AFP

Le PSG sort Niort (0-2) pour se hisser en quarts de finale

Non sans difficulté, le PSG s'est sorti d'un sacré bourbier

Le 01/03/2017 à 20:23Mis à jour Le 01/03/2017 à 21:48

COUPE DE FRANCE - Le PSG a arraché sa qualification pour les quarts de finale contre Niort (0-2), mercredi. Sous une pluie battante et un terrain très compliqué, Javier Pastore (78e) et Edinson Cavani (90e+3) ont inscrit les deux buts parisiens en fin de rencontre.

Lancer Javier Pastore sur une pelouse catastrophique semblait être un pari de la part d’Unai Emery. Pari gagnant puisque l’Argentin a ouvert la marque, une fois n’est pas coutume, sur coup de pied arrêté, sortant du même coup le PSG d’un joli piège dans des conditions météorologiques désastreuses. Cette victoire à l’arrachée, rendue plus large par l’habituel but de Cavani (2-0), tranche avec les balades face à Barcelone et à l’Olympique de Marseille mais toujours est-il que le Paris Saint-Germain est toujours en course sur tous les tableaux.

Vidéo - Le PSG s'est moins amusé qu'à Marseille mais il a quand même gagné : les temps forts du match

02:47

De la pluie, de la pluie, encore de la pluie

L’invité surprise de ce 8e de finale n’est autre que la pluie qui est tombée toute la journée sur Niort. Un temps remise en question, la partie a bien débuté à 18h30 sous des trombes d’eau. Une situation qui a gêné Presnel Kimpembe en difficulté sur ses trois premiers ballons mais pas sa formation. Dès la 11e minute de jeu, Thomas Meunier a obligé Arthur Desmas à une belle parade sur une frappe puissante depuis la droite de la surface. Une minute plus tard, Desmas était battu mais Augustin manquait le ballon sur un centre de Maxwell (12e).

Niort a souffert et a même été à deux doigts de se tirer une balle dans le pied quand Choplin a dévié un centre de Guedes. Il a fallu un Desmas vigilant pour empêcher l’ouverture du score (23e). Titularisé pour la première fois dans son histoire parisienne, Guedes a alterné lui le bon et le moins bon. Le bon sur son côté droit et le moins bon quand, dans l’axe, il a gâché un centre en retrait parfait de Maxwell en expédiant le ballon dans le ciel du stade. A la pause, Paris n’a toujours pas marqué mais n’a surtout jamais été mis en difficulté.

Pastore libère Paris

Avant quatre matches en quinze jours, le PSG a voulu à tout prix éviter la prolongation et l'a montré en début de seconde période. Augustin, par deux fois, butait sur la défense niortaise (57e, 58e). C’était juste avant sa sortie et l’entrée en jeu d’Edinson Cavani (59e). C'est finalement un autre changement opéré par Unai Emery qui a libéré Paris. Entré en jeu à la 73e minute, Javier Pastore n'a pas tardé à marquer à la réception d’un coup franc parfait de Nkunku.

Vidéo - A la 78e minute, Pastore a (enfin) libéré le PSG

01:05

Sonné, Niort a jeté ses dernières forces dans la bataille mais de manière désordonnée et ne se créant qu’une seule occasion, dans les arrêts de jeu, sur une frappe de Sambia captée par Areola (90e+2). Sur le contre, Lucas a pensé doubler la mise, c’était sans compter la boue accumulée devant le but de Desmas, absent parce que monté sur le corner, qui devait stopper le ballon. En revanche, ni la boue, ni Desmas, n'a pu quelque chose sur le service parfait de Pastore pour Cavani devant le but. L’Uruguayen a doublé la mise (90e+4) juste avant le coup de sifflet final. Paris a souffert mais Paris a une nouvelle fois pu compter sur ses hommes en forme.

0
0