Football

EDF, bilan de l'année 2012 (2)


Par Foot123
Dernière mise à jour Le 29/12/2012 à 11:29 -
Par Foot123 - Le 29/12/2012 à 11:29
EDF, bilan de l'année 2012 (2)De notre partenaire Foot123
 

L’année 2012 aura été animée du côté de l’équipe de France. De la phase finale de l’Euro, en passant par l’affaire des Espoirs et l’encourageante la reprise en main de Didier Deschamps… Retour sur une année agitée, en surface et en coulisses.

L’affaire de la sortie nocturne

Une petite bombe dans le paysage footballistique français. Un peu plus d’un an après ‘’l’affaire des quotas’’, la presse rapporte une virée nocturne de 5 joueurs de l’équipe de France Espoirs, en plein rassemblement entre deux tours de qualification pour l’Euro 2013. Les fautifs : Antoine Griezmann, Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder, Mbaye Niang mais surtout Yann M’Vila, rétrogradé chez les Espoirs dans un souci d’encadrement malgré quelques difficultés sur le plan sportif à Rennes. Ces derniers, alors présents au Havre, se seraient permis un aller-retour sur Paris pour festoyer, et ce deux jours avant un match capital contre la Norvège, match qui sera largement perdu (3-5) et qui conduira à l’élimination des Bleuets de l’Euro. Jetés en pâture à la presse, mis sous le haro des critiques à l’heure où l’instance FFF tâche de ramener de l’ordre au niveau comportemental et de gommer les derniers vestiges de Knysna, les 5 concernés essuient les critiques, mais surtout les sanctions exemplaires de la Fédération. Un an et demi de suspension de toute sélection pour tous les concernés, tous sauf M’Vila, jugé récidiviste (il avait déjà subi l’examen de la commission après l’Euro) et qui écope lui d’une suspension jusqu’en juillet 2014. Là-encore, la lourdeur des punitions alimentera le débat, et des procédures d’appel sont en cours. L’affaire est donc loin d’avoir connu son dénouement.

Le renouveau Deschamps

Mais l’année 2012 n’aura pas été synonyme que de frustration et de rancœur chez les Bleus. Et lorsqu’à l’issue de l’Euro Didier Deschamps succède à Laurent Blanc, plusieurs problématiques naissent alors. Est-ce le bon moment pour l’ancien capitaine des Bleus qui sort d’une année difficile à l’OM ? Peut-il être le catalyseur pour tous ces joueurs aux égos si décriés ? Peut-il donner enfin un style de jeu à l’équipe ? Qui seront ses hommes de base ? Autant d’interrogations qui trouveront un début de réponse avec les premiers matches de qualification pour le Mondial 2014. En dépit de quelques matches amicaux pas franchement emballants (Uruguay 0-0, Japon 0-1), l’impression globale laissée par la France en cette fin d’année 2012 a été revue à la hausse. Auteur d’un sans-faute en qualifs, les Bleus tiennent même un match référence avec un nul (1-1) ramené d’Espagne au terme d’un scénario pittoresque (ouverture du score de Ramos, penalty de Fabregas sorti par Lloris, but valable refusé à Ménez, égalisation de Giroud au bout du temps additionnel). Un comportement en progrès sur et en dehors du terrain, un groupe plus disponible et accessible, et surtout les résultats sont venus donner une tonalité positive à la reprise en main effectuée sur la seconde moitié de 2012. Si certains éléments ont disparu du groupe, d’autres paraissent s’y imposer progressivement (Capoue, Sakho, Gonalons, Matuidi). L’ultime sortie de l’année, un succès ramené d’Italie (2-1) semble avoir confirmé la tendance d’un vrai renouveau… à moins qu’il ne s’agisse d’un éternel recommencement.

Retrouvez l’ensemble des articles sur Foot123

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×