AFP

Coupe du Roi : Barcelone s'impose encore contre l'Espanyol (0-2) et file en quart de finale

Le Barça a fait tourner et s'est imposé sans forcer

Mis à jourLe 13/01/2016 à 23:57

Publiéle 13/01/2016 à 22:47

Mis à jourLe 13/01/2016 à 23:57

Publiéle 13/01/2016 à 22:47

Article de Damien Dorso

COUPE DU ROI - Avec Messi, mais sans de nombreux cadres dont Neymar, Iniesta ou Suarez, le Barça est allé assurer sa qualification chez son voisin en 8e de finale retour de la Copa del Rey grâce un doublé de Munir El Haddadi (4-1, 0-2).

Le Barça a tranquillement rempli sa mission. Les Blaugrana sont allés s'imposer sur le terrain de l'Espanyol en huitième de finale retour de la Coupe du Roi (0-2) et poursuivent leur route dans la compétition après leur victoire au Camp Nou au match aller (4-1). Leo Messi n'a pas marqué dans ce derby encore émaillé par quelques coups et des banderoles hostiles en tribunes mais le quintuple Ballon d'Or a signé une passe décisive pour Munir, auteur d'un doublé (32e et 88e).

Après les incidents lors du match de la semaine dernière au Camp Nou, les joueurs de l'Espanyol avaient promis un accueil musclé à leurs voisins. Ce fut le cas en tribunes avec une banderole rappelant les origines suisses du fondateur du Barça et une autre insultant à demi-mot Shakira, la compagne de Piqué. Le défenseur central a suivi le match sur le banc des remplaçants en compagnie de Neymar et Andres Iniesta. Luis Suarez, lui, purgeait le premier de ses deux matches de suspension après des insultes envers les joueurs de l'Espanyol lors du match aller.

Munir à l'affût

Alignés dans un inhabituel 4-2-3-1, les Blaugrana n'ont pas cherché à forcer leur talent et seul Messi, évoluant dans un rôle de meneur de jeu, s'est d'abord distingué offensivement. Bardi, le gardien adverse a détourné sa belle reprise dans l'axe (10e) puis a empêché l'Argentin de marquer après un festival de dribbles (24e). En revanche, le portier de l'Espanyol n'a pu que s'incliner devant Munir après une somptueuse ouverture en profondeur de La Pulga (0-1, 32e).

Les coéquipiers de Michael Ciani, qui avait signé une tête dangereuse (29e), ont largement manqué d'inspiration offensive sur leur pelouse. Buteur au Camp Nou, Caicedo n'a pas su conclure un excellent contre devant l'impeccable Ter Stegen (44e). Entre coups inutiles, cartons jaunes et remplacements, la seconde période n'a pas davantage permis aux joueurs l'Espanyol de se relancer et de sauver l'honneur. Finalement, ce sont même les Blaugrana qui ont doublé la mise en contre avec une finition aux six mètres de Munir sur une passe d'Aleix Vidal (0-2, 88e).

0 commentaire
Vous lisez :