Panoramic

Coupe du monde 2014 : Costa Rica - Grèce, le match des anonymes (ou presque)

Le rendez-vous des anonymes (ou presque)

Le 29/06/2014 à 00:08Mis à jour Le 29/06/2014 à 08:11

Le huitième de finale entre le Costa Rica et la Grèce est le seul qui ne verra aucune star fouler la pelouse et où le collectif passe avant les individualités.

Lorsque débutent les matchs couperets de la phase finale de Coupe du monde, les stars du football mondial en décousent. Si certaines ont été éliminées auparavant, d’autres sont présentes dans chaque huitième de finale. Tous sauf un, le Costa Rica - Grèce de ce dimanche soir. Aucune star internationale ne sera sur le terrain. Costariciens comme Grecs ne sont pas réellement des joueurs de renommée mondiale. Giorgios Karagounis et Kostas Katsouranis ont été champions d’Europe avec la Grèce en 2004. Mais c’était avec une équipe surprise qui n’a pas confirmé. Ils sont davantage réputés par leur longévité que par leur rayonnement sur le monde du football. En club, Karagounis a évolué à l’Inter et au Benfica, sans en être un cadre emblématique.

Giorgios Karagounis lors d'un match de préparation au Mondial 2014 contre le Portugal

Giorgios Karagounis lors d'un match de préparation au Mondial 2014 contre le PortugalAFP

Les joueurs de Fernando Santos évoluent en grande majorité au pays, rares sont ceux qui jouent dans les championnats majeurs. Sokratis Papastathopoulos est à Dortmund après être passé par l’AC Milan, Vassilis Torosidis est à la Roma, dans l’ombre de Kaka ou Francesco Totti. Kostantinos Mitroglou a fait parler de lui en début de saison avec l’Olympiakos, en Ligue des champions, mais n’a pas rejoint que Fulham, retombant rapidement dans un relatif anonymat.

Bryan Ruiz buteur face à l'Italie

Bryan Ruiz buteur face à l'ItalieAFP

Les joueurs du Costa Rica, qui ont réussi la performante la plus surprenante dans la compétition, sont encore moins réputés. Keylor Navas est le gardien de Levante alors que Junior Diaz porte le maillot de Mayence, mais les autres membres du groupe jouent dans des ligues plus mineures. Bryan Ruiz appartient à Fulham et était prêté au PSV Eindhoven, comme Joel Campbell prêté par Arsenal à l’Olympiakos. S’il est connu en France pour avoir posé ses valises à Lorient, il ne s’est pas encore fait un nom à plus grande échelle. Mais cela n’empêchera pas 23 "anonymes" de décrocher leur billet en quart de finale de Coupe du monde.

2014 Costa Rica et Grece face aux stars du Mondial
0
0