelo est touché à l'épaule et reste à terre après un ballon aérien disputé face à Navas.

87e

Dernier changement pour la Seleçao avec l'entrée en jeu du joueur de la Lazio, Hernanes, qui prend le relais de Paulinho pour ces dernières minutes. Le joueur du Corinthians a abattu un travail défensif monstrueux ce soir et aurait pu marquer sur un lob astucieux.

86e

Le Brésil est invincible avec un arrêt encore de toute beauté de Julio César qui s'envole haut pour repousser la frappe enroulée du droit de Villa. Sur cette action, Navas a tout fait en dribblant notamment deux brésiliens dans le même mouvement.

84e 

Navas s'énerve après un tacle par derrière complètement inutile de Marcelo.

84e 

Les Olé du public reprennent de plus belle.

83e

Jo se distingue peu après son entrée en jeu. Son tir puissant du gauche est repoussé par Casillas. Sur leurs contres, les Brésiliens se retrouvent très souvent en supériorité numérique.

80e

La frappe croisée de Pedro est repoussée en corner par Julio César, auteur d'une détente magnifique sur cette parade.

80e 

Sorti, Fred terminera donc meilleur buteur de la compétition à égalité avec l'Espagnol Fernando Torres. A moins que Neymar n'inscrive un doublé dans les dix dernières minutes.

79e

Deuxième changement pour la Seleçao avec la sortie sous les applaudissements de Fred, auteur d'un doublé (2e et 47e) ce soir. Il est remplacé par le grand Jo, auteur de deux buts lors des deux premiers matches de la compétition.

78e 

Neymar, sur un nouveau contre supersonique, ne peut pas la donner à Fred, qui était sans doute hors jeu. Il est rattrapé par Azpi. La défense espagnole est vraiment en dessous de tout ce soir.

77e 

La rencontre s'est installée dans un faux rythme depuis quelques minutes.

76e 

Malgré le large avantage de ses joueurs, Luiz Felipe Scolari est en colère et demande que l'on respecte ses consignes de jeu.

75e 

Le tir de Fred est contré dans la surface par Ramos. L'ancien Lyonnais arrivera-t-il à enlever le trophée de meilleur buteur et ne pas le partager avec Torres ?

75e 

Pedro reproche à Neymar de plonger. Les futurs coéquipiers du FC Barcelone auront tout le temps d'en discuter la saison prochaine.

74e 

Le Maracana chambre les Espagnols avec des "Olé !" sur les passes de son équipe.

74e

Gerard Piqué est le quatrième joueur exclu dans cette Coupe des Confédérations 2013.

73e 

Ce sont les premières minutes de jeu dans la compétition du milieu de terrain du Sao Paulo, Jadson.

72e

Hulk est remplacé par Jadson. C'est le premier changement pour le Brésil. L'attaquant du Zenit, qui n'a plus marqué depuis dix rencontres désormais en sélection, s'est battu comme il a pu sur son côté droit. Il a notamment fait la passe décisive pour Fred sur le troisième but de la Seleçao.

72e 

Navas sert dans la surface Ramos mais le tir croisé du Real Madrid est trop croisé.

71e 

Busquets descend logiquement d'un cran et remplace Piqué en défense centrale. Si l'Espagne réduite à 10 arrive à renverser la situation en 20 minutes, ce serait un véritable exploit.

70e

Le coup franc enroulé de Neymar ne passe pas loin de la lucarne droite de Casillas. Fred ou Neymar ? L'élection du meilleur joueur du match sera très ardue ce soir.

69e 

En tribunes, sa petite amie Shakira est triste de voir son joueur préféré rentré prématurément au vestiaire.

68e

Gerard Piqué est exclu ! Sur un contre express de Neymar, le défenseur du FC Barcelone sèche son futur coéquipier. Même si Sergio Ramos était sur la même ligne, le carton jaune est logique.

66e 

Casillas est obligé de sortir de sa surface pour dégager un ballon convoité par Oscar.

66e 

Le centre de Pedro est stoppé sans souci par Julio César. Villa est trop court.

65e

Iniesta frappe à nouveau au but mais ce nouveau tir est encore trop mou.

64e

Marcelo s'excuse auprès de Fred car il a été trop gourmand. Lancé en profondeur par Neymar, il voulait surprendre Casillas au premier poteau alors que l'ancien Lyonnais était seul au point de penalty.

64e 

Le Brésil gère logiquement son large avantage et va procéder en contre lors de cette dernière demi-heure.

63e 

Paulinho et Luiz Gustavo muselent à merveille Xavi et Iniesta ce soir.

62e 

L'Espagne fait tourner le ballon mais elle a toujours autant de difficulté à s'approcher de la surface brésilienne.

60e 

Sergio Ramos a été rattrapé par ses vieux démons. C'était déjà lui qui avait loupé un tir au but décisif face au Bayern Munich en demi-finale retour de la Ligue des champions 2011-2012.

59e

Troisième et dernier changement pour la Roja. Fernando Torres, qui a eu très peu de ballons exploitables ce soir, est remplacé poste pour poste par David Villa, qui a inscrit trois buts dans cette compétition, tous face à Tahiti (10-0) en match de poules.

58e

Lancé en profondeur, Hulk tente le lob sur Casillas parti à sa rencontre. Le gardien espagnol semble avoir touché le ballon de la poitrine.

58e 

Sur une passe de Pedro, Iniesta trouve le décalage pour frappe mais son tir est trop écrasé pour inquiéter Julio César.

57e

Cela fait 28 ans que l'Espagne n'a plus perdu en compétition officielle par trois buts d'écart. C'était en avril 1985 face au pays de Galles.

56e 

Les Espagnols ne s'avouent pas vaincus et repartent à l'attaque.

55e

Sergio Ramos rate son penalty en tirant à côté de la cage brésilienne. Julio César avait plongé du bon côté mais il n'a pas eu à s'employer. Décidément, ce n'est pas la soirée de la Roja.

54e

Navas obtient un penalty sur un tacle mal maîtrisé de Marcelo. La feinte du Sévillan a fonctionné. Sergio Ramos se charge du penalty.

53e 

Sergio Ramos intercepte un une-deux entre Neymar et Fred. La vitesse du futur Barcelonais est impressionante.

52e

Jesus Navas remplace Juan Mata, qui n'a pas réussi souvent à faire la différence sur son côté gauche malgré une belle balle de but adressée à Pedro en fin de deuxième période.

51e 

Jesus Navas s'apprête à entrer en jeu. Cesc Fabregas rejoint Villa à l'échauffement.

49e

C'est le 5e but en 5 matches de Fred dans cette Coupe des Confédérations qui rejoint Fernando Torres en tête du classement des buteurs.

49e 

Grosse faute de Paulinho sur Iniesta, averti verbalement par l'arbitre.

47e

Fred marque un deuxième but et le Brésil s'envole face à l'Espagne (3-0). Comme en première période, l'Espagne se fait surprendre d'entrée avec la frappe enroulée du droit victorieuse de l'ancien Lyonnais. Casillas ne fait que frôler le ballon. Le service est signé Hulk et la défense centrale s'est fait surprendre par une feinte de corps de Neymar qui a laissé filer le ballon pour son attaquant de pointe.

47e 

Jesus Nava et David Villa sont partis à l'échauffement côté espagnol.

-

C'est reparti entre le Brésil et l'Espagne.

-

Premier changement pour la Roja avec la sortie à la mi-temps d'Arbeloa, averti en première période. Il est remplacé par l'ancien Marseillais Azpilicueta.

- 

Les Brésiliens arrivent à leur tour.

- 

César Azpilicueta est en tenue. Il va entrer en jeu semble-t-il !

- 

Les joueurs reviennent sur la pelouse du Maracana. Les Espagnols sont les premiers à surgir du tunnel.

- 

Le tir de Neymar sur le deuxième but brésilien a été mesuré à 110 km/h.

- 

Motif d'espoir pour la Roja. Lors de la finale en 2009, le Brésil était mené 2 à 0 par les Etats-Unis avant de l'emporter (3-2).

-

Le record d'invincibilité de 29 matches de la Roja est en grand danger ce soir.

- 

L'Espagne domine de manière stérile (59% de possession de balle) malgré le gros début de match des coéquipiers de Julio César. Le gardien brésilien a joué très peu de ballons malgré les 3 tirs cadrés sur les 6 tentatives espagnoles. Le Brésil a commis beaucoup de fautes (15) soit presque le double de son adversaire (6) mais ce sont bien les champions d'Europe Arbeloa et Ramos qui ont reçu chacun un carton jaune.

- 

Pour les nostalgiques du jeu Kick-off sur les consoles des années 90, c'est la même ambiance qu'on entend ce soir au Maracana. A un an de son Mondial à domicile, la Seleçao fait chavirer le coeur de ses supporters.

- 

C'est la mi-temps avec les deux buts d'avance du Brésil sur l'Espagne (2-0). La Seleçao a su concrétiser sa domination dans cette première période avec l'ouverture du score très rapide de Fred dès la 2e minute. On a beaucoup vu l'ancien Lyonnais durant ces quarante cinq premières minutes mais c'est finalement Neymar qui a fini par ajouter un deuxième but juste avant la mi-temps (44e) sur une frappe du gauche puissante. La Roja est désarçonnée et a vu David Luiz sauver une balle de but.

45e+1 

Vicente Del Bosque est circonspect sur son banc et discute avec l'un de ses adjoints.

45e

Il y aura deux minutes de temps additionnel.

45e

C'est le quatrième but dans la compétition de Neymar, désormais deuxième meilleur buteur de la compétition derrière Torres mais à égalité avec son compatriote Fred.

44e

Neymar double la mise pour le Brésil face à l'Espagne (2-0). Le Maracana chavire sur le but de son petit prodige. L'action est sublime. L'attaquant de Santos temporise avant de servir Oscar. Le joueur de Chelsea lui remet le ballon et Neymar frappe puissament du gauche pour tromper Casillas.

44e 

Xavi encourage Torres qui vient de manquer sa passe pour le milieu de terrain catalan.

43e 

Le centre de Fred sur le côté droit atterrit directement dans les gants de Casillas.

42e 

Grosse ambiance au Maracana avec des chants très sonores de la part des supporters brésiliens.

41e

Le retour inespéré de David Luiz sur une frappe de Pedro qui allait entrer dans la cage brésilienne. Sur une transversale de Mata, le Barcelonais arrive à tromper Julio César mais le tacle glissé de David Luiz l'empêche d'égaliser.

39e 

Hulk est incrédule quand il se rend compte que l'arbitre ne lui accorde pas une touche sur un ballon touché par Iniesta.

37e 

Belle défense d'Arbeloa sur une tentative de dribble de Neymar alors que le futur joueur du FC Barcelone fonçait vers le but de Casillas.

36e 

Le coup franc de Xavi, très bien tiré, est repoussé par Fred. Le Brésil n'arrive pas à se dégager mais la frappe de Pedro est contrée.

35e 

Contrairement à son habitude, la Roja a du mal à trouver ses joueurs d'aile. Juan Mata et Pedro n'ont pas joué beaucoup de ballons dans cette première période.

34e 

Neymar se fait plaisir en exécutant une aile de pigeon mais il perd ensuite le ballon.

33e

Sur le corner, Busquets et Paulinho s'accrochent et sont réprimandés par l'arbitre. Fred, omniprésent, ne cadre pas sa tête alors qu'il avait sauté plus haut que tout le monde.

32e

Fred manque le doublé sur une passe magnifique de Neymar. L'ancien Lyonnais bute sur Casillas sur sa frappe du droit.

31e 

Le mini corner de Xavi est contré par la défense brésilienne. Sur le coup franc suivant, la Seleçao dégage à nouveau.

31e

Malgré le pressing de la Seleçao, l'Espagne est devant au niveau de la possession de balle (54%) après uen demi-heure de jeu.

30e

Neymar se charge du coup franc au 20 mètres en décalant Hulk. La frappe puissante de l'attaquant du Zenith s'envole au dessus de la cage espagnole.

28e 

Scolari est en colère et demande au quatrième arbitre d'être plus sévère avec les Espagnols.

28e

Sergio Ramos est averti pour avoir marché sur le pied d'Oscar, lancé en profondeur par Hulk dans la surface de Casillas.

27e 

L'arbitre rappelle à nouveau à l'ordre Oscar après une faute par derrière sur Iniesta. C'est la dernière fois ! La prochaine, c'est le jaune.

26e 

Encore une action limite mais cette fois-ci dans l'autre surface avec un accrochage de Sergio Ramos sur Hulk.

26e 

Torres tombe dans la surface brésilienne en étant pris en sandwich par David Luiz et Marcelo. Le penalty ne s'imposait pas.

25e

Sur un ballon en profondeur de Dani Alves, Fred se précipite sur sa frappe et son tir croisé n'inquiète pas Casillas.

22e 

Les fautes s'accumulent avec l'intervention ratée de Luiz Gustavo sur Iniesta. Sur le coup franc des 35 mètres de Sergio Ramos, le ballon passe largement à côté des buts de Julio César.

22e 

Le Brésil exerce un gros pressing mais les Espagnols arrivent un peu à construire leurs actions.

2013 Confederations Brazil-Spain Fred
21e 

Oscar échappe au carton jaune sur un tacle en retard sur Busquets. Le milieu de terrain du FC Barcelone en fait un peu trop en se roulant par terre.

19e

Première occasion pour les Espagnoles avec une frappe lointaine d'Iniesta non cadrée mais repoussée en corner par Julio César. Sur le corner de Xavi, la tête de Torres ne passe pas très loin de la lucarne brésilienne.

18e 

Mata manque sa transmission pour Xavi dans la surface espagnole. La Roja manque beaucoup de gestes techniques ce soir.

17e

Sergio Ramos et Fred se tiennent chacun le genou après un choc involontaire entre les deux joueurs. Ils reprennent leur place sur le terrain en grimaçant.

15e

La tension est à son comble au Maracana avec un avertissement donné à Arbeloa pour une faute de main sur Neymar en tant que dernier défenseur. Le carton rouge n'était pas très loin et beaucoup de joueurs des deux camps ont failli déclencher une bagarre générale.

14e 

Les joueurs offensifs de la Selaçao descendent très bas pour défendre à l'image de Neymar et d'Oscar.

14e 

Torres manque sa tête sur un centre de Mata. La passe n'était pas très bien calibrée.

13e

Encore une frayeur pour Iker Casillas sur une tentative de lob surprenante de Paulinho à 40 mètres des cages espagnoles après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Busquets. Le Madrilène stoppe le ballon en deux temps avec difficulté.

11e 

La Seleçao domine ce début de rencontre et prive de ballons la Roja.

9e

C'est la première fois depuis neuf matches lors d'une grande compétition internationale que l'Espagne concède le premier but d'une rencontre. C'était face à l'Italie (1-1) lors de l'entrée en lice de la Roja lors de l'Euro 2012.

9e 

Marcelo et Torres sont à deux doigts d'en venir aux mains après un tacle en retard de l'attaquant de Chelsea. L'homme en noir calme les deux hommes.

8e

Magnifique action du Brésil avec une talonnade de Fred pour Oscar mais le plat du pied droit d'Oscar passe juste à côté de la cage de Casillas.

7e 

Les Espagnols réclament une main de Marcelo dans la surface de réparation brésilienne sur un centre de Mata. L'arbitre ne bronche pas mais le cuir a bel et bien touché la main du latéral gauche du Real Madrid.

6e 

Pedro tente de trouver Fernando Torres dans la surface mais le ballon n'arrive pas jusqu'à lui.

6e 

Les Brésiliens affichent un visage déterminé et les coéquipiers de Thiago Silva se parlent beaucoup.

4e 

Sur le but brésilien, Casillas tarde à sortir de sa cage tout au long de l'action. Le manque de compétition avec sa fin de saison tronquée au Real Madrid doit sans doute jouer.

3e

Fred remonte à la deuxième place au classement des buteurs avec désormais 4 réalisations. L'ancien Lyonnais n'est plus qu'à un but du leader, Fernando Torres. C'est également son 15e but sous le maillot de la Seleçao.

2e

Fred ouvre le score pour le Brésil face à l'Espagne (1-0). Grosse douche froide pour les champions du monde espagnols. Sur un centre de Hulk, Neymar et Arbeloa se percute mais le ballon revient sur Fred qui fusille Casillas à bout portant du pied droit alors qu'il était déjà au sol.

DATE IMPORTED:June 30, 2013Brazil's Fred (L) celebrates with teammate Neymar after scoring a goal against Spain during their Confederations Cup final
1e 

Après Neymar, l'arbitre n'accorde pas une faute sur Iniesta.

1e

Aucun joueur des deux équipes n'a participé à la dernière confrontation entre les deux équipes qui date de 1999.

-

C'est parti entre le Brésil et l'Espagne.

23h58 

Au Brésil, il n'y aura jamais de polémique sur l'hymne national puisque tous les joueurs ont repris en choeur leur chant patriotique.

23h57 

C'est au tour de l'hymne national brésilien d'être repris par tous les supporters de la Seleçao. C'est toujours un moment magique !

23h56 

L'hymne national espagnol retentit dans le Maracana avec quelques sifflets sur les premières notes.

23h55 

Vicente Del Bosque et Luiz Felipe Scolari se saluent chaleureusement.

Vicente del Bosque freut sich auf Fußball-Fest
23h54 

Les deux équipes entrent sur le terrain sur des applaudissements nourris.

23h53 

Il y a 73 000 spectateurs ce soir au Maracana et bien évidemment une majorité de supporters de la Seleçao.

23h50 

Le Maracana est déjà chaud pour mettre l'ambiance ce soir.

23h47 

Avant l'entrée sur la pelouse des joueurs, on peut apercevoir le trophée de la Coupe des Confédérations à la sortie du tunnel du Maracana.

23h44 

Pendant l'entraînement des deux équipes, on a pu voir le Brésilien Dante et l'Espagnol Javi Martinez, champions d'Europe avec le Bayern Munich cette saison, plaisanter ensemble.

23h42

Il connait par coeur ses adversaires du soir pour les côtoyer toute l'année en Liga mais Dani Alves ne fait aucun complexe face à la Roja : "Pour être un grand champion, tu dois penser que tu es le meilleur. Si tu n’es pas le meilleur, tu ne peux pas prétendre l’être. Parce que si une équipe se sent inférieure, son adversaire commence le match comme s’il menait déjà 2 à 0. Nous sommes chez nous, au Brésil on se doit de gagner."

23h40

L'ancien Lyonnais Fred s'est mis en évidence lors de cette Coupe des Confédérations avec trois buts inscrits dont un doublé face à l'Italie (4-2). Selon le Daily Mail, Manchester City serait intéressé par son profil pour renforcer son attaque.

23h38

71%. C’est le pourcentage de victoires remportées par le Brésil au Maracana. Sur ses 104 matches dans ce stade, la Seleçao en a remporté 74, pour 23 nuls et seulement 7 défaites.

23h34

Oscar, titulaire ce soir, disputera le 86e match de sa saison (dont 64 avec son club de Chelsea) toutes compétitions confondues. Un véritable marathon qu'il espère achever par un succès.

23h32

Brésil peut réaliser ce soir un exploit inédit. Si elle remporte la finale, la Seleçao remportera sa troisième Coupe des Confédérations de rang après ses triomphes en 2005 et 2009 sans oublier sa première victoire en 1997.

23h30

Iker Casillas a déjà connu de chaudes ambiances dans sa carrière mais il s'attend à vivre des moments éléctriques au Maracana : "Il y a une solidarité très forte dans cette équipe. Les Brésiliens ont marqué beaucoup de buts. Avec le contexte, ils voudront faire de leur mieux pour leurs supporters en rivalisant avec l’Espagne."

brazil spain
23h28

Fernando Torres trône en tête du classement des buteurs avec 5 réalisations grâce notamment à son quadruplé inscrit face à Tahiti (10-0). Il devrait conserver sa couronne ce soir mais ses adversaires, Neyma et Fred, ont inscrit trois buts tout comme son coéquipier David Villa.

23h26

Attendu par tout un pays avant cette finale, Neymar aura la pression pendant ce match face aux Espagnols : "Il y aura un peu d'anxiété mais j'ai hâte d'y être. Dès la fin de la demi-finale, quand j'ai vu que l'Espagne s'était qualifiée, j'ai dit à Thiago Silva : "allez, on va jouer !" Le plus dur c'est d'attendre. Tout le monde va regarder ce match, ça va être un moment fabuleux."

23h23

Dans les autres informations mercato de la journée concernant les joueurs de la Roja, David Villa aurait choisi le club anglais de Tottenham pour poursuivre sa carrière. Gerard Piqué est sur le point de prolonger son contrat au FC Barcelone et Manchester City insisterait pour s'attacher les services d'Alvaro Negredo.

23h21

Xavi est aux anges car ce n'est pas tous les jours qu'il a la chance de rencontrer le Brésil : "Ca me plaît beaucoup de disputer une finale au Brésil, contre le Brésil, au Maracana. Si on devait choisir une affiche, ce serait celle-là. C'est vrai que ce n'est pas dans un Mondial mais une Coupe des Confédérations, mais on ne l'a pas encore à notre palmarès, et elle nous fait très envie. En plus, on affronte le Brésil qui est peut-être la plus grande nation de football de l'histoire."

Navas y Xavi se abrazan tras ganar a Italia en los penaltis
23h19

Plusieurs joueurs espagnols sont en plein flou concernant leur avenir proche. C'est le cas de Fernando Torres, qui aurait été approché ces dernières heures par Arsenal, puisque Chelsea serait sur le point d'engager l'Uruguayen Edinson Cavani. Le meilleur buteur de la Coupe des Confédérations aurait été également approché par le FC Barcelone.

23h18 

A leur entrée sur le terrain, tous les joueurs de la Seleçao reçoivent une énorme ovation du Maracana.

23h09

Del Bosque a choisi de titulariser le milieu de terrain de Chelsea Juan Mata ce soir à la surprise générale. Fernando Torres est confirmé à la pointe de l'attaque et a été préféré à Villa ou à Soldado. Aucun changement en défense et au milieu de terrain.

23h07

Consultant pour la chaîne de télévision espagnole, Telecinco, l'ancien entraîneur du Real Madrid, le Portugais Carlos Queiroz, estime que c'est du 50-50 avant cette finale avant d'ajouter : "Si l'Espagne est inspirée ce soir, ce sera difficile de la battre par contre."

23h06

Aucune surprise dans le onze brésilien ce soir avec la titularisation confirmée de Paulinho, grippé ces derniers jours. Fred conduira l'attaque de la Seleçao et Thiago Silva, touché à la cuisse face à l'Uruguay, tiendra bien sa place en défense centrale.

23h04

Vicente Del Bosque, le sélectionneur espagnol, veut prendre des repères ce soir au Maracana en pensant bien évidemment à la finale du Mondial 2014 : "C'est une satisfaction, un jour heureux, une fête. C'est quelque chose de très beau, on parle du Brésil qui représente l'histoire du football, ce sont les pères du football. Le Maracana a vécu des moments extraordinaires. Nous sommes heureux de disputer cette finale, et nous espérons nous y retrouver en 2014 pour la finale."

23h02

Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur brésilien, ne fait aucun complexe face au double champion d'Europe et champion du monde en titre : "Je ne considère pas l'Espagne comme favorite, mais elle a tout gagné ces six dernières années en jouant pratiquement avec la même équipe, en changeant seulement quelques joueurs. Elle a donc certains avantages, mais nous, nous avons quelque chose d'important: nous avons retrouvé de la crédibilité auprès de nos supporters."

Scolari warnt die Konkurrenz vor seinem Team
23h00 

Avant cette finale, l'Italie est allée chercher la troisième place face à l'Uruguay (2-2, 3-2 t.a.b.). La Squadra Azzurra peut dire merci à son gardien Gianluigi Buffon très efficace lors de la séance de tirs au but.

22h59

Fernando Torres a marqué 8 buts dans l'histoire de la Coupe des Confédérations. Il est devancé au classement de l'épreuve par le Mexicain Blanco et le Brésilien Ronaldinho (9 réalisations).

22h58

Neymar a marqué 6 buts lors de ses 8 derniers matches avec le Brésil, 3 lors de la Coupe des Confédérations 2013.

22h57

Les deux équipes n'ont pas connu le goût de la défaite dans cette compétition avec un parcours quasi parfait. L'Espagne a eu recours à la séance de tirs au but face à l'Italie (0-0, 7-6 t.a.b.) mais elle avait remporté ses trois matches de poule face à l'Uruguay (2-1), Tahiti (10-0) et le Nigeria (3-0). La Seleçao a fait encore mieux avec quatre victoires face au Japon (3-0), le Mexique (2-0), l'Italie (4-2) et enfin l'Uruguay (2-1).

22h55

Le temps est nuageux ce soir au Maracana pour cette sublime affiche pour cette 9e finale de l'histoire de la Coupe des Confédérations. Il fait 23° C.

22h53

Le banc de touche espagnol est composé de : Valdes, Reina, Albiol, Javi Martinez, Azpilicueta, Villa, Fabregas, Soldado, Monreal, Cazorla, Silva et Navas.

22h51

Voici les remplaçants brésiliens : Jefferson, Cavalieri, Fernando, Lucas, Hernanes, Dante, Filipe Luis, Jean, Rever, Bernard, Jo, Jadson.

22h50

Voici le onze titulaire de la Roja aligné par Vicente Del Bosque ce soir : Casillas (cap.) - Arbeloa, Sergio Ramos, Piqué, Jordi Alba - Xavi, Busquets, Iniesta - Pedro, Torres, Mata.

22h49

La composition du Brésil pour cette finale vient de tomber : Julio César - Dani Alves, Thiago Silva (cap.), David Luiz, Marcelo - Paulinho, Luiz Gustavo - Hulk, Oscar, Neymar - Fred.

22h48

Devant son public, le Brésil a connu beaucoup de difficultés face à l'Uruguay (2-1) pour se qualifier pour la finale de cette Coupe des Confédérations 2013. Retour sur cette rencontre très poussive de la part de la Seleçao.

22h47

Pour se hisser en finale, les Espagnols ont été obligés d'éliminer l'Italie en demi-finale à l'issue de la séance de tirs au but. Retour sur cette rencontre.

22h46

Neymar (Brésil), qui a marqué la Coupe des Confédérations de son empreinte, se réjouit de se mesurer à l'armada espagnole, dimanche au Maracana.

22h45

Qui ne s’est jamais laissé aller à classer des joueurs, des équipes ou des matches avec des critères plus ou moins subjectifs ? C’est ce que fait régulièrement foot123.fr dans la rubrique "les 11…". Aujourd’hui, c’est au tour de l’Espagne, nation dominante du football actuel, de passer sous l’œil de la rédaction.

22h44

Qui ne s’est jamais laissé aller à classer des joueurs, des équipes ou des matches avec des critères plus ou moins subjectifs ? C’est ce que fait régulièrement la rédaction de Foot123.fr dans la rubrique "les 11…". Aujourd’hui, c’est au tour du Brésil, pourvoyeur d'un nombre incalculable de talents.

22h43

Après un printemps plus compliqué que prévu, le football espagnol a repris des couleurs au mois de juin. Avant d’affronter le Brésil, la Roja se porte bien. Analyse tactique.

22h42 

Aussi alléchant soit-il, Brésil-Espagne est historiquement tout sauf un sommet du football mondial. Et pas sûr que ça le devienne ce soir. Voilà pourquoi.

 

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT COMMENTÉ la finale de la Coupe des Confédérations entre le Brésil et l’Espagne. La rencontre se joue au stade Maracana de Rio, devant 80000 spectateurs. Coup d'envoi à minuit.

 

L'ENJEU : Cette Coupe des Confédérations est en quelque sorte une répétition générale de la prochaine Coupe du monde. A un an de l’échéance, le Brésil entend marquer les esprits devant son public. Une victoire validerait les progrès de la bande à Scolari, qui vise un sacre en 2014. Mais il lui faudra battre l’Espagne, championne du monde et double championne d’Europe en titre.

 

LES COMPOS PROBABLES

 

A priori, aucune absence à signaler côté brésilien. Même si une très légère incertitude a pesé sur Paulinho (grippe). Luis Felipe Scolari devrait reconduire l’équipe victorieuse de l’Uruguay en demi-finale. A savoir : Cesar – Alves, Silva, Luiz, Marcelo – Paulinho, Gustavo – Hulk, Oscar, Neymar – Fred

 

Côté espagnol, Cesc Fabregas et Roberto Soldado devraient débuter malgré leurs soucis musculaires. Pour le reste, pas de surprise à attendre. La Roja devrait se présenter dans la composition suivante : Casillas – Arbeloa, Piqué, Ramos, Alba – Xavi, Busquets, Fabregas – Pedro, Soldado, Iniesta

 

LES TROIS STATS À SAVOIR

 

Le Brésil a l’occasion de remporter sa quatrième Coupe des Confédérations, après celles de 1997, 2005 et 2009. C’est l’équipe la plus titrée dans cette compétition, devant la France, vainqueur en 2001 et 2003.

 

Avant cette finale, l’Espagne est invaincue depuis 29 matches. Un record. Le précédent était détenu par… le Brésil, qui n’avait pas concédé la moindre défaite durant 28 rencontres, entre 1993 et 1998.

 

Dimanche soir, le Maracana sera le théâtre du 9e Brésil-Espagne de l’histoire. Le dernier remonte au 13 novembre 1999, et s’était soldé par un triste 0-0. En Coupe du monde, la Seleçao et la Roja ont croisé le fer à cinq reprises : en 1934 (3-1 pour l’Espagne), en 1950 (6-1 pour le Brésil), en 1962 (2-1 pour l’Espagne), en 1978 (0-0) et en 1986 (1-0 pour le Brésil).

 

ILS ONT DIT - NEYMAR (attaquant du Brésil) : "Dimanche, c'est un jour historique pour le football, une finale unique pour la qualité des sélections. Maintenant, on peut le dire, c'est la finale que tout le monde voulait. L'Espagne a beaucoup de grands joueurs, le Brésil aussi, et ce sont deux équipes qui veulent pratique un beau football. C'est le match que tous les footballeurs rêvent de jouer."

Neymar Brezilya, barcelona
 

ILS ONT DIT - FERNANDO TORRES (avant-centre de l'Espagne) : "Nous sommes le Brésil du présent. Nous avons plus à perdre que les Brésiliens, car nous sommes l'équipe à battre. Pour nous, le Brésil est favori. Ils ont tout pour eux : ils jouent à domicile, ils ont le public, et il faut ajouter que tout le monde veut battre l'Espagne."

Fernando Torres Espagne Nigeria (3-0)

Derniers résultats

 
 
5
Victoires
4
0
Perdus
0
0
Matches nuls
1
BRA2 x 1URU
BRA4 x 2ITA
BRA2 x 0MEX
BRA3 x 0JPN
BRA3 x 0FRA
 
ESP0 x 0ITA
NGA0 x 3ESP
ESP10 x 0TAH
ESP2 x 1URU
ESP2 x 0IRL
0
Possession
0
 
 
0
Buts
0
0
Pénalties Réussis
0
0
Pénalties Manqués
0
0
Corners
0
0
Coups Francs
0
0
Fautes
0
0
Hors-Jeu
0
0
Cartons Jaunes
0
0
Cartons Rouges
0
0
Arrêts du gardien
0

Statistiques de tirs

0
Tirs
0
0
Tirs cadrés
0
0
Précision au tir
0
0
Taux de réussite
0
0
Tir sur le poteau / la barre
0
0
tirs arrêtés
0
0
Pénalties
0
 
 
 
 

Zoom joueurs

Homme du match

 

Man of the match

 

 

Buts

 

Passes décisives

 

Arrêts

 

Tirs cadrés


Bad boy

 

Bad boy of the match

 

 

But contre son camp

 

Carton rouge

 

Carton jaune

 

Faute(s)