AFP

Coupe du Roi (quart de finale aller) : Privé de Messi et Suarez, Barcelone s'impose à Bilbao (1-2)

Privé de Messi et Suarez, le Barça a (un peu) souffert mais a été plus efficace que Bilbao

Le 20/01/2016 à 23:11

COUPE DU ROI – Le Barça a fait le dos rond en début de match avant de se montrer efficace et de planter deux banderilles par Munir (18e) et Neymar (25e). La réduction du score d'Aduriz (89e) en fin de match n'y change rien : vainqueurs 1-2 à San Mamès, les blaugrana ont fait un grand pas vers les demi-finales de la Coupe d'Espagne.

Même sans Messi légèrement blessé, même sans Suarez suspendu, le Barça reste une machine à gagner. Trois jours après avoir humilié Bilbao en championnat au Camp Nou (6-0), les Blaugrana sont à nouveau venus à bout des Basques, à San Mamès en quart de finale aller de la Coupe du Roi (1-2). Mais avec plus de difficultés cette fois-ci. Munir et Neymar ont permis au Barça de confirmer sa suprématie. Malgré une réduction du score tardive d’Aduriz. Les Catalans peuvent entrevoir sereinement une qualification pour les demi-finales, à une semaine du match retour en Catalogne.

Ce mardi soir, les hommes de Luis Enrique n’ont pas été aussi souverains que d’habitude mais ont su être réalistes pour se mettre rapidement à l’abri. Malmenés pendant 20 minutes où les Basques ont exercé un pressing très haut, les champions d’Espagne en titre ont marqué deux fois sur leurs deux premières opportunités. Munir (18e), à la réception d’un centre de Rakitic, puis Neymar (25e), qui a profité d’une mauvaise sortie d’Herrerin, ont rapidement donné un avantage décisif au Barça (0-2).

Suffisant pour couper net l’élan offensif des Basques. Sans se montrer brillants, les Catalans ont alors géré leur avance. Alternant des séquences de conservation du ballon et la mise en place d’un bloc défensif efficace annihilant toutes velléités adverses. L’Athletic n’a, en réalité, trouvé des solutions que par séquences. Au tout début de la deuxième période, puis dans les dix dernières minutes. Moment où Aduriz a profité d’une mauvaise relance de Dani Alvès pour réduire le score (1-2, 89e). Un but qui laisse un maigre espoir de qualification à Bilbao avant le match retour mercredi prochain.

0
0