Football - Coupe de la Ligue

Lyon doit se regarder en face

Samedi, l'OL a manqué sa finale face à l'OM. "Trop timorés" selon Rémi Garde, les Rhodaniens ont "manqué de fraîcheur et de lucidité". Autant de carences qu'ils doivent gommer au plus vite : entre la finale de Coupe de France et la course à la Ligue des champions, leur saison est loin d'être finie.

 
Lyon en mode introspection - Football - Coupe de la LigueAFP
 

L'évidence ne lui pas échappé. Rémi Garde l'a aisément reconnue samedi soir : les Lyonnais sont passés à côté de leur finale de Coupe de la Ligue. Leur entraîneur n'a même pas cherché à le nier. "J'ai, moi aussi, le sentiment qu'on a joué avec le frein à main", a-t-il admis, d'un ton monocorde. Dans les travées du Stade de France, Jean-Michel Aulas a poussé l'analyse encore plus loin, avec des mots forts : "On n'a pas joué, pas du tout, a lâché le président rhodanien. Certains de nos joueurs n'ont pas existé." Face à Marseille, l'OL n'a été que l'ombre d'une équipe invaincue depuis son élimination en Ligue des champions, qui venait d'inscrire 15 buts en 7 matches. Cette fois, elle n'a eu aucun répondant.

"Nous avons été timorés, convient Garde. Nous avons commis beaucoup d'erreurs. On aurait dû faire mieux, tenir le ballon dans leur camp. Nous n'avons jamais pu le faire. C'est compliqué dans ce cas de se créer des situations. Défensivement, nous avons fait beaucoup d'efforts. Devant, il nous a manqué de la fraîcheur et de la lucidité. Les Marseillais y sont pour quelque chose. Ils nous ont bien pressés, ne nous ont jamais laissés jouer." "On n'a pas été super dans le jeu, mais on a travaillé", retient Kim Källström.

Lyon en mode introspection - Football - Coupe de la Ligue Battus dans l'engagement, totalement inoffensifs, les Lyonnais sont "tombés sur une équipe plus forte", dixit Bafétimbi Gomis, "même si l'écart est très mince". "On n'a pas fait un non-match, tempère l'attaquant international, muselé par la paire Mbia-Nkoulou. On a eu pas mal de situations qu'on a peut-être mal exploitées." Comme sur cette demi-volée de Jimmy Briand, en prolongations, trois minutes avant le but salvateur de Brandao. "La finale a basculé sur ces deux frappes", insiste Garde.

"Il n'y avait aucun calcul"

Dans une finale "très serrée, où personne ne s'est livré" (Briand), l'OM a eu le mérite de réussir là où l'OL a échoué. Parce que, selon Garde, les Marseillais connaissent mieux que quiconque les exigences d'une finale. "Ils en avait déjà gagnées deux, rappelle le coach lyonnais. Ils sont plus expérimentés que nous. Cela a dû compter à un moment. Pourtant, j'avais fait une composition qui faisait appel au moins de jeunesse possible." C'est sûrement pour cette raison qu'il a associé Kim Källström (29 ans), plutôt que Clément Grenier (21 ans), à Maxime Gonalons au milieu de terrain. Garde voulait clairement protéger une charnière Lovren-Umtiti au vécu limité. Il aurait pu aligner Cris d'entrée. Trop prématuré : après des semaines d'absence, le Policier n'était pas encore à 100%. Vu les échéances à venir, son expérience ne sera pas superflue.

L'OL n'a pas tiré un trait sur sa saison. Dans deux semaines, une autre finale – de Coupe de France, celle-là – l'attend face à Quevilly. Garde jure la main sur le coeur que son équipe ne pensait pas déjà à cette session de rattrapage. "Il n'y avait aucun calcul." De toute façon, Lyon n'a pas le temps de gamberger. Dès mercredi, un déplacement délicat l'attend à Toulouse. Il pourrait conditionner l'avenir européen d'un OL qui chasse aussi la 3e place de Ligue 1. L'entraîneur rhodanien doit "chercher à remobiliser (son) groupe." C'est un peu l'histoire de sa toute première expérience sur un banc. "On a connu quelques revers importants cette saison, mais nous avons toujours su rebondir." Sa sortie de route à Nicosie avait eu valeur d'électrochoc. Garde attend que la claque de samedi soir produise les mêmes effets.

 - Eurosport@gbaudu
 
#160;
 
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus