AFP

Coupe du Roi : Un doublé de Gameiro et un but de Rami mettent Seville sur de bons rails

Un doublé de Gameiro et un but de Rami mettent Seville sur de bons rails
Par AFP

Mis à jourLe 04/02/2016 à 23:19

Publiéle 04/02/2016 à 22:21

Mis à jourLe 04/02/2016 à 23:19

Publiéle 04/02/2016 à 22:21

Article de AFP

COUPE DU ROI - Opposé au Celta Vigo en demi-finale aller de la Coupe du Roi, le FC Séville a fait un grand pas vers la finale grâce à un doublé de Kevin Gameiro (4-0). Adil Rami a également marqué. La finale devrait donc opposer le FC Barcelone au FC Séville.

Un doublé de Kevin Gameiro a permis au Séville FC d'écraser le Celta Vigo (4-0) jeudi en demi-finale aller de Coupe du Roi et d'être pratiquement qualifié pour la finale, a priori face au FC Barcelone. C'était la soirée des Français au stade Sanchez-Pizjuan: Gameiro a commencé par rater un penalty (28e) mais il s'est bien repris en inscrivant un doublé en deux minutes au bout de deux contre-attaques échevelées (60e, 62e).

Auparavant, alors que Vigo avait trouvé la transversale (30e), c'est un autre Français, Adil Rami, qui a ouvert le score d'une tête placée sur corner (45e). Le Danois Michael Krohn-Dehli, ancien du Celta, a clos la marque en fin de match (87e). Avec cet avantage de quatre buts, Séville devrait se qualifier tranquillement lors du match retour à Vigo jeudi prochain et disputer sa première finale de Coupe du Roi depuis son sacre en 2010. Sauf catastrophe, le club sévillan défiera en finale le FC Barcelone, tenant du titre et vraisemblablement déjà qualifié après sa démonstration dans l'autre demi-finale aller face à Valence mercredi (7-0).

Les Français guident Séville

Au stade Sanchez-Pizjuan, Séville a été guidé jeudi par sa colonie de joueurs français. Gameiro, Rami, Benoît Trémoulinas, Timothée Kolodziejczak et Steven N'Zonzi étaient tous titulaires et ils ont grandement contribué à ce large succès. Rami tout d'abord, avec une tête bien ajustée sur corner (45e) pour ouvrir le score alors que Séville avait raté ses occasions en première période, notamment sur des têtes brûlantes de "Kolo" (2e, 25e) et N'Zonzi (25e).

Gameiro, ensuite, a confirmé son excellente forme actuelle, avec ses 7e et 8e buts en neuf matches joués en 2016. L'attaquant international français (28 ans, 8 sélections), qui rêve toujours d'intégrer l'équipe de France pour l'Euro-2016, a certes buté sur le gardien galicien Ruben Blanco sur penalty (28e) mais il ne s'est pas découragé. Ses deux buts en contre à l'heure de jeu (60e, 62e) ont mis en lumière ses qualités de vitesse, de puissance et de finition. Et grâce au Français, voilà Séville tout proche de la finale, prévue le 21 mai.

0 commentaire
Vous lisez :