AFP

Coupe de la Ligue : Lille vient à bout de Guingamp aux tirs au but (0-0 a.p., 4 t.a.b à 2)

Lille n'a pas su trouver l'ouverture mais Enyeama était là pour assurer l'essentiel

Mis à jourLe 13/01/2016 à 22:14

Publiéle 13/01/2016 à 21:33

Mis à jourLe 13/01/2016 à 22:14

Publiéle 13/01/2016 à 21:33

Article de Anthony Tallieu

COUPE DE LA LIGUE - Au terme d'une rencontre engagée et équilibrée, mais dans laquelle aucune des deux équipes n'a su se montrer efficace, Lille a obtenu sa qualification aux tirs au but, grâce à deux arrêts de Vincent Enyeama (0-0 a.p., 4 t.a.b. à 2). Les Dogues rejoignent Bordeaux et Toulouse en demi-finales.

Au bout du suspense d'une rencontre sans but, Lille est le troisième qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, après Bordeaux et Toulouse. Moins inspiré que son adversaire, le LOSC s'en est remis à la maladresse des attaquants bretons et au talent de son gardien, auteur de plusieurs parades dont deux lors de la séance de tirs au but (0-0 a.p., 4 tab à 2). Comme la saison passée, les Dogues retrouvent le dernier carré de la compétition, au contraire de l'EAG, qui avait déjà chuté en quarts de finale l'an dernier.

Jocelyn Gourvennec avait aligné son équipe-type pour l'occasion et il regrettera longtemps toutes les occasions gâchées par les siens. Jimmy Briand donnait le ton rapidement en touchant la barre (7e), sur un tir détourné par Vincent Enyeama, qui lançait, lui aussi, son festival. Salibur (50e), Coco (40e), Diallo (84e), Bénezet (90e+4) et Erding (116e) ont tous écopé d'une fin de non-recevoir par le portier nordiste.

Pour Guingamp, seul Lössl a été efficace

Sur sa lancée, l'international nigérian a offert la qualification à ses partenaires en détournant magistralement les tirs au but de Bénezet et Lévêque. Et la seule fois où il fut battu, le dernier rempart nordiste fut supplée par Sébastien Corchia, auteur d'un magnifique sauvetage sur Privat (59e). Une baraka qui hantera un petit moment le Roudourou.

L'homologue d'Enyeama, Jonas Lössl, aurait pu, lui aussi, être le héros de ce mercredi soir. Ses arrêts sur Privat (18e) et surtout sur Civelli (75e) ont empêché le LOSC de marquer contre le cours du jeu. Le Danois a également maintenu le suspense en allant chercher le tir au but de Mavuba près de son poteau. Malheureusement pour lui, ses partenaires se sont montrés bien moins efficaces, à l'image du trident d'attaque. Presque dommage pour une équipe bretonne au visage bien plus séduisant que dimanche au Vélodrome. Il fallait juste un peu plus de précision pour atteindre les demi-finales.

0 commentaire
Vous lisez :