Eurosport

Coupe du Roi - Barça-Atletico, clé d'une finale rêvée pour Luis Enrique

L'Atlético, ultime obstacle au rêve de Luis Enrique
Par AFP

Le 06/02/2017 à 23:15Mis à jour Le 06/02/2017 à 23:18

COPA DEL REY - Après la manche aller remportée par le Barça à Calderon (1-2), les coéquipiers de Lionel Messi abordent ce match retour dans une position confortable. Ce match représente surtout la dernière étape avant une finale face au Celta Vigo, l'ancien club de Luis Enrique.

Le FC Barcelone, vainqueur 2-1 de l'Atletico Madrid en demi-finale aller de Coupe du Roi, espère décrocher sa qualification mardi au retour et exaucer le souhait de l'entraîneur Luis Enrique, qui rêve d'affronter en finale son ancien club, le Celta Vigo. "J'aimerais une finale Barcelone-Celta. Parce que si nous gagnons, je serais super heureux, et si c'est le Celta qui gagne, eh bien au moins je repartirai avec un peu de joie", a déclaré le technicien barcelonais, qui a exercé une saison à Vigo (2013-2014).

Mardi, l'"Atleti" devra éviter les réveils trop tardifs au Camp Nou, où il doit inscrire au moins deux buts pour espérer renverser la situation. Les Madrilènes devraient s'appuyer pour cela sur l'énergie de son attaquant Fernando Torres, figure historique du club et auteur d'un doublé samedi en Liga contre Leganes (2-0). Mais les Barcelonais savent à quoi s'attendre et seront sur leurs gardes face au pressing adverse, a prévenu Luis Enrique.

Vidéo - Enrique : "Un bon résultat, surtout dans ce stade"

00:40

Neymar suspendu, Messi menacé

"Nous savons que le résultat du match aller nous est favorable mais je crois qu'aucun joueur de l'effectif ne considère que c'est déjà plié, bien au contraire", a souligné lundi le technicien. "Nous allons souffrir parce que l'adversaire aura besoin de marquer et il faudra réussir une bonne performance."

Pour cette demi-finale retour, le Barça sera privé de Neymar, suspendu en raison d'une accumulation de cartons jaune. Quant à Messi, il devra faire très attention à ne pas récolter un nouvel avertissement qui le priverait de la finale. Luis Enrique a néanmoins reçu plusieurs bonnes nouvelles en provenance de son infirmerie avec la reprise du défenseur Gerard Piqué, a priori disponible mardi, et le retour imminent à la compétition des milieux Andres Iniesta et Sergio Busquets.

Denis Suarez avec Lionel Messi et Sergio Busquets

Denis Suarez avec Lionel Messi et Sergio BusquetsAFP

En spécialiste de la rotation d'effectif, le technicien blaugrana ne devrait prendre aucun risque avec ses joueurs: dans une semaine seulement, Barcelone disputera l'un des matches les plus attendus de son début d'année 2017, un huitième de finale aller de Ligue des champions sur le terrain du Paris SG. Ce n'est donc pas le moment de se blesser. Mais ce n'est pas non plus le moment de flancher pour le Barça, qui espère disputer fin mai une quatrième finale consécutive de Coupe du Roi, compétition dont il détient le record de victoires (28 trophées).

Dans l'autre demi-finale, tout reste ouvert entre Alaves et Vigo même si le week-end a été riche en polémiques après l'annulation du match Celta-Real Madrid dimanche en Liga en raison d'un stade endommagé par les intempéries. Alaves s'est plaint officiellement de ne pas bénéficier du même nombre de jours de repos que son adversaire. Et il faudra voir mercredi soir si cette fraîcheur additionnelle favorise le Celta pour concrétiser la finale rêvée de Luis Enrique.

Luis Enrique (FC Barcelone) le 29 novembre 2016

Luis Enrique (FC Barcelone) le 29 novembre 2016Panoramic

0
0