AFP

Le Mondial 2022 au Qatar : retour sur quatre ans de polémiques et ce n'est pas fini

Qatar 2022 : quatre ans de polémiques et ce n'est pas fini
Par AFP

Mis à jourLe 17/12/2014 à 21:31

Publiéle 17/12/2014 à 21:31

Mis à jourLe 17/12/2014 à 21:31

Publiéle 17/12/2014 à 21:31

Article de AFP

Vote contesté, soupçons de corruption, conditions controversées sur les chantiers des stades et des installations, timing estival surréaliste : le Mondial "Qatar 2022" ne cesse de sécouer la Fifa.

. 2 décembre 2010: La Fifa confie l'organisation du Mondial 2022 au Qatar, et du Mondial 2018 à la Russie.

"C'est une mauvaise décision", lâche Barack Obama, le président des Etats-Unis, battus au 4e tour de scrutin par le Qatar.

. 7 janvier 2011: Michel Platini, président de l'UEFA, prône un Mondial-2022 en hiver. A titre personnel, Blatter explique que "c'est mieux de jouer dans un climat agréable". Mais il indique que pour changer les dates, le comité d'organisation qatari "doit en faire la demande" à la Fifa.

. 11 mai 2011: L'homme d'affaires qatari Mohamed Bin Hammam, président de la Confédération asiatique et candidat à la présidence de la Fifa, rejette les suspicions autour du Mondial-2022. Mais à la fin du mois, "MBH" se retire de la présidentielle à la Fifa et est suspendu dans une affaire de corruption liée à cette élection. Il sera radié à vie.

. 17 novembre 2011: le mouvement syndical international demande le retrait de l'organisation du Mondial-2022 au Qatar pour "violations des droits des travailleurs".

. 26 août 2012: l'ancien procureur américain Michael Garcia, à la tête de la chambre d'instruction du nouveau comité d'éthique, indépendant de la Fifa, annonce qu'il va enquêter sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 afin de distinguer "allégations" et "informations".

. 16 juillet 2013: Blatter change de ton. "On ne peut pas jouer par cette chaleur en plein été".

. 25 juillet 2013: le chef de la Premier League anglaise Richard Scudamore annonce un "chaos" des calendriers si le Mondial se joue en hiver.

. 26 septembre 2013: le quotidien britannique The Guardian rapporte que 44 travailleurs népalais au Qatar sont morts entre le 4 juin et le 8 août.

. 18 novembre 2013: le comité d'organisation annonce qu'il va imposer le respect des droits des travailleurs sur les chantiers au lendemain d'un rapport accablant d'Amnesty International.

. 22 novembre 2013: le choix du Qatar a été fait sous la "pression" de la France et de l'Allemagne, affirme Blatter.

. 4 décembre 2013: Platini affirme que le président français de l'époque (2010), Nicolas Sarkozy, ne lui a pas demandé de voter pour le Qatar, lors d'un dîner à l'Elysée avant le vote le 2 décembre 2010. "Je pouvais comprendre que Sarkozy était intéressé par le fait de voir le Qatar organiser la Coupe du monde. Mais il ne m'en a pas fait la demande".

. 11 février 2014: le Qatar annonce une série de mesures pour protéger les milliers de travailleurs étrangers employés sur les chantiers.

. 21 mars 2013: la Fifa reconnaît "une part de responsabilité" dans le sort des travailleurs immigrés sur les chantiers.

. 16 mai 2014: Blatter reconnaît que confier l'organisation du Mondial-2022 au Qatar en été avait été une "erreur".

. 13 novembre 2014: Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa, relève dans le rapport Garcia "des comportements douteux" mais aucune preuve de corruption et pas de quoi remettre en cause le processus d'attribution des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, dont l'évaluation est pour lui "terminée". Michael Garcia dénonce dans la foulée une présentation "erronée et incomplète" de son enquête et annonce qu'il va faire appel.

. 18 novembre 2014: La Fifa porte plainte auprès du ministère public suisse en raison de "soupçons" semblant "peser sur des transferts internationaux de patrimoine avec comme point de contact la Suisse", dans le cadre de l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022.

. 16 décembre 2014: La Commission de recours de la Fifa estime irrecevable l'appel de Garcia.

L'Association des clubs (ECA) et les Ligues professionnelles (EPFL) d'Europe plaident pour un Mondial 2022 au Qatar disputé du 5 mai au 4 juin.

. 17 décembre 2014: Garcia démissionne de son poste d'enquêteur de la Fifa.

0 commentaire
Vous lisez :