Panoramic

Coupe de France : Pourquoi l'OM compte (vraiment) sur ses recrues

Pourquoi l'OM compte (vraiment) sur ses recrues

Mis à jourLe 11/02/2016 à 22:07

Publiéle 10/02/2016 à 20:53

Mis à jourLe 11/02/2016 à 22:07

Publiéle 10/02/2016 à 20:53

Article de Vincent Bantit

COUPE DE FRANCE - Avec Steven Fletcher, Florian Thauvin mais aussi Abou Diaby, l'OM compte sur ses trois "nouveaux" joueurs pour se relancer. L'intégration de ces éléments doit permettre à Michel de mieux tirer parti de son groupe.

Dans un sourire entendu, Michel ne cache pas sa satisfaction. "C'est fantastique de pouvoir compter sur un groupe pratiquement au complet", se félicite l'entraîneur de l'OM. Avant de se déplacer à Bordeaux pour affronter Trélissac (CFA), le coach espagnol ne déplore plus que les absences de Benjamin Mendy et Lucas Ocampos.

Diaby pour imiter Diarra

Le retour de Diaby dans l'effectif olympien ne signifie pas pour autant sa titularisation face à Trélissac. "Il a seulement deux semaines d'entraînement collectif à son actif, explique Michel. Il ne peut pas être titulaire mais il peut être sur le banc. Et s'il est toujours apte, il sera à nouveau avec nous face à Nice, dimanche." Avec la présence de l'ancien Gunner dans l'effectif, c'est comme si l'OM avait accueilli une troisième recrue au mercato hivernal après Steven Fletcher et Florian Thauvin. Reste que Diaby ne pourra apporter sa pleine mesure qu'au début du mois de mars... s'il ne rechute pas d'ici-là.

Lassana Diarra et Abou Diaby autour de Vincent Labrune avant OM-Caen
Lassana Diarra et Abou Diaby autour de Vincent Labrune avant OM-Caen - AFP

L'appréhension de se blesser à nouveau trotte dans la tête d'un élément qui est resté plus de dix-sept mois sans prendre part à un match officiel. "Il a passé beaucoup de temps sans jouer, souligne Michel. C'est normal qu'il ressente une certaine forme de pression. Mais il ne vas pas nous décevoir." L'enjeu est de taille pour l'OM : réussir le même pari qu'avec Lassana Diarra. Encore étincelant face au PSG, l'ancien milieu de terrain du Real Madrid porte l'équipe olympienne sur ses épaules depuis le début de la saison. Voir Diaby prendre une part active à l'opération remontée au classement n'est vraiment pas pour déplaire à Diarra qui se sent bien seul aujourd'hui...

Fletcher pour aider Batshuayi

Arrivé tout droit d'Angleterre, Steven Fletcher connaît la réputation d'Abou Diaby. Et l'Ecossais se frotte les mains de pouvoir bientôt compter à 100% sur son nouveau coéquipier à Marseille. "Il aura un rôle important à jouer, promet le buteur de 28 ans prêté par Sunderland. Il est déjà très présent sur le terrain à l'entraînement. C'est un beau bébé (rires) !" Moins imposant physiquement, Fletcher ne passe pourtant pas inaperçu avec sa barbe de hipster et ses nombreux tatouages sur les avant-bras. Son look tranche avec celui de l'Ecossais traditionnel. Et son jeu aussi. Davantage joueur de ballon que castagneur des surfaces, Fletcher va offrir une nouvelle palette de possibilités à Michel.

Si l'OM a misé sur Fletcher, c'est bien parce qu'il possède des caractéristiques différentes de Michy Batshuayi. "Il a beaucoup de talent, note l'attaquant britannique à propos de son équipier belge. Je suis ici pour l'aider. Je pense que l'on peut mettre en place un partenariat ensemble. Et je peux jouer avec lui." C'est aussi l'avis de Michel. "Nous devons chercher de nouvelles solutions en attaque, lance le coach de l'OM. Batshuayi n'a pas fait un bon match contre Paris. Il le sait. Les critiques sont justifiées. Il a manqué de mobilité."

01:58
Fletcher à l'OM : Focus - Eurosport

Passer de son traditionnel 4-2-3-1 à un moins conventionnel 4-4-2 est l'une des réflexions que mène actuellement Michel en interne. L'entraîneur espagnol souhaite ainsi bouleverser les codes établis au sein de son équipe. Et piquer au vif ses joueurs en mettant en place un turn-over plus important. "Avec l'arrivée de nouveaux joueurs et le retour des blessés, la concurrence est plus importante, lâche-t-il ainsi. Quand on a joué à Toulouse en Coupe de la Ligue, nous n'avions que treize joueurs professionnels disponibles. Aujourd'hui, certains ne veulent plus souffler car ils ont peur de perdre leur place dans l'équipe." Les mentalités sont donc en train de changer à Marseille. Et le match de Coupe de France ne sera snobé par personne...

Thauvin pour se racheter

Le premier à vouloir se montrer à Bordeaux s'appelle Florian Thauvin. Face à Trélissac, l'ancien champion du monde U20 voudra se faire pardonner. Car il a écopé d'un carton rouge stupide à Montpellier (0-1) qui l'a privé du choc face au PSG. Un véritable crève-cœur pour Thauvin. Prêté par Newcastle, il revient à Marseille six mois après un départ qui a rapporté 17M€ à l'OM. Au-delà de la bonne opération financière, il doit maintenant prouver qu'il est également une bonne affaire sur le plan sportif. Son entrée en jeu face aux Héraultais a changé la donne du match. Mais son expulsion dix minutes plus tard aussi...

Avec les arrivées au mercato de deux joueurs en manque de temps de jeu en Angleterre et le retour de blessure d'un élément au talent rare dans le championnat de France, l'OM se redonne l'espoir d'une seconde partie de saison réussie. Ça passe déjà par un premier test passé haut la main face à Trélissac en Coupe de France. La qualification avec la manière doit permettre aux hommes de Michel de changer (enfin) de braquet pour aborder le dernier tiers de la saison en danseuse...

Florian Thauvin (OM Marseille) face à Montpellier
Florian Thauvin (OM Marseille) face à Montpellier - Panoramic
0 commentaire
Vous lisez :