AFP

OM - Montpellier (2-0) : En Coupe, l'OM ne souffre pas du syndrome Vélodrome

En Coupe, l'OM ne souffre pas du syndrome Vélodrome

Le 21/01/2016 à 00:03

COUPE DE FRANCE - Incapable de s'imposer sur ses terres en L1 depuis le 13 septembre, Marseille s'est défait au Vélodrome de Montpellier (2-0) en 16e de finale de la Coupe de France.

Ce ne fut pas un immense OM ni un formidable 16e de finale de Coupe de France. Mais Marseille continue son chemin après sa victoire sur Montpellier (2-0). Par les temps qui courent, ce n'est pas du luxe. Les hommes de Michel n'ont plus gagné le moindre match au Vélodrome, très clairsemé ce mercredi, depuis le 26 novembre (face à Groningen, 2-1) et, en Ligue 1, il faut remonter au 13 septembre pour retrouver trace d'un succès à domicile (Bastia, 4-1). Cette victoire soignera un peu les têtes marseillaises même si tout ne fut parfait.

Steve Mandanda l'a été, lui. Toujours aussi vigilant sur sa ligne, le capitaine de l'OM a sorti les parades qu'il fallait. Dès le coup d'envoi, il a écoeuré Bryan Dabo d'une superbe horizontale (2e). C'est lui encore qui s'est opposé face à Yatabaré dans un duel qui aurait pu tout relancer (58e). Comme depuis le début de saison, les Marseillais peuvent remercier leur portier... et Georges-Kevin Nkoudou. C'est encore une fois le dragster du côté gauche qui a débloqué la rencontre sur une accélération. Après un enchaînement avec Rémy Cabella, Nkoudou a poussé Ramy Bensebaini à un "csc" lourd de conséquences contre le cours du jeu (42e).

Dja Djédjé a plié l'affaire

Atone pendant une grosse demi-heure, l'OM a clairement appuyé sur l'accélérateur après l'ouverture du score et s'est définitivement détaché sur une action conclue par Brice Dja Djédjé (55e), dans un angle fermé. Yatabaré a fait planer une vague menace jusqu'au coup de sifflet final mais le MHSC n'avait pas les armes pour piéger un OM pourtant perfectible. A Lyon, dimanche, Marseille devra se faire plus saignant pour un sommet qui vaudra cher.

0
0