Imago

Les qualifiés : le champion d'Europe et son dauphin seront là, l'Argentine de Messi aussi

Les qualifiés : le champion d'Europe et son dauphin seront là, l'Argentine de Messi aussi

Le 11/10/2017 à 08:48Mis à jour Le 11/10/2017 à 10:30

QUALIFS MONDIAL 2018 – Le plateau de la Coupe du monde en Russie se dessine de plus en plus précisément. Après les qualifications de la France et du Portugal mardi soir, ainsi que de l'Argentine de Messi dans la nuit ou encore du Panama dans la zone Concacaf, on connaît désormais 23 des 32 participants à la phase finale.

Zone Europe : La France et le Portugal tiennent leur rang

Et deux qui font dix. Après, dans l'ordre chronologique, la Russie (en tant que pays organisateur), la Belgique, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne et la Pologne, la Serbie et l'Islande, les deux derniers qualifiés directs ont composté leur billet pour le Mondial ce mardi soir. Il s'agit, excusez du peu, du Portugal, champion d'Europe, et de la France, son malheureux dauphin.

Les Portugais ont remporté leur finale lisboète face à la Suisse (2-0), qui avait réussi un sans faute jusqu'ici. Les Helvètes devront passer par les barrages alors que le Portugal se qualifie directement, au contraire d'il y a quatre ans. Les Bleus ont eu rempli leur mission en battant la Biélorussie au Stade de France (2-1). La France va disputer en Russie sa sixième Coupe du monde de suite.

Les qualifiés :

  • Russie
  • Belgique
  • Allemagne
  • Angleterre
  • Espagne
  • Pologne
  • Serbie
  • Islande
  • France
  • Portugal

Les huit barragistes (pour quatre places) : Suisse, Italie, Croatie, Danemark, Grèce, Irlande du Nord, Irlande, Suède.

Zone Amsud : L'Argentine de Messi sera bien là

Les deux géants sud-américains étaient dans des situations diamétralement opposées avant la toute dernière journée qui se tenait dans la nuit de mardi à mercredi. Le Brésil, leader de la zone Conmebol avec 10 points d'avance sur son plus proche poursuivant, était d'ores et déjà assuré d'être de la fête en Russie. Les coéquipiers de Neymar ont joué le jeu en battant le Chili 3-0. La bande à Alexis Sanchez termine du coup sixième de la zone Amsud et verra le Mondial russe à la télévision.

Les qualifiés :

  • Brésil
  • Uruguay
  • Argentine
  • Colombie

Le barragiste (qui affrontera la Nouvelle-Zélande) : Pérou.

Javier Mascherano et Lionel Messi (Argentine)

Javier Mascherano et Lionel Messi (Argentine)Getty Images

Zone Afrique : Encore trois places à prendre

Deux des cinq groupes ont déjà livré leur verdict. Le Nigéria (groupe B) et l'Egypte (groupe E) ne peuvent plus être rejoints. Les trois dernières places se joueront au mois de novembre lors de l'ultime journée de la zone Afrique. Dans le groupe A, la Tunisie est très bien partie. Les Aigles de Carthage ont trois longueurs d'avance sur la République démocratique du Congo et vont recevoir la Libye, dernière de la poule et déjà éliminée.

Le groupe C va vivre une vraie finale entre la Côte d'Ivoire et le Maroc. Le 6 novembre, les Ivoiriens accueilleront les Lions de l'Atlas, qui les devancent d'un petit point. La donne est donc limpide : une victoire et les Eléphants verront la Russie. Un nul ou une défaite et le Maroc sera qualifié. Enfin, dans le groupe D, le Sénégal est bien placé avec deux points de marge sur le Burkina Faso et le Cap Vert et un match de moins que ses deux rivaux. L'Afrique du Sud, dernière, peut encore espérer se qualifier avec deux victoires.

Les qualifiés :

  • Nigéria
  • Egypte

Zone Concacaf : Les Etats-Unis dehors, première pour le Panama

Après quatre premiers tours de qualification, six équipes restaient encore en lice dans la zone Concacaf. Et avant la dernière journée de ce cinquième tour, le Mexique et le Costa Rica avaient déjà obtenu leur qualification pour la Russie. Les Etats-Unis, le Panama et le Honduras pouvaient encore rêver d'accrocher la troisième place synonyme de Russie, ou dans le pire des cas, la quatrième place envoyant en barrage face à l'Australie.

Troisièmes avant cette dernière journée, les Etats-Unis ont perdu à la surprise générale du côté de Trinité-et-Tobago (2-1), qui était pourtant déjà condamné et avait perdu huit de ses neuf premiers matches. Pour la première fois depuis 1986, les USA ne seront pas à la prochaine Coupe du Monde.

Dans le même temps, le Panama est en effet allé s'imposer 2-1 au Costa Rica (avec une égalisation très litigieuse, le ballon n'ayant jamais franchi la ligne) et s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour un Mondial. Vainqueur du Mexique 3-2 à domicile, le Honduras termine lui quatrième de la zone Concacaf et affrontera l'Australie en novembre prochain en barrage intercontinental. Avec peut-être à la clé une troisième participation consécutive à un Mondial après 2010 et 2014.

Les qualifiés :

  • Mexique
  • Costa Rica
  • Panama

Le barragiste (qui affrontera l'Australie) : Honduras.

Zone Asie : L'Australie en barrage

La zone Asie présentait deux poules de six équipes, les deux premiers de chaque groupe étant qualifiés pour la Coupe du monde. L'Iran et la Corée du Sud d'un côté, le Japon et l'Arabie Saoudite de l'autre ont décroché leur place pour la Russie. Les deux troisièmes, la Syrie et l'Australie, se sont affrontés dans un premier barrage remporté à l'arraché par l'Australie (3-2 sur l'ensemble des deux matches), qui affrontera donc le Honduras en novembre prochain (match aller-retour) pour tenter de se qualifier pour la Coupe du monde.

Les qualifiés :

  • Iran
  • Corée du Sud
  • Japon
  • Arabie Saoudite

Le barragiste (qui affrontera le Honduras) : Australie.

Zone Océanie : La Nouvelle-Zélande défiera le Pérou

La Nouvelle-Zélande est sortie victorieuse de cette zone après avoir dominé le barrage de zone contre les Iles Salomon (6-1, 2-2). Mais la Russie est encore loin pour les All Whites, qui vont maintenant devoir se coltiner le 5e de la Zone Amsud, le Pérou... Il faudra donc un petit exploit pour que les Néo-Zélandais retournent au Mondial, huit ans après leur apparition en Afrique du Sud.

On connaît désormais 23 des 32 équipes qui disputeront la Coupe du monde 2018 en Russie.
0
0