AFP

Coupe de France - 32es de finale : Le LOSC éliminé à Furiani par Bastia (2-0)

Bien triste à Furiani, Lille ne sauvera pas sa saison avec la Coupe

Le 03/01/2015 à 23:38

Insipide, le LOSC a chuté dès les 32es de finale de la Coupe de France à Bastia (2-0), samedi soir, dans le premier choc entre équipes de Ligue 1 de cette édition 2015.

Pour Lille, ça ne s'arrange pas, et 2015 commence mal. Laborieux 13es de Ligue 1 après une phase aller raté dans les grandes largeurs, les Nordistes ont été sortis dès leur entrée en lice en 32es de finale de la Coupe de France sur la pelouse de Bastia (2-0) sans avoir combattu. C'est Floyd Ayité d'un doublé en 20 minutes (5e et 25e) qui a offert une qualification à des Corses valeureux à défaut d'être géniaux.

Plombé une nouvelle fois par son apathie offensive, Lille a dû attendre l'heure de jeu pour obtenir sa première occasion vaguement dangereuse sur un centre de Sidibé bien capté par Areola (63e). Pour le reste : rien à signaler. Quatre-vingt-dix minutes d'une faiblesse rare. Bastia a su en profiter avec malice. A l'image de l'ouverture du score d'Ayité qui a contré un dégagement d'Elana, remplaçant d’un soir d’Enyeama, laissé au repos. Le portier du LOSC n'est pas le seul fautif sur ce coup-là tant la passe en retrait de Rozehnal l'a mis dans une situation inconfortable.

Attaque atone, défense fébrile

Cette malheureuse entame de match a donné le ton de la prestation lilloise. Vingt minutes plus tard, Ayité, encore lui, a profité d'une ouverture lumineuse de Boudebouz, inspiré ce samedi, pour corser l'addition. Incapable d'initier le moindre mouvement en attaque, Lille a affiché une fragilité défensive inhabituelle. Il a fallu un retour désespéré de Rozehnal (26e) et une sublime parade d'Elana sur une frappe en rupture de Guillet (56e) pour ne pas humilier davantage une équipe à la dérive.

René Girard et ses hommes vont devoir se poser de bonnes questions s'ils veulent retrouver des couleurs cette saison. Plus que l'élimination, c'est le contenu de ce non-match qui inquiète et la zone rouge en Ligue 1 n’est qu’à deux points. Avant-dernier en championnat, Bastia s'offre une petite sucrerie qui pourrait égayer sa deuxième partie de saison. Mais les Corses ne tomberont pas à chaque tour sur une formation aussi fébrile.

Floyd Ayite, lors de Bastia-Lille en Coupe de France 2015

Floyd Ayite, lors de Bastia-Lille en Coupe de France 2015AFP

0
0