AFP

Copa del Rey : Grâce à Suarez et Messi, le Barça prend le meilleur sur l'Atlético (1-2)

Grâce à Suarez et Messi, le Barça prend une option

Le 01/02/2017 à 22:55Mis à jour Le 01/02/2017 à 23:30

COPA DEL REY - Dans un match au couteau, notamment en seconde période, le Barça a pris une option en demi-finale aller sur le terrain de l'Atlético (1-2). Suarez et Messi ont marqué avant que Griezmann ne réduise l'écart en seconde période.

L'Atlético s'est réveillé trop tard. Complètement absents de la première mi-temps, les Madrilènes ont laissé le FC Barcelone emporter la première manche de la demi-finale aller de la Coupe du Roi (1-2). Serein et dominateur, le Barça a profité des largesses initiales de son adversaire du jour pour rapidement marquer deux buts à l'extérieur de toute beauté. Luis Suarez a régalé, et Messi... a fait du Messi.

Suarez-Messi, duel de chefs d'oeuvre

Sept minutes. Il n'a fallu que sept petites minutes au Barça pour mener au score. Peu inquiété par un Atlético beaucoup trop prudent, Luis Suarez s'est empressé d'en profiter. Après une bonne récupération de Mascherano, El Pistolero a pris toute la défense de vitesse d'un superbe grand pont sur Savic, puis ajusté Moya en toute tranquilité d'un petit extérieur du droit (0-1, 7e). L'Atletico a tenté de réagir, mais de façon très timide.

Les Catalans ont rapidement tissé leur toile sur la pelouse du Calderon. Neymar a même failli faire le break sur un contre rapidement joué par André Gomes (24e). Messi, lui, n'a pas failli. D'un missile à l'entrée de la surface, l'Argentin a porté le score à 2-0 (33e). Poteau rentrant. Il a fallu attendre la 44e minute pour voir l'Atletico se procurer enfin une occasion franche. Koke a tenté d'accrocher la lucarne opposée d'un enroulé... Sans succès.

L'Atlético peut s'en vouloir

La deuxième mi-temps a été tout autre. Vexés et pressés de revenir au score, les Colchoneros ont mis une énorme pression dès la reprise. Emmené par un Fernando Torres tonitruant, l'Atletico a retrouvé ses vertus guerrières et son talent. Gabi a été tout proche de réduire le score (50e) mais Jordi Alba est venu le contrarier du bout du pied. Le milieu espagnol s'était pourtant retrouvé seul au point de penalty! L'espoir a refait surface neuf minutes plus tard. Antoine Griezmann, invisible jusqu'alors, s'est élevé plus haut que tout le monde pour placer une tête impeccable au fond des filets (1-2, 59e).

Solidaire, le Barça a su courber l'échine face aux assauts répétés des Madrilènes. La bonne frappe d'André Gomes a même failli mettre les Blaugranas définitivement à l'abri (61e). Deux minutes après, Cillessen a sauvé son équipe d'un arrêt miracle. Griezmann seul devant la ligne de but au premier poteau a bien ouvert le pied mais le portier néerlandais a sorti un réflexe incroyable pour le contrer. Les occasions se sont enchaînées jusqu'à la fin du match, et le Barça a tremblé jusqu'à la fin. Mais Gameiro, Torres, et Griezmann n'ont pas pu trouver la faille à nouveau. Superbe match, et super opération pour Luis Enrique et les Catalans. Le Barça a déjà mis un pied en finale.

Neymar face à Juanfran

Neymar face à JuanfranAFP

0
0