AFP

Paris peut avoir des regrets

Paris peut avoir des regrets
Par Eurosport

Le 09/03/2011 à 23:10Mis à jour Le 11/03/2011 à 00:36

Malgré un but en début de rencontre et plusieurs occasions, le PSG s'est incliné à Lisbonne face au Benfica (2-1) en 8e de finale aller de la Ligue Europa. Paris a encore payé son manque de réalisme. Mais ce but à l'extérieur entretient toutefois l'espoir avant le retour, jeudi prochain au Parc.

BENFICA - PSG : 2-1
Buts : Maxi Pereira (43e), Jara (81e) pour Benfica et Luyindula (14e) pour le PSG

Le PSG, qui n'avait pas perdu un match à l'extérieur depuis le début de la phase de groupes, a perdu une bataille sur la pelouse de Benfica (1-2) mais il n'a pas perdu tout espoir. La physionomie du match, au terme duquel les Parisiens ont fini par s'incliner dans les dernières minutes (1-2), peut néanmoins leur laisser des regrets. Si les chances de qualification pour les quarts de finale ne sont pas compromises, loin de là, les troupes d'Antoine Kombouaré ont en effet manqué plusieurs occasions de se placer dans une situation plus confortable, notamment après l'ouverture du score précoce de Peguy Luyindula (14e, 0-1). L'attaquant, auteur de son 4e but dans la compétition alors qu'il n'a toujours pas marqué en championnat, a entretenu l'espoir. Mais Paris peut avoir des regrets tant le réalisme l'a encore fuis en première période, alors qu'il a dominé de la tête et des épaules une équipe surprise par l'inédit 4-1-4-1 de Kombouaré.

Avec Sammy Traoré titulaire et Sylvain Armand devant la défense, le PSG a bousculé les ex-champions d'Europe. Une équipe taillée pour la Ligue des Champions prise à la gorge en première période malgré les absences de Makelele, Hoarau, Giuly et Jallet, laissés au repos, ou Sakho et Tiéné, sur le banc. Le pari aurait même été totalement réussi si le club de la capitale avait fait preuve de davantage de réalisme. Les coéquipiers d'Erding, qui a trouvé le poteau (17e), auraient pu accentuer leur avance comme ils en ont eu l'occasion à de nombreuses reprises. Mais les ratés du Turc (6e), de Bodmer (26e) et de Chantôme (29e) ont permis aux Portugais d'attendre leur heure.

Car, après la pause, les Aigles allaient se montrer beaucoup plus dominateurs. Et c'est logiquement que le Benfica, bien que loin d'être impressionnant, renverser la situation grâce à des buts de Maxi Pereira (43e, 1-1) et Jara (81e, 2-1). Le PSG peut même s'estimer heureux que l'arbitre l'arbitre n'ait pas sanctionné Makonda d'un penalty (72e). Après Auxerre (0-1), Paris s'incline donc pour la deuxième fois de suite. Une situation qu'il n'avait plus connu depuis août. Mais ce revers, grâce à son contenu, n'aura sans doute pas la même saveur. Les Parisiens devront néanmoins chasser la frustration et les regrets pour relever la tête. Pourquoi pas dès dimanche face à Montpellier. Jeudi prochain, ils pourront ensuite défendre leur avenir européen au Parc des Princes. Mais attention, en 16e de finale aller, Benfica s'était également imposé 2-1 avant de faire la différence au retour à Stuttgart (2-0)...

0
0