AFP

4 buts de Suarez et 3 de Messi : le Barça s'offre une démonstration de puissance

Un quadruplé de Suarez et un triplé de Messi : le Barça s'offre une démonstration de puissance

Mis à jourLe 03/02/2016 à 23:42

Publiéle 03/02/2016 à 22:53

Mis à jourLe 03/02/2016 à 23:42

Publiéle 03/02/2016 à 22:53

COPA DEL REY - Le FC Barcelone a balayé Valence (7-0), en demi-finale aller de la Coupe du Roi. Si Lionel Messi s'est offert un triplé, Luis Suarez a signé un quadruplé. De son côté, Neymar a manqué un penalty. Le match retour est prévu mercredi 10 février et la finale le 21 mai.

Pas de quartier pour un rival mal en point. Au Camp Nou, le FC Valence, déjà en grande difficulté, a vécu une soirée des plus humiliantes : une défaite 7-0 face à un Barça déchaîné pour la demi-finale aller de la Copa del Rey. Le club blaugrana défendra son titre à 99,9 % en finale le 21 mai prochain. Dominateurs de la première à la dernière seconde, les Catalans ont martyrisé des Valencians à 10 suite à l’exclusion de Mustafi (45e+3). Luis Suarez, auteur d’un quadruplé, et Lionel Messi, buteur à trois reprises, ont été resplendissants. Les tenants du titre se sont régalés.

Le Barça était en balade

Entre le Barça et Valence, il n’y a pas eu de match. Totalement dominateurs dès le coup d’envoi, les hommes de Luis Enrique ont étouffé leurs adversaires sans vraiment avoir à forcer. Luis Suarez en a profité pour inscrire ses deux premiers buts de la soirée en 12 minutes. Dans le rôle des passeurs, Neymar et Aleix Vidal ont été lumineux. L’Uruguayen a assuré le service après-vente (1-0, 7e ; 2-0, 12e). Une fois que la corrida catalane était lancée, les ennuis se sont multipliés pour Valence. Avec des arrières latéraux sur les ailes pour épauler un Rodrigo qui n’a pas vu un ballon, le club Ché s'est tiré une balle dans le pied. Gary Neville voulait boucher les espaces en mettant le bus, il est reparti avec une valise bien pleine.

Sans Enzo Perez (blessé) dans l’entrejeu, les créateurs catalans avaient quartier libre. Andrés Iniesta a rayonné le temps d’une période avant de sortir à la pause pour souffler. Idem pour Sergio Busquets et Arda Turan, excellents mercredi soir. Les deux derniers cités ont écrasé les milieux valencians. Ces derniers n'ont livré aucune résistance.

Valence a servi de punching-ball

Le troisième but signé Messi après une talonnade fantastique de Luis Suarez (3-0, 29e) et l’exclusion de Mustafi ont achevé Valence malgré le penalty raté de Neymar après une prise d’élan grotesque (45e+3). La deuxième période a été un long chemin de croix pour des Valencians démobilisés et coulés moralement. L’Argentin (4-0, 59e ; 5-0, 74e) et l’Uruguayen (6-0, 83e ; 7-0, 87e) en ont profité pour gonfler la note.

Des gestes techniques somptueux, des buts magnifiques et une sacrée démonstration de puissance, le Barça avait les crocs. Valence, qui n’avait plus que la Copa del Rey pour espérer sauver sa saison, en a fait les frais. Le Barça était trop puissant. Beaucoup trop. Comme souvent, les Catalans ont tout balayé sur leur passage. Avec une impression de facilité toujours aussi phénoménale. Une fois de plus.

Le trio Messi - Suarez - Neymar (FC Barcelone) a eu raison de la défense de Valence
Le trio Messi - Suarez - Neymar (FC Barcelone) a eu raison de la défense de Valence - AFP
0 commentaire
Vous lisez :