AFP

Theo Hernandez, le latéral qui n'en finit plus de monter

Theo Hernandez, le latéral qui n'en finit plus de monter
Par AFP

Le 27/05/2017 à 00:07

COUPE DU ROI - Latéral très offensif d'Alavés, le Français Theo Hernandez dispute la finale samedi (21h30) contre Barcelone, la première de sa jeune carrière professionnelle. En attendant de connaître d'autres sommets, sans doute avec le Real Madrid.

Sa cote ne cesse de grimper. A 19 ans, Theo Hernandez a crevé l'écran dès sa première saison avec Alavés en première division espagnole. Il a enchaîné 35 titularisations toutes compétitions confondues avec le club basque, où il était prêté cette saison en provenance de l'Atletico Madrid, son club formateur. Et très vite, le fils de l'ancien défenseur Jean-François Hernandez (Toulouse, Marseille, Atletico, Rayo Vallecano...) et frère cadet de Lucas Hernandez (Atletico) s'est fait un prénom dans le football espagnol.

Avec Theo comme titulaire, le Deportivo Alavés est allé battre le Barça au Camp Nou en septembre dernier en Liga (2-1). Face au Real en octobre, le Français s'était signalé par une belle passe décisive, malgré une défaite 4-1. Samedi à Vicente-Calderon, la puissance du gaucher, sa vitesse et sa capacité à se projeter vers l'avant pourraient encore faire des dégâts face au Barça, d'autant que dans son couloir, l'habituel latéral droit barcelonais Sergi Roberto sera suspendu. Gare néanmoins à ne pas se découvrir en défense puisque le vis-à-vis de Theo sera un quintuple Ballon d'Or: l'Argentin Lionel Messi.

"Personne ne pensait que j'en serai là"

Même s'il n'a pas encore 20 ans, la pression ne semble pas peser sur les épaules de ce gabarit plutôt élancé pour son poste (1,84 m). "C'est un rêve, c'est la première finale que je dispute de ma vie et nous allons essayer de la gagner", s'est enthousiasmé le Français. "Personne ne pensait que j'en serai là où j'en suis. Je remercie Alavés pour cela. Je continue à progresser et à travailler pour rejoindre un grand club", a récemment commenté l'intéressé au micro de Radio Marca.

Neymar en duel avec Theo Hernandez

Neymar en duel avec Theo HernandezGetty Images

Un grand club, mais lequel ? Logiquement, son profil attise les convoitises: Theo est jeune, prometteur et il est barré à l'Atletico Madrid par le Brésilien Filipe Luis, habituel titulaire, et par son frère aîné Lucas Hernandez (21 ans). La presse madrilène l'a aussitôt annoncé au Real, tandis que les journaux catalans le donnaient partant pour le Barça.

L'éloge de Zidane

Mais selon la plupart des médias, Theo a passé le 8 mai une visite médicale préalable à un transfert au Real pour une somme comprise entre 24 et 30 millions d'euros. Ce qui pourrait faire voler en éclat la tradition de "non-agression" entre les deux clubs de Madrid sur le marché des transferts. L'entraîneur du Real Zinédine Zidane, natif de Marseille comme Theo, n'a pas confirmé l'opération mais il s'est montré élogieux. "C'est un bon joueur, cela ne fait aucun doute", a-t-il dit à propos du gaucher, convoqué avec l'équipe de France Espoirs pour deux matches amicaux en juin contre l'Albanie et le Cameroun.

Être à 19 ans en première page de tous les journaux d'Espagne ne doit pas être simple. Et il faudra voir si le gaucher parvient à rester concentrés sur cette finale de Coupe du Roi, la première finale d'Alaves depuis celle de la Coupe de l'UEFA en 2001 (défaite 5-4 a.p. au but en or contre Liverpool). "Cela affecte un peu", a reconnu Theo Hernandez en conférence de presse, avant de dédramatiser: "Ce qui doit arriver arrivera, mais après la finale".

Theo Hernandez à la poursuite de Luka Modric

Theo Hernandez à la poursuite de Luka ModricGetty Images

0
0