AFP

CAN : Le Ghana qualifié pour les demi-finales grâce aux frères Ayew

Les frères Ayew envoient le Ghana dans le dernier carré

Le 29/01/2017 à 19:34

CAN 2017 - Des buts de Jordan et André Ayew ont permis au Ghana de dominer la République démocratique du Congo en quarts de finale dimanche (2-1). Les Ghanéens affronteront le Cameroun jeudi prochain pour une place en finale.

Avec une équipe aux deux visages, le Ghana a validé son ticket pour les demi-finales de la CAN 2017 en s'imposant (2-1) contre la République démocratique du Congo à Oyem. Les Black Stars peuvent remercier les frères Ayew, auteurs des deux buts : Jordan a ouvert le score d'une belle frappe enroulée (63e) avant qu'Andre n'envoie sa sélection dans le dernier carré grâce à un penalty (78e). Entre ces deux réalisations, Paul José Mpoku avait égalisé pour les Léopards d'un superbe but (68e) sur une action confuse.

On peut être nommé homme du match en passant au travers d'une mi-temps entière et Jordan Ayew en est le plus parfait exemple. Car avant de débloquer ce quart de finale en résistant au retour du défenseur congolais Bope pour ensuite enrouler son tir dans le petit filet de Razak Brimah, l'attaquant d'Aston Villa avait traversé la première période en étant quasi-invisible sans tenter le moindre tir. Le problème pour les Congolais, c'est qu'ils n'ont pas su profiter de leurs multiples temps forts.

Dans un tel match à élimination directe, la maladresse ne pardonne pas et les occasions n'ont pas manqué pour la RDC, co-meilleure attaque de la phase de poules (6 buts comme le Sénégal et la Tunisie). Dès le début du match (7e), l'avant-centre congolais Dieumerci Mbokani a trouvé le poteau après avoir éliminé le gardien ghanéen d'un dribble extérieur dans la surface. Un peu plus tard, dans une position pratiquement similaire, la précision lui a fait défaut au moment de cadrer après une passe aérienne parfaitement dosée de Paul José Mpoku (37e). Et quand l'ancien Monégasque a cherché à surprendre avec une tentative de loin (40e), sa frappe à mi-hauteur a terminé sa route dans les bras du portier ghanéen.

Habitué des demi-finales

Plus agressifs après la pause, les Ghanéens ont alors réagi et su mettre en danger le portier congolais Ley Matampi aux arrêts peu académiques sur une avalanche d'occasions, avec un coup franc de Wakaso Mubarak (50e), puis une tentative à bout portant de Thomas Partey (51e). L'ouverture du score de Jordan Ayew allait finalement récompenser les efforts des ghanéens mais leur manque de concentration a failli leur coûter cher.

Après une faute de Mubarak, les Congolais ont profité des contestations auprès de l'arbitre des Ghanéens pour jouer rapidement le coup franc. Seul plein axe, Paul José Mpoku a alors envoyé une frappe limpide de l'extérieur du pied droit dans la lucarne de Razak Brimak. Touché moralement, le Ghana a refusé de couler. Sur un contre, Christian Atsu a alors fixé Joyce Lomalisa à l'entrée de la surface avant de crocheter le latéral congolais et de provoquer un penalty indiscutable transformé à contre-pied par Andre Ayew (78e). Les Ghanéens ont prouvé une fois supplémentaire qu'ils sont l'une des nations les plus constantes du continent africain. En demi-finales jeudi à Franceville, ils retrouveront des camerounais galvanisés par leur qualification face au Sénégal.

0
0