Getty Images

Le Chili élimine le Portugal aux tirs au but et file en finale

Impérial, Bravo envoie le Chili en finale

Le 28/06/2017 à 22:34Mis à jour Le 28/06/2017 à 23:34

COUPE DES CONFEDERATIONS - Le Chili s'est qualifié pour la finale de la Coupe des Confédérations après sa victoire contre le Portugal, mercredi. Les Chiliens et Claudio Bravo, impérial dans son but, se sont imposés à l'issue de la séance des tirs au but (0-0, 3-0). En finale, les hommes de Juan Antonio Pizzi seront opposés à l'Allemagne ou au Mexique, qui s'affrontent jeudi (20h).

Héroïque Claudio Bravo ! Le gardien de Manchester City a effectué un exploit rare avec trois parades sur les trois tirs aux buts portugais pour envoyer la Roja chilienne en finale de la Coupe des Confédérations (0-0, 3-0 tab). La réussite des trois premiers Chiliens à se présenter n’a même pas permis à Cristiano Ronaldo de pouvoir tenter de tromper l’ancien portier du Barça. Malchanceux pendant les 120 minutes de jeu, le Chili n’a pas tremblé au moment ultime comme lors de ses deux dernières finales de Copa America.

Même s’il s’agissait de l’avant-dernier match de leur saison, Portugais et Chiliens ont mis énormément d’intensité pour se disputer le ticket pour la finale. Dès l’entame, les gardiens ont senti que leurs soirées respectives ne seraient pas de tout repos. Rui Patricio a d’abord su se sacrifier pour plonger dans les pieds d’Eduardo Vargas, parti dans le dos de la charnière centrale portugaise (6e). Puis, dans la foulée, Claudio Bravo a profité d’un plat du pied trop appliqué d’Andre Silva, pourtant à bout portant, pour donner le ton d’un match où il allait être infranchissable. Ces deux énormes opportunités ont peut-être mis la barre trop haute car par la suite, les deux équipes ont souvent manqué le cadre (30 tirs, 18 non cadrés).

Un penalty oublié pour le Chili

Grand artisan de cette stérilité offensive, le milieu du Barça Andre Gomes a manqué de réussite en faisant preuve de maladresse dans le dernier geste à plusieurs reprises : une frappe enroulée mais sans puissance (23e), un tir trop croisé au retour des vestiaires (48e), une autre tentative de l’entrée de la surface expédie au-dessus de la barre alors qu’il était seul (92e). Dominateurs en termes de possession (56 contre 44 % pour les Portugais), les Chiliens ont souvent pris l’avantage dans les couloirs grâce à l’énergie de leurs latéraux Jean Beauséjour et Mauricio Isla, sans conclure pour autant. Ils ont cru trouver la faille lorsqu’Eduardo Vargas, dos au but, a tenté une reprise au ras du poteau gauche, mais Rui Patricio l’a sortie d’un arrêt d’une main (57e). A ce moment-là, seule la fatigue pouvait perturber les blocs bien en place des deux équipes.

Dans la prolongation, le Chili a failli s’éviter les tirs aux buts. Alexis Sanchez a vu sa tête décroisée effleurer le poteau (95e). Puis, Gato Silva a cru obtenir un penalty mais l’arbitre iranien n’a pas voulu lui accorder ni faire appel à la vidéo malgré un contact avec Fonte. Et surtout, les sud-américains ont semblé maudits lorsque Arturo Vidal a heurté le poteau sur une frappe lointaine avant que Martin Rodriguez ne s’applique à la remettre dans la foulée sur la barre de Rui Patricio (119e). Heureusement, Claudio Bravo a conclu son match de trois parades pour bloquer les tirs aux buts de Quaresma, Moutinho et Nani et envoyer sa sélection en finale.

0
0