AFP

Le PSG se qualifie pour la finale après sa victoire à Bordeaux (1-4)

Di Maria et Cavani envoient le PSG en finale

Le 24/01/2017 à 22:51Mis à jour Le 25/01/2017 à 06:58

COUPE DE LA LIGUE - Grâce à des doublés de Di Maria (19e, 81e) et Cavani (60, 75e), le PSG a pris le meilleur sur Bordeaux (1-4) et s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue. Il y retrouvera Monaco ou Nancy.

Le PSG n'a pas lâché sa Coupe de la Ligue. Le triple tenant du titre a remarquablement évité le piège bordelais sur la route d'une quatrième finale consécutive en s'imposant en Gironde (1-4) mardi soir en demi-finale. Edinson Cavani, auteur d'un nouveau doublé après celui signé samedi à Nantes (0-2), en a profité pour confirmer sa forme étincelante et rejoindre Pauleta à la deuxième place du classement des buteurs de l'histoire du club, avec 109 réalisations. Et ce n'est pas le seul motif de satisfaction pour Paris, puisqu'Angel Di Maria a lui aussi réalisé un doublé.

L'Argentin a rarement été autant à la fête cette saison. Relégué sur le banc depuis l'arrivée de Julian Draxler, il a su saisir l'opportunité du forfait de l'Allemand pour retrouver une place dans le onze d'Emery. Et surtout, pour briller. Après avoir ouvert la marque d'un joli coup franc sous la barre (0-1, 19e), Di Maria a définitivement assuré la victoire du PSG sur une frappe croisée (1-4, 81e). Plutôt convaincant par ailleurs, impliqué sur beaucoup d’actions offensives de son équipe, "El Fideo" avait peut-être besoin d'une concurrence plus féroce pour enfin donner la pleine mesure de son talent.

Cavani, déjà 28 buts

De la concurrence, Cavani n'en a toujours pas au poste d'avant-centre. Mais qu'importe. L'Uruguayen continue d'empiler les buts et d'être décisif. Il a remis son équipe sur la voie de la victoire en exploitant un bon travail de Lucas avec une frappe puissante sous la barre de Prior (1-2, 60e). Derrière, il a offert le break aux Parisiens en embuscade, après un corner de Lucas remisé par Thiago Silva, puis Marquinhos, puis Rabiot… Et au cœur des six mètres, "El Matador" a fait parler son instinct de finisseur pour catapulter le ballon sous la barre et inscrire son 28e but de la saison (1-3, 74e).

Paris a pu compter sur le talent de Cavani et Di Maria, mais il a surtout confirmé ses progrès face à des Girondins heureux d'égaliser en première période, sur un but de Diego Rolan entaché d'une position de hors-jeu de François Kamano (1-1, 31e). Les Parisiens, à défaut d’avoir été réalistes en première période, ont affiché de la maîtrise dans le jeu et peuvent aborder sereinement le choc de dimanche face à Monaco. Ils seront certainement attentifs à la performance des Monégasques mercredi dans l'autre demi-finale, face à Nancy.

0
0