Saint-Etienne arrache sa finale

Saint-Etienne arrache sa finale - Football - Coupe de la LigueAFP

Au terme d'un match terne, Saint-Etienne s'est qualifié pour sa première finale de Coupe de la Ligue en battant Lille aux tirs au but (0-0, 7-6 tab).

L’image résume la délivrance des Stéphanois. Juste après avoir vu Idrissa Gueye manquer son tir au but, les supporters des Verts ont envahi la pelouse de Geoffroy-Guichard pour fêter cette qualification décrochée au détriment de Lille (0-0, 7 tab 6). Pour la première fois depuis 1982 et celle de la Coupe de France perdue aux tirs au but devant le Paris Saint-Germain (2-2, 6-5 t.a.b.), les Stéphanois vont disputer une finale, la première en Coupe de la Ligue. Après quatre demi-finales perdues*, les hommes de Christophe Galtier ont enfin mis un terme à une anomalie et pourront voir le Stade de France, où ils viseront leur premier trophée depuis 1981.

Brandao et Mollo soulagés

Saint-Etienne s\'arrache en finale face à Lille (0-0, 7-6 tab) - Football - Coupe de la Ligue La libération a mis du temps à arriver. Pendant 120 minutes, Verts et Lillois n’ont pas réussi à se départager dans un match sans grand relief. La faute à un manque de réalisme flagrant des Stéphanois. Dominateurs dans l’ensemble notamment grâce à Fabien Lemoine omniprésent au milieu jusqu’à sa sortie à la 84e, les Verts n’ont pas réussi à concrétiser. Steeve Elana a longtemps frustré Pierre-Emerick Aubameyang (29e), Fabien Lemoine (27e) et autre Renaud Cohade (76e). Et quand le portier lillois était battu, Brandao a montré son pire visage en ratant deux occasions immanquables (29e mais surtout 58e). Heureusement pour l’attaquant brésilien, ses coéquipiers ont finalement décroché leur qualification aux tirs au but après une prolongation terne, marquée par un nouvel arrêt d’Elana devant Cohade (104e).

Yohan Mollo peut aussi remercier ses partenaires. Le néo-Stéphanois a été le premier joueur à manquer son tir au but mais il a ensuite vu Florent Balmont et Gueye se rater à leur tour pour Lille. Si Payet a trouvé le poteau à la 86e minute, et si Balmont a eu la qualification au bout du pied avant de voir son tir heurter le poteau, le LOSC n’a pas beaucoup de regrets à avoir après cette rencontre. Les Dogues n’ont pas réussi à développer leur jeu et devront encore attendre avant de disputer une finale de l'épreuve qu’ils n'ont encore jamais pu atteindre. Pour Saint-Etienne, l’aventure continue. Et la chance semble suivre les Verts dans cette compétition après cette troisième qualification décrochée aux tirs au but (16es de finale contre Lorient et quatrs contre le PSG). Ils attendent maintenant Montpellier ou Rennes pour une première au Stade de France, le 20 avril prochain.

* Coupe de France 1990 : 0-1 contre Montpellier; 1993 : 0-1 contre  Nantes  – Coupe de la Ligue 2004 : 2-3 ap. contre Sochaux; 2005 : 0-1 contre  Strasbourg