AFP

Costa Rica - Angleterre (0-0), notre antisèche : Avec Sturridge, l’Angleterre ne pouvait pas gagner

Avec Sturridge en pointe et Navas dans le but, l’Angleterre ne pouvait pas sauver l’honneur

Le 24/06/2014 à 22:45Mis à jour Le 24/06/2014 à 23:33

L’Angleterre quitte la Coupe du monde sur un triste match nul face au Costa Rica (0-0). Les Three Lions n’ont pas été aidés par Daniel Sturridge, qui a manqué plusieurs fois l’ouverture du score. Notre antisèche.

Le jeu : L’Angleterre a dominé sans marquer

Avec Franck Lampard, James Milner et Jack Wilshere au milieu du terrain, l’Angleterre a eu les clés de cette rencontre. Les 53% de possession britannique au coup de sifflet final ne reflètent pas l’impression laissée par les Three Lions. Mais c’est sans doute là que s’est situé le problème pour les hommes de Roy Hodgson. Ils se sont parfois retrouvés à cinq dans l’axe du terrain. Censés épauler Sturridge par leurs montées sur les ailes, Adam Lallana et Ross Barkley ont eu tendance à repiquer dans l’axe pour combiner avec l’attaquant des Reds.

Ross Barkley face à Oscar Duarte lors de Costa Rica-Angleterre

Ross Barkley face à Oscar Duarte lors de Costa Rica-AngleterrePanoramic

En face, le 5-4-1 des Ticos n’a pas posé de problème à la défense anglaise. Malgré les montées de Diaz et Duarte, les hommes de Jorge Luis Pinto ne se sont quasiment jamais approchés de la surface de Fraser Forster. Les frappes de Campbell (2e), Borges sur coup franc (24e) et Bolanos (63e) auraient pu faire mouche mais elles ont surtout montré l’impuissance des attaquants costariciens face au bloc anglais.

Les joueurs : Navas a écœuré un Sturridge trop maladroit

Face au Costa Rica, l’Angleterre s’est découvert une Sturridge dépendance. Sur les huit frappes tentées par les Anglais, cinq sont venues de l’attaquant des Reds. Problème : Daniel Sturridge a tout raté. Ses deux premières tentatives (12e, 18e) ont fui le cadre de peu. Sa tête à la 35e aussi. Son tir enroulé à la 65e après un une-deux avec Wilshere aurait mérité mieux mais elle a échoué à quelques centimètres du poteau.

D’abord malchanceux, il est devenu impardonnable sur son action à la 49e minute. Sur un contre favorable suite à un tir de Barkley, le buteur anglais récupère le ballon sur la gauche de la surface. Oublié par la défense des Ticos, il manque son contrôle et sa tentative désespérée ne trouve que la cuisse droite de Keylor Navas qui s’en sort avec quelques marques de crampons.

Daniel Sturridge face à Keylor Navas lors de Costa Rica - Angleterre au Mondial 2014.

Daniel Sturridge face à Keylor Navas lors de Costa Rica - Angleterre au Mondial 2014.AFP

Régulièrement sollicité, le gardien des Ticos a réalisé une très belle performance face aux Anglais. Son intervention autoritaire face à Sturridge à la 49e minute a laissé quelques trace mais cela n’a pas empêché le gardien de Levante de signer une nouvelle intervention de classe dix minutes plus tard. Sur une percée de Lallana côté gauche, Navas se couche parfaitement pour intercepter le centre en retrait du milieu de Southampton. Seul  aux six mètres, Sturridge n’aurait cette fois pas pu manquer la balle du 1-0.

Le tournant qui n’a pas eu lieu : Sturridge aurait pu obtenir un pénalty

On joue la 28e minute. Le ballon traîne dans la surface costaricienne après une tête manquée de Gonzalez. Sturridge est tout proche de reprendre à bout portant mais il est poussé par Duarte. L’arbitre fait signe de continuer à jouer. Siffler penalty sur cette action n’aurait pas été un scandale.

La stat : 40

Capitaine pour cette rencontre, Frank Lampard a tiré  40 fois au but en Coupe du monde sans jamais marquer. En 2010, il avait inscrit un but non validé par l’arbitre sur une frappe face à l’Allemagne. Le ballon était rentré après avoir touché la transversale, puis ressorti, sans que l’arbitre n’accorde le but.

La décla : L’Angleterre malchanceuse pour Hodgson

"Nous avons totalement dominé la rencontre à part dans les 10-12 premières minutes. Nous n'avons pas transformé nos occasions de but. Sinon, nous aurions pu l'emporter très largement. Je pense que nous sommes vraiment malchanceux de n'avoir pas gagné ce match. Je pense que nos quatre défenseurs étaient absolument excellents. Au milieu du terrain, nous avons dominé et les avons surpassés."

Le tweet qui nous a fait sourire :

Face au Costa Rica, Daniel Sturridge avait décidé de la jouer perso.

La question : Cette génération anglaise a-t-elle les épaules ?

Jones, Smalling, Barkley, Sterling, Wilshere, Sturridge, Shaw. Ils ont tous moins de 25 ans – le dernier n’en a que 18 – et ils ont tous participé à la rencontre face au Costa Rica. Raheem Sterling est même le seul qui n’a pas débuté. En rajeunissant ainsi son effectif, Roy Hodgson avait sans doute en tête de dégoter des pistes pour relancer l’Angleterre. Pas sûr qu’il ait trouvé la solution miracle au coup de sifflet final. Avec ses jeunes, l’Angleterre a bien joué, mais personne ne s’est véritablement imposé, à part peut-être Jones et Smalling en défense. Confirmé à la tête des Three Lions malgré l’élimination, Hodgson va encore devoir chercher.

0
0