Getty Images

Dortmund et Dembélé éliminent le Bayern (2-3) en demi-finale

Dembélé renverse le Bayern, Dortmund file en finale

Le 26/04/2017 à 22:39Mis à jour Le 27/04/2017 à 18:11

COUPE D'ALLEMAGNE - Le Borussia Dortmund s'est qualifié pour la finale de la Coupe d'Allemagne après sa victoire contre le Bayern (2-3) à Munich ce mercredi. Mené 2-1 à la pause, le Borussia a pu compter sur Aubameyang (69e) et Dembélé (74e) pour renverser la situation à l'Allianz Arena et retrouver Francfort en finale.

Décidément, la mauvaise passe du Bayern Munich se poursuit. Une semaine après avoir adieu à la Ligue des champions, les joueurs de Carlo Ancelotti ont été éliminés (2-3) à l’Allianz Arena par le Borussia Dortmund, en demi-finale de la DFB Pokal. Largement dominateurs pendant une heure, les Bavarois ont craqué en cinq minutes alors qu’ils menaient 2-1 et pourront regretter leurs nombreuses occasions manquées. Le BvB retrouvera en finale à Berlin l’Eintracht Francfort, vainqueur mardi de Mönchengladbach (1-1, 7 tab à 6).

Le Bayern va longtemps se demander comment il a pu perdre cette demi-finale de Coupe d’Allemagne. Largement dominateurs, à l’image de ses 69% de possession et de ses 24 tirs (11 pour le Borussia), les Bavarois ont multiplié les séquences offensives de haut niveau, profitant des largesses récurrentes de la défense de Dortmund. Si la première demi-heure fut assez compliquée pour les joueurs de Carlo Ancelotti, un peu timides, l’égalisation de Javi Martinez (28e, 1-1) sur corner a définitivement lancé le festival de Munich. Malheureusement, l’efficacité n’a pas toujours été au rendez-vous, surtout du côté des attaquants. Car c’est bien l’autre défenseur central, Mats Hummels, qui est venu conclure du plat du pied (41e, 2-1) une belle fixation de Ribéry, par ailleurs très en jambes. Une belle manière d’inverser la tendance avant même la pause, après l’ouverture du score de Reus, à la suite d’une passe en retrait mal assurée de Javi Martinez (18e, 0-1).

Dembélé-Reus, duo gagnant pour le Bvb

Un but globalement contre le cours du jeu lors d’une première période archi-dominée par le Bayern (16 tirs à 4 !). Malgré tout, les Munichois ont – presque - tout fait pour se mettre à l’abri dans cette rencontre. Sauf être efficace. Tour à tour, Vidal (13e, 37e), Javi Martinez (22e, 38e), Robben (57e, 71e, 82e), Ribéry (70e) ont tiré à côté ou buté sur un grand Bürki. Car le gardien suisse a été l’un des grands bonhommes de cette partie. Pas génial sur légalisation bavaroise, l’Helvète s’est bien rattrapé ensuite. D’abord en gagnant son face-à-face contre Lewandowski, juste avant la pause (44e). Puis en repoussant une nouvelle tentative de Robben, esseulé dans la surface après une une-deux avec le Polonais (86e). Et lorsque le portier suisse est passé au travers, à l’image de sa relance manquée au pied (63e), et que le gardien n’est plus dans ses buts, le Néerlandais a trouvé le moyen de venir buter sur le retour désespéré mais inspiré de Bender, aidé par le poteau. Comme si tout réussissait au BvB.

Thomas Tuchel, l'entraîneur du Borussia Dortmund.

Thomas Tuchel, l'entraîneur du Borussia Dortmund.Getty Images

Il aura fallu un remaniement tactique de Thomas Tuchel dès la pause pour voir Dortmund reprendre ses esprits avec l’entrée de Durm à la place de Castro. Plus équilibré, le Borussia a commencé à jouer crânement sa chance, revigoré par les nombreux ratés bavarois. Et cinq minutes seulement après l’énorme raté de Robben, c’est Aubameyang, invisible jusqu’ici, qui a poussé au fond, de la tête, un centre de Dembélé (68e, 2-2).Et alors que le Bayern accélérait de nouveau, c’est bien Dortmund qui a inscrit un troisième but, somptueux. A la suite d'un ballon perdu par Lahm, Reus a remonté tout le terrain, s'est appuyé sur Guerreiro à l'entrée de la surface avant de décaler Dembélé. Feinte du droit, frappe du gauche dans la lucarne (74e, 2-3) : un coup de canon que n’aurait pas renier un certain Arjen Robben. Mais c’est bien Dembélé qui l’a réussi ce mercredi. Au plus grand bonheur de Dortmund, en finale de la DFB Pokal pour la 9e fois de son histoire.

0
0